WeatherTech SportsCar Championship

Résumé de course / 24 Heures de Daytona

Quelle finale! Wayne Taylor Racing impose la Cadillac DPi-V.R pour sa première course

Quelle finale! Les 55èmes Rolex 24 Heures de Daytona auront été à la hauteur des attentes. Si la victoire finale revient à Cadillac, en surclassement, le spectacle aura été au rendez-vous en GTLM et GTD également avec des épilogues haletants! Victoire attendue pour Wayne Taylor Racing, Ford, Performance Tech Motorsport alors que Alegra Motorsport créait la surprise en GTD.

24 H de Daytona – Classement final

Prototype
Reparties de leur dernier ravitaillement à 55 minutes du drapeau à damier, les deux Cadillac se sont disputées la victoire absolue seules au monde.

La relance était mouvementée, la #31 bloquant la #10 et permettant à la voiture soeur #5 de se ménager quelques secondes d’avance dans la course à la plus haute marche du podium, avec 47 minutes de course à disputer.

La #5 entrait à 35 minutes pour faire le plein une dernière fois et reprenait la piste en deuxième place. La #10 l’imitait au tour suivant et ressortait derrière la #5 qui disposait alors de quelques secondes d’avance. Une avance réduite presque à néant par une neutralisation intervenant à 28′ du terme.

Le restart était donné à 18 minutes du terme et Ricky Taylor mettait une pression maximum sur Albuquerque. Trop optimiste, Taylor envoyait Albuquerque en tête à queue au premier freinage à 5 minutes de la fin, prenant les commandes mais sous la menace d’une pénalité. Mais il n’en était finalement rien.

1 – Cadillac DPi-V.R #10 – Wayne Taylor Racing – Taylor/Taylor/Angelelli/Gordon
2 – Cadillac DPi-V.R #5 – Action Express Racing – Barbosa/Albuquerque/Fittipaldi
3 – Riley/Multimatic Mk30 #90 – Visit Florida Racing – Goossens/van der Zande/Rast

Prototype Challenge
Que dire si ce n’est que la victoire de l’Oreca FLM09 #38 de Performance Tech Motorsports est totalement méritée et ne souffre d’aucune contestation. Jugez plutôt, la première des deux voitures BAR1 Motorsports, la #26, termine deuxième à plus de 23 tours. Belle performance toutefois pour cette équipe qui place également la #20 sur le podium final, réalisant une belle opération au championnat.

1 – Oreca FLM09 #38 – Performance Tech Motorsport – O’Ward/Masson/French/Boulle
2 – Oreca FLM09 #26 – BAR1 Motorsports – Mowlem/Merzon/Hindman/Cheng/Papadopoulos
3 – Oreca FLM09 #20 – BAR1 Motorsports – Yount/Rice/Ducote/Yacaman/Kvamme

GTLM
Une fois encore, la Corvette #3 et la Ferrari #62 ressortaient de leur ultime ravitaillement devant les Ford et l’italienne s’emparait des commandes au restart tandis que la Ford #66 passait la Corvette qui se retrouvait sous la pression de deux autres GT, #68 et #69, pour monter sur la dernière marche du podium.

Plus de bluff possible désormais pour les voitures du Chip Ganassi Racing qui sont obligées de dévoiler leur réel potentiel si elles veulent l’emporter face à l’opiniâtreté de la Ferrari. Rapidement, la Porsche #911 vient se mêler aux débats et prend la quatrième place, la Corvette souffrant d’un cruel manque de vitesse de pointe dans le banking.

Avec 4 voitures différentes au 4 premières place, le spectacle est tout bonnement exceptionnel! Et la Porsche montait au troisième rang, Pilet faisant le forcing mais Müller plongeait au premier virage, touchait la Ferrari qui rétrogradait au troisième rang derrière la Porsche et la Ford.

La sortie de l’Acura #93 imposait une nouvelle période de FCY à 28′ de l’arrivée, permettant aux 3 autres Ford GT et à la deuxième Porsche de revenir au contact des quatre premiers. L’affrontement entre Müller et Pilet était somptueuse, le Français ne laissant aucune occasion de respirer à l’Allemand, mais le pilote de la Ford #66 ne se laissait pas impressionner, il prenait même un peu d’avance sur la Porsche qui se trouvait sous la menace de la Ferrari.

1 – Ford GT #66 – Ford Chip Ganassi Racing – Müller/Hand/Bourdais
2 – Porsche 911 RSR #911 – Porsche North America – Pilet/Werner/Makowiecki
3 – Ferrari 488 GTE #62 – Risi Competizione – Vilander/Fisichella/Calado

GTD
Le sprint final oppose la Porsche #28 à l’Audi #29 et à la Mercedes #33, l’Audi #57 restant en embuscade à quelques secondes.

Le dernier FCY, à moins d’une demi-heure de l’arrivée, voyait l’Acura perdre le contact avec les leaders et ces derniers se retrouver les uns derrière les autres.

La lutte dans les dix dernières minutes concernait principalement l’Audi et la Porsche, la Mercedes restant à 3-4 secondes, manquant de vitesse de pointe.

1 – Porsche 911 GT3 R #27 – Alegra Motorsports – de Quesada/de Quesada/Mora/Lazare/Christensen
2 – Audi R8LMS #29 – Montaplast by Land Motorsport – de Philippi/Mies/Gounon/Schmidt
3 – Mercedes-AMG GT3 #33 – Riley Motorsports/Team AMG – Bleekemolen/Keating/Farnbacher/Christodoulou

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page