Formule 1

Actualité / Intersaison

Palmer : je dois m’améliorer

Titularisé pour une deuxième année consécutive au sein de Renault Sport F1 Team, Jolyon Palmer est conscient qu'il lui faudra franchir un cap en termes de performance et d'implication globale.

Pour sa première année au sein du tant convoité peloton de F1, Palmer a eu fort à faire au volant d’une monoplace en manque de compétitivité et au sein d’une écurie en pleine reconstruction. Pour autant, il est tout de même parvenu à décrocher son premier point dans la catégorie reine. Fort de l’expérience acquise en 2016, il abordera le premier Grand Prix avec davantage de confiance et l’envie d’en faire plus et mieux dès l’entame de la saison, pour démontrer qu’il a bel et bien progressé.

« Vu de l’extérieur, je suis presque le même, je ne suis  pas plus large et n’ai pas davantage d’appuis, » plaisante-t-il en référence au nouveau look des monoplaces. « J’ai appris énormément en 2016, à la même époque il y a un an, je n’avais jamais pris le départ d’un Grand Prix, j’ignorais ce à quoi je devais m’attendre et tout était nouveau dans tellement de domaines. Douze mois plus tard, j’ai 20 Grands Prix dans ma besace, ce qui implique une expérience décente, je connais l’équipe parfaitement ainsi que Renault en tant que constructeur, donc je débute mon année en bien meilleure posture qu’en 2016. Je sais à quoi m’attendre pour la saison à venir et je suis confiant. je pense que je pourrai faire mieux à tous niveaux. »

Au sujet de la nouvelle règlementation, le Britannique ne cache pas son excitation : C’est super excitant. Il y a tellement d’inconnues que je pense que c’est excitant pour tout le monde sur la grille. Mais pour nous, avec notre première voiture réellement conçue par nos soins, ce sera très intéressant. Je pense que cette génération de voiture sera fun à piloter. Elles ont l’air très différentes et j’ai hâte d’entendre les réactions des fans. La R.S.17 a vrai look course et j’ai très envie de la tester sur la piste pour la première fois. »

Articles similaires

Je suis très excité par la nouvelle aéro et l’appui supplémentaire dont nous disposerons.

Et de poursuivre : Les voitures sont très différentes – à plus forte raison au début tant que personne n’a eu l’occasion de découvrir les voitures des autres et que chacun a suivi sa propre voie. Il y a bien plus de liberté pour les designers donc ce sera génial de voir ce qu’ils auront fait. L’appui sera un facteur majeur pour obtenir un tour compétitif donc il pourra faire de grosses différences. les pneus plus larges seront intéressants également. »

© Renault Sport F1 Team

Sur une note plus légère, le pilote du Losange se réjouit du nouveau poids minimal imposé par le règlement, qui lui a permis de s’astreindre à un régime moins drastique que les saisons précédentes. L’occasion de développer un peu sa masse musculaire : « J’ai du développer ma musculature et cela s’est traduit par un poids légèrement supérieur et un travail concentré sur le haut du corps pour avoir plus de force. »

Enfin, au vu du travail consenti par Renault autant que par lui, Jolyon Palmer veut croire à une progression vers le haut dans la hiérarchie cette année : « Tout ce qui ressort des simulations est positif. C’est bien plus rapide – ce qui est toujours amusant – et du coup les nouvelles règles signifient que l’ordre établi ces dernières saisons pourrait être revu. Il y a beaucoup à en attendre. Après une saison 2016 éprouvante, je pense qu’il y a de sérieuses chances pour nous de franchir un grand pas en avant. »

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page