Formule 1

Actualité / Intersaison

Le même refrain qu’hier pour McLaren et Vandoorne, à Ferrari le meilleur temps

Si le changement de moteur d'hier laissait espérer une bonne journée pour notre petit Belge, nous avons vite déchanté. En effet, si Vandoorne a eu plus de chance que son équipier espagnol en bouclant 40 tours, cela reste très peu. Un nouveau changement de moteur a été nécessaire suite au même ennui au niveau du système d'huile.

La journée noire de Stoffel Vandoorne

À peine sorti du garage, notre Stoffel national a déjà impressionné: après un tour d’installation, il signait déjà les meilleurs premier et deuxième secteurs absolus… avant de rentrer aux stands au ralenti. Heureusement, une vingtaine de minutes plus tard, la McLaren #2 est ressortie de son box. Il a ensuite enchaîné quelques courtes sorties avant de revenir à son stand à chaque fois, portant à 29 le nombre de tours parcourus.

Articles similaires

Malheureusement, peu avant midi, la MCL32 est revenue à son stand au ralenti… Suite à cela, les mécaniciens de McLaren ont pu à nouveau effectuer un changement de moteur pendant la pause de la mi-journée, qui s’est prolongée une bonne partie de l’après-midi. Le Courtraisien est revenu en piste pour une dizaine de tours, d’installation plus que de véritables runs. Il a pu légèrement améliorer son chrono, devançant seulement Lance Stroll qui n’a pas roulé dans la seconde partie de la journée.

Les soucis rencontrés par la McLaren pourraient être dûs à une erreur de design d’un élément du système d’huile, soit au niveau de la pompe, soit du réservoir. Si cela se confirme, ce ne serait pas une bonne nouvelle car, vu les conséquences sur toute l’organisation des éléments si un nouveau dessin devait être réalisé, cela prendrait un long moment à l’équipe avant de corriger le problème.

Quelques déboires également pour Force India, Williams et Sauber

La Force India n’a pas pu débuter ses essais en même temps que les autres, car le travail nécessaire sur la monoplace suite aux problèmes d’échappement d’hier était toujours en cours. Ce n’est que vers 11h qu’Esteban Ocon a pu prendre le volant de la VJM09. Peu avant 13h cependant, le pilote français a dû immobiliser sa voiture au virage 10, provoquant un drapeau rouge.

Le jeune Lance Stroll a effectué ses premiers tours de roue au volant de la FW40. Malheureusement pour lui, il a clôturé son deuxième run de 6 tours par un tête-à-queue au virage 9, terminant dans le bac à gravier. En endommageant certaines pièces dont l’aileron avant, il n’a pas pu reprendre la piste de la journée car Williams ne possédait pas les pièces de rechange nécessaires.

Renault a sacrifié la session matinale pour équiper la R.S.17 de nouveaux éléments arrivés pendant la nuit. Elle n’est repartie qu’à partir de l’après-midi, avec Jolyon Palmer au volant.
Sauber a également perdu presque toute la matinée, l’unité de puissance Ferrari – spécification 2016 – devant être remplacée suite à des problèmes.

Mercedes et Ferrari restent les plus impressionnants, Haas enchaîne également

Suite à l’incident du jeune Canadien, Williams doit laisser Mercedes et Ferrari au sommet de la feuille des temps aujourd’hui. Si la Flèche d’argent avait fortement impressionné hier, c’est au tour de la monoplace italienne de marquer les esprits, avec un meilleur temps absolu d’1:20.960! La W08 n’est qu’à 0,023 seconde, mais si elle a signé ce chrono en pneus super-tendres, la Ferrari l’a fait en tendres. Elles collent plus d’une seconde à l’ensemble du plateau qui reste au-dessus des 1:22.
Plusieurs observateurs ont noté l’équilibre et la stabilité apparente de la SF70H. Tout le contraire de la RedBull qui semble assez survireuse, surtout dans le dernier virage.

Du coté de Mercedes, si Lewis Hamilton a parcouru l’équivalent de la distance d’un grand prix ce matin, Valteri Bottas a lui effectué une vraie simulation de course l’après-midi, qui a été concluante. Il a malgré tout eu un léger contact avec le mur à son retour en piste, suite à un brutal décrochage de la W08. L’écurie allemande a donc parcouru 168 tours aujourd’hui!
Rappelons que Mercedes emploie chaque jour ses deux pilotes pour qu’ils soient le plus en forme possible. Ils ont mis en place cette stratégie suite au malaise de l’Anglais l’an dernier.

Si la Haas n’avait pas enchaîné beaucoup de tours hier, la monoplace américaine a assuré sa présence en piste aujourd’hui. Après la Mercedes, c’est la VF-17 de Magnussen qui a accompli le plus de tours avec 118 à son compteur.

Une grande recherche aérodynamique au niveau du capot moteur

Suite au vide réglementaire dans cette zone, la plupart des modifications directement visible sur les monoplaces touche principalement le capot moteur. De fait, de nouveaux appendices sont apparu sur la Williams de part et autre de celui-ci, en plus du T-Wing. La Mercedes a roulé toute la journée sans aileron de requin, mais a utilisé un double T-Wing superposé, façon antenne TV. Tous ces appendices ont pour but d’améliorer la stabilité des monoplaces.

 

 

 

 

 

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page