FIA WEC

Actualité / null

Les premiers enseignements du Prologue 2017 – LMP1

Le week-end dernier avait lieu la nouvelle tradition du FIA WEC: le Prologue. Séance d'essai officielle, il s'est cette année déroulé au temple de la vitesse de Monza après deux ans au Paul Ricard. S'il est toujours impossible de définir clairement une hiérarchie sur base d'essais libres, chacun suivant un programme différent, certains enseignements peuvent déjà être tirés.

  • LMP1: Vers un duel au sommet?
© Adrenal Media

Si l’équivalence des performances des deux géants se confirme, les craintes d’un spectacle tronqué suite au retrait d’Audi seront vite envolées. L’Histoire de l’Endurance n’a-t-elle pas écrit certaines de ses plus belle pages grâce à des duels mythiques? Ferrari-Ford, Porsche-Ferrari, Ferrari-Matra, Renault-Porsche, Audi-Peugeot, et j’en passe…

Une fois pour l’un, une fois pour l’autre, Porsche et Toyota ont tour à tour occupé le sommet de la feuille des temps en fonction des séances. Les TS050 Hybrid repartent malgré tout d’Italie avec le meilleur temps, une seconde devant leurs adversaires. C’est d’ailleurs le revenant de chez Toyota, Nicolas Lapierre, qui est l’auteur du meilleur temps absolu. Les Champions du Monde en titre ont-ils cependant tout donné? Les Nippons en ont-il encore sous le pied? Réponse le 15 avril lors des qualifications des 6 heures de Silverstone.

Le second point important à retenir dans cette catégorie est que malgré la volonté des instances dirigeantes de limiter les habituels gros progrès en performance effectués d’une année à l’autre, les temps au tours seront similaires à l’an dernier. La réglementation 2017 plus restrictive en aérodynamique visait à réduire l’appui de 30%, avec un splitter avant rehaussé de 15mm et un diffuseur plus étroit. Si cela avait été appliqué aux voitures 2016, cela se serait traduit par une hausse de 4 secondes sur le circuit du Mans. Cependant l’énorme développement effectué par les constructeurs devrait avoir gommé le déficit, en un hiver seulement.

© Adrenal Media

Enfin, la dernière chose à remarquer est que les LMP1 n’auront plus la main en vitesse de pointe. Suite au bond en performance effectué par les LMP2 suite à la nouvelle réglementation, la TS050 Hybrid et la 919 Hybrid ont eu à Monza une V-max équivalente à des Oreca 07, ce qui aura une influence dans la gestion du trafic pendant les courses. Bien sur, les formidables capacités de mises en vitesse des LMP1, grâce aux systèmes hybrides les transformant momentanément en quatre roues motrices de plus de 1000 chevaux, permettront toujours aux deux marques de déposer les LMP2 en début de lignes droites.

A noter que le ByKolles Racing, dernier survivant de la catégorie LMP1 privé, a été victime de nombreux problèmes, et à dû mettre fin à son Prologue après n’avoir parcouru que 6 malheureux tours.

Les temps par pilote et voiture sur l’ensemble du Prologue sont à retrouver ici.

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page