WeatherTech SportsCar Championship

Déclaration d'après course / 24 Heures de Daytona

Une victoire de plus pour Ford

Succédant au duo des Corvette en 2016, la Ford #66 de Sébastien Bourdais, Dirk Mueller et Joey Hand aura terminé la course, non sans mal, en première position après d'énormes bagarres.

Alors que les pilotes de la #66 ne sont pas à leur première participation ni à leur première victoire à Daytona, l’édition 2017 résonne comme une petite vengeance pour Ford après une édition 2016 pas franchement réussie.

Mais cette année, alors qu’il ne restait qu’une heure de course, toutes les marques en GTLM se tenaient encore en un tour. Les quatre voitures de tête (comprenez Ferrari, Ford, Porsche et Corvette) se suivaient à la file indienne et s’échangeaient leur place au rythme du trafic et d’intenses attaques comme on en voit rarement.

Joey Hand a été l’auteur de la pole position :

« Nous avons quitté le Roar en bonne position, je savais que nous pouvions gagner. Nous avons vraiment bien travaillé ensemble avec mes équipiers et nous avons décroché la pole. La semaine s’est passée comme nous l’attendions. Bonne voiture, bon setup et nous avons parfaitement géré la course sans faire d’erreur. Nous avions tout à perdre si nous faisions la moindre bêtise. Mais nous avons fait ce que nous avions à faire. Nous avons ramené la voiture en parfait état et Dirk a pu se battre pour gagner la course, ce moment était particulièrement dur à regarder. »

Le line-up de la #66 n’est pas sans rappeler celui des 24h du Mans 2016, qui avait brillamment triomphé. Sébastien Bourdais déclare :

« Cette course est l’une des plus intenses et vieilles que tout le monde doit gagner ou perdre et pour être honnête, nous n’avons pas fait la moindre erreur. Que ce soit ici ou au Mans l’an dernier. Nous ne sommes pas retournés au garage, n’avons pas fait de pit-stop imprévu ou quoique ce soit. Mais c’est vraiment Dirk qui nous a fait gagner, il a toujours été dans son élément à Daytona. Ici, peu de choses se font pendant les 23 premières heures de la course, tout se joue au dernier drapeau jaune. Au dernier arrêt, nous étions troisième, Dirk a dû passer la Ferrari et la Corvette et malgré toute la pression, il l’a fait. Je ne pouvais pas être plus heureux pour Ford et le Ganassi Racing. Une autre couronne mais pas la dernière ! »

Dernier pilote sur la #66 et vainqueur après de grosses batailles impliquant les 4 voitures de tête, Dirk Mueller a parfaitement fait son job :

« Nous devions ramener la voiture sans accrocs, cela aurait été le cas sans notre petite touchette avec la Ferrari. Mais quelle course ! C’est un grand honneur d’être sur la première marche du podium. J’ai vraiment eu peur de toucher quelqu’un cette nuit, mais mes équipiers et toute l’équipe a fait un travail fantastique. Nous avons le même but, les mêmes ambitions et nous arrivons à garder notre calme, c’est sûrement ce qui nous a permis de gagner au Mans et ici. La fin de course était très intense avec tout le trafic et les concurrents qui m’attaquaient. J’ai couvert ma ligne de course au maximum, poussé la voiture au mieux que je pouvais et cela a fonctionné. Nos batailles ont été vraiment fair-play avec Patrick Pilet et James Calado. C’est une des meilleures courses GT au monde et nous y avons vraiment pris du plaisir ! »

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page