Repartant - plus ou moins - dans l'inconnu cette saison en raison de la nouvelle donne pneumatique, Pirelli est bien conscient que le spectacle offert en piste devra être de plus belle facture que ce qui a prévalu les dernières saisons. Dans cette optique, le manufacturier transalpin se dit ouvert à la possibilité d'opter pour des choix de gommes plus adaptés si cela s'avérait nécessaire.

Pour concevoir sa nouvelle gamme de gommes aux dimensions plus généreuses, Pirelli a pris en considération les remarques et demandes des principaux concernés, les pilotes. Et manifestement, le travail fourni a satisfait ces derniers qui se disent globalement heureux des enveloppes italiennes, après deux semaines d’essais sur le tracé pourtant exigeant de Barcelone.

Responsable de la compétition automobile chez Pirelli, Mario Isola a commenté : « Nous avons eu un retour positif. Nous sommes satisfaits parce que le développement a surtout été fait pour suivre les commentaires des pilotes. Ils veulent un pneu avec lequel ils peuvent attaquer du début à la fin, pas de surchauffe, moins de dégradation, nous l’avons. Les remarques des pilotes sont positives. »

Deux points précis ont été l’objet de toutes les attentions des ingénieurs : la constance et la récupération des gommes lorsqu’elles ont surchauffé. Mission accomplie, les pilotes ayant fourni des retours très positifs à cet égard.

15284800 1264980863573802 3159245238010794696 n - Pirelli est prêt à favoriser le spectacle
© Pirelli Motorsport

Tout cela ne constitue pas un gage de qualité du spectacle pour autant. Pour favoriser ce dernier, Pirelli se dit prêt à changer ses choix de gommes attribuées à chaque épreuve et proposer des spécifications plus tendres qu’initialement prévues. En effet, plus larges et performants, les nouveaux pneumatiques devraient également se révéler plus endurants, limitant par la même occasion le nombre d’arrêts aux stands. Il faudra donc donner un coup de pouce au spectacle sur la piste : « Je pense que nous aurons moins d’arrêts. Je dois dire qu’avec moins de dégradation, il est moins probable qu’ils fassent trois arrêts en course. Mais ça ne veut pas dire que nous aurons moins de spectacle. Si nous avons des dépassements, avec les voitures en piste, ça sera bien. Donc ça ne sera pas un problème. »

En effet, la possibilité d’opter pour des spécifications un niveau plus tendre constituera une solution potentielle, comme l’explique Isola : « Évidemment, nous pouvons aller un cran plus tendre. Nous l’avons déjà fait pour Melbourne par exemple. Si vous regardez l’an dernier, c’était les médiums, les tendres et les super-tendres. Dans deux semaines, nous aurons les tendres, les super-tendres et les ultra-tendres. Dans certains cas, on fera ces choix. »

 

SUR LE MÊME SUJET :
Hamilton l'emporte après un très bel affrontement avec Vettel

 

Article précédentUne Porsche 991 Turbo survitaminée sortie de l’usine Gemballa
Article suivantJohn Kennard quittera Hayden Paddon en Finlande