WeatherTech SportsCar Championship

Actualité / null

Cadillac, Ford et Audi impriment le rythme

Pour cette première rencontre officielle de la saison 2017, en préparation des prochaines 24 Heures de Daytona, les principaux protagonistes des catégories Prototypes, GTLM et GTD étaient à pied d'oeuvre en Floride. Au petit jeu du chronomètre, ce sont respectivement Cadillac, Ford et Audi qui ont établi les temps de référence.

Prototypes : Les Cadillac DPi-V.R bien en jambes
Sans réelle surprise, les Cadillac – basées sur un châssis LMP2 Dallara – se sont octroyé les meilleurs chronos des quatre séances d’essais programmées par l’IMSA. Face à elles, Riley-Multimatic était représenté par une Mazda DPi et un exemplaire de sa LMP2 motorisée par Gibson, engagé par Visit Florida Racing.

Comme on s’y attendait, ce sont les trois DPi-V.R qui se sont révélées les plus véloces avec pour meilleur chrono final un tour bouclé en 1’37″797 pour la #31 Action Express Racing, aux mains de Dane Cameron. Suivent la voiture soeur #5 et la #10 Wayne Taylor Racing à respectivement 359 et 889 millièmes. La première des deux itérations Riley-Multimatic est la Mazda DPi propulsée par un 4 cylindres turbo en 1’39″653. C’est 0″151 de mieux que la #90 100% conforme à la règlementation LMP2.

S’il ne faut pas tirer de conclusion hâtive, il semble toutefois que les Cadillac aient un léger avantage sur ce tracé tellement spécifique.

© IMSA

GTLM : Ford mène la danse
Tous les concurrents étaient de la partie dans la catégorie reine du Grand Tourisme puisque BMW, Corvette, Ferrari, Ford et Porsche répondaient présents. Si Ford s’est octroyé le meilleur temps absolu en 1’45″405, la concurrence n’est pas loin. Notons que seuls les deux constructeurs US et Porsche avaient amené deux voitures là où les deux autres européens se contentaient d’une seule représentante.

Au terme des 4 séances, la Corvette C7.R peut se targuer d’un temps de référence de 1’45″442 à comparer au 1’45″621 dans le chef de la Ferrari 488 GTE, pour 1’45″757 pour la BMW M6 GTLM et deux millièmes de plus pour la plus véloce des nouvelles 911 RSR à moteur central.

© IMSA

GTD : Audi à quatre reprises
C’est un bolide aux quatre anneaux qui s’est hissé au sommet de la catégorie GT Daytona lors de chacune des quatre séances chronométrées. La R8 LMS #9 de Stevenson Motorsports se mettant en évidence lors première et dernière séance, la deuxième et la troisième tombant dans l’escarcelle de la #29 Montaplast by Land Motorsport. Au final la plus véloce de ces essais fut la #29 en 1’46″621.

Derrière les GT3 d’Ingolstadt, on retrouve la cousine Huracàn GT3 #47 EBIMOTORS en 1’47″419, la Mercedes-AMG GT3 #33 Riley Motorsport en 1’47″535 pour le top 3 des marques.

Derrière, les autres marques se sont révélées compétitives malgré tout, qu’il s’agisse de la Ferrari 488 GT3 (1’48″022 pour la #63 Scuderia Corsa), la Porsche 911 GT3 R (#28 Alegra Motorsports en 1’47″910) ou des nouvelles venues Acura NSX GT3 (1’47″713 pour la #93 Michael Shank Racing) et Lexus RCF GT3 (1’47″952 pour la #15 3GT Racing).

Retrouvez les chronos des différentes séances ci-dessous :
Essais libres 1
Essais libres 2
Essais libres 3
Essais libres 4

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page