Formule 1

Déclaration d'après course / GP d'Australie

Désillusion pour Haas à Melbourne

Alors que le bilan des essais libres et qualifications était mitigé mais permettait d'espérer marquer de gros points au vu des performances de Romain Grosjean qui s'élançait sixième, le premier Grand Prix de la saison aura été marqué par un double abandon pour Haas F1 Team.

L’optimisme était pourtant de la partie avec Grosjean, sixième sur la grille, qui connaissait un bon départ et pointait sans coup férir devant la Toro Rosso de Sainz Jr, même si le premier virage permettait à la Williams de Massa de prendre le meilleur et voyait le Franco-Suisse pointer au septième rang. Las, une fuite d’eau contraignait Romain Grosjean a ranger sa monoplace dans son box après seulement 13 tours.

Pour Magnussen, les malheurs débutaient dès le premier tour et son accrochage avec la Sauber d’Ericsson qui l’envoyait en toupie dans le bac à graviers du virage 3. Le Danois parvenait à s’en extirper pour reprendre la piste, avec un aileron avant endommagé qui nécessitait un passage par la pit lane. Nanti d’un nouvel aileron et de pneus neufs, Magnussen reprenait la course loin au classement. Il devait cependant renoncer à 11 tours du drapeau à damier en raison d’un problème de suspension probablement lié à son accrochage du premier tour.

Articles similaires

Au final, Magnussen et Grosjean abandonnent et figurent respectivement aux quinzième et vingtième rangs d’une épreuve qui a vu cinq autres pilotes abandonner.

On retrouvera les 20 concurrents de la F1 dans deux semaines pour le Grand Prix de Chine sur le Shanghai International Circuit.

Romain Grosjean : « J’ai soudainement perdu beaucoup de puissance. Je l’ai dit au gars, ensuite j’ai dû ralentir la course. C’est assez décevant, mais une fois encore, en ce moment je suis chaud et nous sommes tous déçus de perdre une septième place, mais la voiture était au niveau en qualifications avec la sixième place. Le départ ne fut pas idéal, donc ne devrons améliorer cet aspect. J’ai senti que j’étais plus rapide que la Williams, donc on peut dire qu’il y a un énorme potentiel avec cette voiture. J’imagine que la clé pour nous sera de garder notre élan et trouver la constance que nous n’avions pas l’an dernier où j’avais terminé cinquième à Bahrein puis dix-neuvième en Chine. Si nous y parvenons, alors je suis certain qu’il y aura beaucoup de courses où nous pourrons marquer de gros points. Si je suis encore sur le coup de la déception en ce moment, demain, avec la tête bien reposée je me dirai que nous avons une sacrée voiture et que nous serons présents cette saison. »

Kevin Magnussen : « J’ai eu un contact au virage 3. J’avais Ericsson sur l’extérieur et j’ai sous-viré sur son flanc, ce qui est dommage. J’ai perdu mon aileron avant et endommagé un peu la voiture. Nous avons remplacé l’aileron et je suis ensuite reparti pour une longue session d’essais grandeur nature et en apprendre davantage à son sujet. Ce fut bon et la voiture était rapide. C’est l’aspect très positif de ce weekend. La voiture est bien là. Nous devons juste l’amener à l’arrivée pour marquer des points. »

Gunter Steiner : « Ce ne fut pas la course que avions espéré. Avec Romain, il semblerait que nous ayons subi une fuite d’eau. Nous ne savons pas encore d’où elle venait. Clairement, la course de Kevin a été détruite au troisième virage après le contact avec Ericsson. Il a ensuite abandonné en raison d’une rupture de suspension au sujet de laquelle nous devons encore investiguer pour en déterminer la cause exacte. Le bon point en partant de Melbourne est que la voiture semble être rapide. Nous devons travailler quelques éléments et, avec un peu de chance, nous reviendrons plus forts en Chine dans deux semaines.

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page