WeatherTech SportsCar Championship

Résumé de course / 24 Heures de Daytona

H+4 : Cadillac et Ford gardent la main tandis que la bataille fait rage en GTD

Entre neutralisations et soucis de fiabilité pour certains, les choses se décantent un peu. Tant Cadillac que Ford continuaient à faire forte impression en tête de la course et du GTLM tandis que les débats sont plus ouverts en GTD.

24 H de Daytona – H+4

Prototype
Poursuivant leur course en tête, les Cadillac semblent un léger cran au dessus du lot, tandis que les Nissan DPi et les Oreca mènent la poursuite. Au restart, la Mazda #70 sortait des stands et était envoyée en tête-à-queue par la Cadillac #10 alors aux mains de Jeff Gordon.

On retrouvait toujours une Nissan, la #2, comme première poursuivante. Las, la voiture de pointe d’ESM avait un arrêt prolongé avec le capot moteur soulevé après 2h30 d’épreuve, suite à une perte de puissance d’origine inconnue, et voyait la Mazda #55 prendre le relais, en alternance avec la Riley #90 de Visit Florida Racing. Mais avec un à deux tours de retard sur le trio de tête en fonction des ravitaillements. En verve en début d’épreuve, les Nissan rentraient dans le rang, comme les Oreca, la mieux classée étant alors la #81 Dragon Speed, tandis que la #13 Rebellion pointait déjà à 11 tours (la voiture a du réparer un papillon motorisé au niveau du moteur peu après 2 heures de course).

Surprise chez Action Express qui remplaçait la partie arrière – aileron et crash box – de la #5, probablement pour un problème lié aux feux stop, lors de la neutralisation due à l’accrochage PC-GTD. En tête, la voiture soeur #31 au mains de Curran cédait les commandes à Angelelli avec la #10 du Wayne Taylor Racing.

1 – Cadillac DPi-V.R #10 – Wayne Taylor Racing
2 – Cadillac DPi-V.R #31 – Action Express Racing
3 – Cadillac DPi-V.R #5 – Action Express Racing

Prototype Challenge
Si Performance Tech poursuit sur sa lancée après la première heure, derrière, Starworks place ses deux voitures en chasse de la #38. L’ordre des concurrents dépendait fortement des changements de pilotes dans les différentes voitures.

Pour autant, les deux FLM09 de Starworks Motorsports étaient seules à rester dans le même tour que la #38 de Performance Tech après un peu plus de trois heures de course. La catégorie perdait un concurrent – la #8 Starworks – après que son pilote ait heurté la Porsche GTD #73 dans la première chicane du banking. Si la voiture parvenait à rejoindre la pit lane, elle perdait plusieurs tours dans l’opération.

1 – Oreca FLM09 #88 – Starworks Motorsport
2 – Oreca FLM09 #38 – Performance Tech Motorsports
3 – Oreca FLM09 #20 – BAR1 Motorsports

GTLM
Si on retrouve toujours une Ford en tête, Ferrari et Corvette sont bien dans le coup et mènent la charge au milieu des GT à l’ovale bleu. Derrière, les Porsche et la BMW #19 restaient cependant en embuscade, semblant ne pas tout donner.

Après 2h30 de sprint, les quatre Ford GT figurent dans le Top 6, seules la Ferrari #62 – deuxième – et la Corvette #3 – cinquième – parvenant à s’immiscer dans l’armada des équipes de Chip Ganassi. On enregistrait l’abandon de la BMW #24, victime de soucis mécaniques au niveau de la boite de vitesses peu après le départ.

Chez Porsche, un problème de pression de pneumatiques encore nébuleux touche les 911 RSR qui ont subit 3 crevaisons dans ces premières heures de course, la #911 étant la seule à concéder un tour au reste de la meute, preuve des écarts réduits malgré la forte impression laissée par les Ford.

1 – Ford GT #66 – Chip Ganassi Racing
2 – Ferrari 488 GTE #62 – Risi Competizione
3 – Ford GT #67 – Chip Ganassi Racing

GTD
Premier coup dur pour un « petit nouveau » avec la deuxième neutralisation de la course consécutive à une perte de contrôle de Scott Pruett – pourtant tr!s expérimenté – au volant de la Lexus RC F GT3 #14 en sortie du premier virage. La belle bleu a heurté durement le mur de 3/4 avant.

Bataille rangée entre les GT3 avec des écarts minimes et des dépassements au millimètre. Principale « victime », la Ferrari Scuderia Corsa qui rétrogradait au quatrième rang tandis que la seule BMW M6 GT3 présente occupait alors le troisième rang du GTD après 2 heures de course. Alors qu’elle jouait devant, l’Aston Martin est rentrée derrière le mur des stands avec un problème de direction assistée.

Alors troisième, la Porsche #73 s’accrochait avec le troisième du PC et heurtait le mur, provoquant une nouvelle neutralisation, la voiture étant très endommagée à l’avant. McMurry sortait sans trop de dommages de sa voiture, en dépit d’un choc violent avec le mur suivi de celui avec l’Oreca FLM09 #8 qui le heurtait par l’arrière après l’avoir touché dans la chicane.

Belle bataille aux avant-postes avec la Ferrari Scuderia Corsa menant devant un peloton de furieux, dont la Mercedes #50 et la BMW #96 pointant dans le Top 3 et les 9 premiers se tenant en 10 secondes. Moments plus compliqués pour la Lamborghini Ebimotors qui se retrouvait régulièrement au ralenti sur la piste.

1 – Ferrari 488 GT3 #63 – Scuderia Corsa
2 – Mercedes-AMG GT3 #50 – Riley Motorsports
3 – BMW M6 GT3 #96 – Turner Motorsports

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page