WeatherTech SportsCar Championship

Déclaration d'après course / 12 Heures de Sebring

Une course parfaite pour le Wayne Taylor Racing à Daytona

Le Wayne Taylor Racing a remporté cette 55ème édition des 24h de Daytona. Une course aux allures de ligne droite sans embûche pour l'équipe qui revenait avec une Cadillac DPi et un certain Jeff Gordan dans ses rangs

Avec un équipage de choc composé de Jeff Gordon, Jordan Taylor, Ricky Taylor et Max Angelelli, le Wayne Taylor Racing aura eu une course assez tranquille avec une belle bataille en fin de course contre une des Cadillac du Action Express Racing.

Wayne Taylor avait déjà été en collaboration avec Cadillac dans les années 2000. Il est très fier de faire monter sur la plus haute marche du podium la marque américaine.

« J’aimerai remercier toutes les personnes présentes ici aujourd’hui. Vous savez, Cadillac, Max et moi avons déjà été impliqués dans un projet dans les années 2000 mais il s’est vite arrêté. J’ai toujours voulu revenir avec Cadillac et finir ce que nous avions commencé.  C’est chose faite aujourd’hui avec Ricky, Jordan, Max et Jeff. » déclare le patron du Wayne Taylor Racing.

Avec Jeff Gordon dans ses rangs, l’équipe pouvait compter sur un solide soutien :

« J’ai commencé à penser à cette course en 2007 quand nous en avons parlé avec Wayne. Je suis vite devenu fan du team et je suis très reconnaissant envers eux pour m’avoir fait confiance. Quand j’ai reçu son appel pour m’annoncer le projet et me demander si je voulais en faire partie, je n’y croyais pas. C’était surréaliste. Mes coéquipiers ont été superbes et m’ont bien aidé à m’habituer à la voiture et au final à gagner cette course. Je n’ai pas dormi de la nuit pour les observer gérer les conditions affreuses que nous avons eu, j’étais vraiment impressionné par leur performance à chacun. C’est un honneur d’être ici et d’avoir pu faire cette magnifique expérience. »

Avec ses deux enfants dans son team, Wayne Taylor a de quoi être fier de ses garçons. Jordan Taylor a longtemps espéré gagner cette prestigieuse course, sans pour autant y arriver tandis que son frère n’en revient toujours pas :

« Les quatre dernières éditions ont été difficiles et nous n’avons pas pu terminer sur la plus haute marche du podium. Mais cette année a été différente. Nous avons fait des relais sans un seul problème, nous n’avons pas perdu un seul tour. Pneus, essence, pilote, nous ne nous sommes jamais arrêtés pour autre chose. De plus, notre ingénieur principal sur la voiture a dû partir jeudi matin car il allait être papa. Nous avions un peu peur d’être pris au dépourvu mais il a fait un travail d’enfer et la voiture a été parfaite. »

Ricky Taylor : « C’est incroyable. C’est vraiment spécial. Avec le programme dont mon père et Max ont fait partie qui n’a pas été terminé, gagner ici pour le retour de la marque est super. Max nous a beaucoup appris, l’aérodynamique, les dépassements etc, et aujourd’hui c’est la concrétisation de tout ça. Mes autres coéquipiers ont été impeccables ! »

Ce fût la dernière course de Max Angelelli, pilote sur les Cadillac des années 2000 avec Wayne Taylor et vainqueur de cette édition 2017 avec les enfants de son ancien équipier. Une édition bien spéciale pour le pilote italien :

« C’est juste incroyable. Je suis sans voix. Que pouvait-il m’arriver de mieux ? Je suis vraiment content de tout ce que j’ai pu faire avec Ricky et Jordan, sans oublier Jeff. Terminer ma carrière avec une victoire, et celle des 24h de Daytona, c’est incroyable. Je suis vraiment reconnaissant envers la famille Taylor. »

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page