WeatherTech SportsCar Championship

Résumé de course / 24 Heures de Daytona

H+22 : Les Cadillac et les Ford s’éclatent sur piste sèche mais Ferrari fait le forcing

Si la Riley de Visit Florida était en mesure de titiller les Cadillac sur une piste mouillée ou mixte,elle ne peut tenir leur rythme sur un tarmac sec. Scénario similaire en GTLM où les Ford retrouvent leur légère suprématie sans pour autant dominer aussi nettement. Superbe bataille en GTD où les débats restent bien plus ouverts.

24 H de Daytona – H+22

Prototype
La piste sèche à nouveau, les Cadillac #10 et #5 ont repris leur marche en avant, la Riley #90 ne pouvant compter que sur les neutralisations, la stratégie et d’éventuels faits de course pour rester à distance raisonnable des leaders.

Remontée à la cinquième place au bénéfice des abandons de l& concurrence, l’Oreca 07 #81 de Dragon Speed est partie à la faute à la chicane, perdant toute la partie de sa carrosserie située derrière les roues, filant immédiatement derrière le muret des stands pour réparer. Les débris laissés sur la piste provoquent un nouveau FCY. La voiture allait abandonner plus tard à 2h15 de la fin de l’épreuve.

René Rast réalisait un petit festival au volant de la #90 pour rester en deçà de 30 secondes derrière la voiture de tête. Mais l’écart de performances était trop important, en dépit du talent de l’Allemand.

1 – Cadillac DPi-V.R #10 – Wayne Taylor Racing
2 – Cadillac DPi-V.R #5 – Action Express Racing
3 – Riley/Multimatic Mk30 #90 – Visit Florida Racing

Prototype Challenge
La course se poursuit sans anicroches pour la #38 Performance Tech Motorpsort qui tourne comme une horloge, sans forcer le talent de ses pilotes. La #26, deuxième, a elle connu une petite sortie de route, mais pas de quoi perdre sa position face à la voiture soeur #20 du BAR1 Motorsports qui compte toujours 14 tours de retard sur elle.

1 – Oreca FLM09 #38 – Performance Tech Motorsport
2 – Oreca FLM09 #26 – BAR1 Motorsports
3 – Oreca FLM09 #20 – BAR1 Motorsports

GTLM
Un peu à la peine – tout est relatif – quand les conditions météo étaient pluvieuses, les Ford GT ont retrouvé leur rythme de référence sur une trajectoire sèche, faisant à nouveau le forcing pour tenter de s’isoler en tête face à la Ferrari Risi et la Corvette #3, les autres pointant à un ou deux tours dans le meilleur cas.

Mais tant la Ferrari que la Corvette de pointe ne s’en laissent pas compter et mènent la vie dure aux GTLM à l’ovale bleu. Las, la 488 GTE perdait 4 places lors d’un ravitaillement sous FCY, gênée par une Lamborghini au moment de s’extirper de son emplacement de stand alors qu’elle avait gagné la première place de catégorie sur la piste.

Déchaîné, Fisichella ne ménage pas ses efforts et est remonté dans le Top 3, prenant même la deuxième place. La question est de savoir si Ford donne vraiment tout ou joue déjà sur la stratégie en économisant le carburant.

1 – Ford GT #66 – Ford Chip Ganassi Racing
2 – Ferrari 488 GTE #62 – Risi Competizione
3 – Ford GT #68 – Ford Chip Ganassi Racing UK

GTD
Le retour à des conditions de course « normales » a vu les Acura rentrer un peu dans le rang, même si elles restent dans le Top 6. En tête, la Mercedes #33 a pris les choses en main et emmène dans son sillage, outre les deux NSX respectivement quatrième et sixième, l’Audi #57 Stevenson Motorsports, la Ferrari #63 Scuderia Corsa et l’Audi #29 Montaplast by Land Motorsport.

Septième à un tour, la BMW #96 du Turner Motorsports n’a pas renoncé à un final plus haut placé mais manque de rythme pour espérer mieux à la régulière.

C’est la Ferrari Scuderia Corsa qui faisait la trace pour le peloton des GT3 de pointe, suivie de l’Audi #29 et de la Mercedes #33 qui retrouvait la R8 LMS #57 sous son aileron. Coup de théâtre juste sur le coup de l’entrée dans les deux dernières heures, la Ferrari s’arrêtait à la sortie du Virage 6 avec un grand panache de fumée et des roues arrière bloquées. S’en est terminé pour la Scuderia Corsa.

1 – Audi R8LMS #29 – Montaplast by Land Motorsport
2 – Mercedes-AMG GT3 #33 – Riley Motorsport/Team AMG
3 – Audi R8LMS #57 – Stevenson Motorsports

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page