FIA WEC

Résumé d'essais libres / null

Prologue – Jour 1 : À Porsche la matinée, à Toyota la journée

Les deux premières séances d'essais officiels du FIA WEC, à l'occasion du Prologue se déroulant à Monza, ont livré leurs premiers verdicts.

  • LMP1

Les résultats de la matinée sont très serrés en catégorie reine. Sous un soleil radieux qui s’est maintenu toute la journée, et plus de 20°C, la première confrontation chronométrique entre Porsche et Toyota a enfin eu lieu. Si chaque équipe suit un programme différent, ce qui rend l’interprétation des temps très approximative, cela fait néanmoins plaisir de voir que les deux constructeurs se tiennent en moins de deux dixièmes.
Les LMP1 n’ont pas affolé le radar puisqu’elles n’ont été « flashées » qu’à 302km/h, derrière les meilleures LMP2. Les 4 ténors ont clôturé la séance matinale en se tenant en 5 dixièmes, la 919 Hybrid #1 devançant les deux Toyota, dont la #8 a effectué plus de 50 tours, et la seconde Porsche. La meilleure marque était d’1:32.068.

© Andrew Lofthouse

L’après-midi, Toyota s’est installé en haut de la feuille des temps grâce à Mike Conway, qui a amélioré la meilleure marque en descendant en 1:31.332. La dernière référence officielle d’une LPM1 à Monza, qui était la pôle de la Peugeot 908 en 2008, est donc battue. Si le nouveau pilote officiel Porsche André Lotterer a fait de la résistance, c’est bien les deux Toyota qui terminent la journée en tête avant la séance de « nuit » qui a lieu de 19h à 21h. Les japonaises ont également été les plus assidues en piste, et ont un peu amélioré leur V-max en atteignant un petit 310km/h. La dernière LMP1 hybride, la Porsche #2, est à un peu moins d’une seconde du leader.

© Andrew Lofthouse

Si une comparaison avec les temps de 2016 n’est pas possible, le Prologue se déroulant alors au Paul Ricard, les protagonistes confirment que malgré le changement de réglementation, plus restrictive en aéro, les temps au tour seront similaire à l’an dernier, ce grâce au nouveau bon en avant effectué en optimisant tous les domaines.
Les Japonais et les Allemands ont confirmé utiliser les kits aérodynamiques faibles appuis, qui seront utilisés au Mans. Ces derniers ont même expliqué préparer un week-end de course normal et non la classique Mancelle, malgré un circuit de Monza favorisant les très hautes vitesses.

Pas de chrono pour la seule LMP1 privée, la CLM P1/01 du ByKolles Racing Team, pilotée par Kubica et Webb n’étant pas montée en piste de la journée.

  • LMP2
© Andrew Lofthouse

Le passage en LMP2 du Rebellion permet à l’équipe suisse de démontrer son niveau. Ornée du mythique logo Vaillante, l’Oreca 07 #31 a dominé toute la matinée grâce un temps d’1:36.094, la seconde voiture du team suivant sa sœur. Le G-Drive a complété le podium de cette première séance. La marque n’a pas été améliorée l’après-midi, la voiture la plus véloce étant l’Alpine #36 du double vainqueur des 24 heures du Mans, Romain Dumas.

L’énorme bond en performance des LMP2 se confirme, les voitures de la seconde catégorie n’étant qu’à 5 secondes des LMP1 hybrides. De plus, la meilleure vitesse de pointe, enregistrée à 307.7km/h est très impressionnante.

  • GTE
© Andrew Lofthouse

La toute nouvelle 911 RSR s’est emparée de la tête du GTE-Pro, aussi bien le matin que l’après-midi, grâce à la #92 de Estre et Christensen. Lors de la première séance, elle a devancé, en 1:47.379, les deux Ford GT, suivies des deux Ferrari 488 GTE et des deux Aston Martin Vantage GTE. L’après-midi, l’allemande n’a pas amélioré son meilleur temps, devançant cette fois encore une Ford GT, la #66, et la voiture sœur, la #91. A noté que le leader a effectué un passage par le bac à gravier. La concurrence est loin des deux meilleures marques puisque la première 488 GTE est à plus de 7 dixièmes de la référence.

AF Corse et Ford ont effectué un poisson d’avril original, les deux voitures de chaque équipe étant amenées dans le stand de l’autre.

© Andrew Lofthouse

En GTE-Am, Porsche est également à la fête puisque le Gulf Racing UK a terminé la séance du matin en tête devant le Dempsey Proton Racing et le Spirit of Race, qui engage une 488 GTE. La 911 RSR 2016 du Dempsey Proton a pris le relais l’après-midi, Gulf Racing et Spirit of Race complétant encore le podium.

Les chronos du matin sont à retrouver ici, et ceux de l’après-midi ici.

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page