La météo a été favorable aux équipes qui ont pu s’entraîner à fond en cette belle journée. Ferrari a réalisé le meilleur chrono tandis que les équipes s’exerçaient déjà pour les qualifications.

Après sa sortie de piste hier, Ferrari a fait ses preuves aujourd’hui. À part un moteur crachotant en fin de journée et une perte de puissance, Kimi Raïkkönen a réalisé le meilleur temps de la journée et pas des moindres : 1:18.634 en pneus super-tendres.

Raïkkönen est suivi de Verstappen avec un temps de 1:19.438 et de Sainz avec un temps de 1:19.837, tous les deux en pneus super-tendres.

L’équipe Mercedes reste très proche des trois premiers avec des écarts minimes, avec Bottas et Hamilton aux quatrième et cinquième places respectives.

Une journée ensoleillée

La journée fut très chaude, au point de voir certains fans torse-nu dans les tribunes. Une météo qui a permis aux équipes de réaliser des simulations de qualifications.

On a pu remarquer de nombreux changements de pneus afin de tester au mieux la piste chaude, à l’exception peut-être des Force India ou Williams, restées la plupart du temps en pneus tendres.

Drapeaux rouges en folie

Les drapeaux rouges se sont succédé lors de cette huitième journée. Sept ont été levés. Après que Grosjean soit parti en tête-à-queue dans le virage 5, Alonso est resté immobilisé sur la piste suivi plus tard de la Haas de Grosjean, la Toro Rosso de Sainz et Raïkkönen.

SUR LE MÊME SUJET :
Des qualifications en demi-teinte pour Haas F1 Team

Alonso a dû rentrer à pied jusqu’aux stands, mais tout de même acclamé par ses fans dans les tribunes. Il a pu repartir mais a provoqué un drapeau rouge consécutif, étant à nouveau en panne dans son tour de sortie. En ce qui concerne les chronos, McLaren a réalisé son meilleur temps malgré deux immobilisations due à un problème mécanique concernant son moteur Honda. Mais l’équipe anglaise a fait son possible pour qu’il puisse refaire quelques tours avant la fin du temps imparti.

Les équipes semblent en forme

Ce qu’on retient de cette journée c’est une flopée de drapeaux rouges et quelques problèmes techniques mais des temps plutôt bons pour l’ensemble des équipes. Chacun a pu faire ses preuves et tester au mieux ses pneus, jouant sur sa quantité d’essence et sa puissance. Il a d’ailleurs semblé que la plupart en avaient clairement gagné depuis le début des essais. En huit jours, Mercedes a fait 1096 tours, un nombre record pour cette saison.

On a même eu l’occasion d’apercevoir un chat prenant le soleil sur la piste et sûrement aussi fan de F1 que nous.

Petite interview de Stoffel Vandoorne à retrouver ici

Article précédentRetards au Mexique, étapes annulées
Article suivantJohn Surtees a rejoint le Panthéon de la F1