WeatherTech SportsCar Championship

Actualité / 12 Heures de Sebring

Marino Franchitti en renfort chez Mazda

Preuve des ambitions grandissantes de Mazda sur la scène du WeatherTech SportsCar Championship, le constructeur japonais a annoncé l'arrivée de Marino Franchitti en renfort pour les 12 Heures de Sebring.

Marino Franchitti fera donc équipe avec les titulaires pour la saison Tom Long et Joel Miller au volant de la RT24-P #70 (la grise, ndlr) pour la 65ème édition des Mobil 1 12 Heures de Sebring tandis que dans l’habitacle de la DPi #55, rouge, Jonathan Bomarito et Tristan Nunez seront rejoints par Spencer Pigot – habituellement actif en Indycar – avec pour objectif unique aux deux équipages la victoire dans cette grande classique de l’endurance.

Âgé de 38 ans, le pilote écossais a déjà couru pour Mazda auparavant, dont la saison 2009 avec la Lola-Mazda LMP2 du Dyson Racing en ALMS, avec trois victoires dont Petit Le Mans cette année-là. En sus, Franchitti a également officié pour la marque nippone en 2012 au sein de l’équipe officielle SpeedSource à l’occasion des 24 Heures de Daytona au volant d’une Mazda RX8. Pilote reconnu, Franchitti faisait également partie, plus récemment, de l’offensive Ford au Mans en juin dernier.

Outre une victoire au général à Sebring en 2014, le natif de West Lothian prendra son onzième départ aux célèbres 12 Heures. Ce à quoi s’ajoute le fait que, depuis 2008, il a  terminé premier ou deuxième de catégorie à 5 reprises sur ce tracé bosselé.

 

Un palmarès que le principal intéressé a commenté de la sorte : « Une grande part de ces résultats résident dans le fait d’avoir été intégré à de grandes équipes aux côtés de grands équipiers. J’ai été assez chanceux sur ce plan. J’adore rouler là-bas, et c’est le cas depuis mes tous premiers tours que j’y ai bouclé. C’est une vraie piste à l’ancienne. Si vous dépassez les limites, vous vous crashez – c’est aussi simple que ça – plutôt que de profiter d’un large dégagement en tarmac comme c’est désormais le cas sur de nombreux circuits. J’aime me défi de devoir évoluer sur cette corde raide. Bien entendu, il y a également le challenge de la surface bosselée, de parvenir à faire en sorte que la voiture se comporte bien dessus et le combat que cela représente tant pour la voiture que le pilote. Ce n’est pas par hasard que tout le monde vient y tester l’endurance de ses voitures de par le monde, c’est le test ultime pour une voiture et sa fiabilité. »

De son côté, John Doonan – directeur de Mazda Motorsports – a déclaré : « Marino a déjà gagné ici, et il a fait partie de la famille Mazda pendant des années. Jetez simplement un oeil à ses statistiques à Sebring! Il possède l’expérience qui peut vraiment nous aider. Parce qu’il a déjà piloté pour nous précédemment, nous savons que sa personnalité conviendra parfaitement. C’est important pour nous, et ça favorisera fortement le maintien de l’alchimie qui règne dans l’équipe. Il s’associe très bien à Tom (Long) et Joel (Miller), au même titre que Spencer Pigot avec Nunez et Bomarito. »

Et Franchitti de conclure : « C’est cool d’être de retour dans la famille Mazda. Comme tout un chacun, j’ai été époustouflé quand  j’ai vu les premiers clichés de la RT24-P et à quel point elle est belle, donc c’est non sans excitation que je la piloterai. Je suis soulagé d’avoir une chance d’essayer la voiture, j’ai tellement souvent du me contenter de sauter dans la voiture pour directement courir en course avec, du coup c’est presque du luxe cette fois! Participer au processus de développement de la voiture est une chose que j’ai eu la chance de faire à plusieurs occasion et c’est quelque chose que j’adore. »

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page