FIA WEC

Actualité / null

Qui pour remplacer Gianmaria Bruni chez AF Corse

C'est LA saga de l'inter-saison en FIA WEC, qui prendra la place de Gianmaria Bruni dans le baquet de la Ferrari 488 GTE #51. Tôlier de l'équipe italienne, le pilote transalpin est annoncé par de nombreux médias dans le baquet d'une des deux Porsche 911 RSR "2017" officielles. Référence du GT en endurance, Bruni laissera une grande place vide. Choisir son successeur ne sera pas chose aisée.

Si Aston Martin sera à nouveau présent en FIA WEC, ne nous leurrons pas, les grands animateurs attendus seront Ford, Ferrari et Porsche. Si l’américain fera dans la continuité en 2017, Porsche effectue son retour avec de grandes ambitions et devrait faire appel à des équipages inédits, mix d’anciens de la maison et de nouvelles têtes. Parmi ces dernières, la plus citée est celle de Gianmaria Bruni, rien de moins que le leader de l’adversaire numéro 1, AF Corse.

Du coup, l’écurie d’Amato Ferrari doit faire un choix sur l’identité de son futur nouvel élément. Afin de ne pas se tromper, la formation italienne effectuera une sélection entre différents candidats. Selon plusieurs médias, quatre hommes seront mis sur le grill à Vallelunga en Italie :

  • Alessandro Pier Guidi
  • Alex Ribeiras
  • Miguel Molina
  • Nick de Vries

De prime abord, l’un de ces quatre pilotes viendra donc épauler James Calado dans une des deux Ferrari 488 GTE alignées par AF Corse en FIA WEC 2017, l’autre berlinette du Cavallino Rampante restant confiée à la paire Sam Bird-Davide Rigon.

Si Pier Guidi a déjà roulé pour AF Corse au Mans l’an dernier, il a également officié au volant d’une Ferrari en ELMS et peut se targuer d’une victoire à Daytona avec une Ferrari du Level 5 Motorsport. Homme le plus expérimenté des quatre, l’Italien semble être le favori, mais l’arrivée de Sam Bird par exemple démontre que la nationalité n’est pas une fin en soi et que le sang neuf est bienvenu également.

Actif également en GT, Alex Ribeiras – pilote espagnol de 23 ans – a démontré de très belles dispositions au volant d’une Porsche en IMSA WeatherTech SportsCar Championship.

Miguel Molina (28 ans le 17 février) arrive d’un univers très différent après plusieurs saisons passées en DTM pour le compte d’Audi tandis que le jeune de Vries officiait en monoplace, en GP3 plus précisément. Sixième de la saison 2016, le Néerlandais, qui vient fêter ses 22 ans représenterait une solution d’avenir et pourrait rentrer dans la mouvance des jeunes issus de la monoplace et qui se réorientent vers l’endurance ou le super-tourisme, à l’instar de Laurens Vanthoor, Jean-Karl Vernay, etc.

Toujours est-il que la succession sera lourde mais pas impossible à relever tant AF Corse est une machine bien huilée et qui sait mettre ses nouvelles recrues en confiance. Nous vous tiendrons informés des évolutions de ce « dossier ».

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page