WeatherTech SportsCar Championship

Déclaration d'après course / Long Beach

Premier podium pour la Nissan DPi et Tequila Patron ESM

En profitant d'une stratégie décalée et du truchement des neutralisations, Tequila Patron ESM a signé son premier podium de la saison avec la nouvelle Nissan DPi, non sans avoir rêvé de victoire jusqu'à quelques minutes de l'arrivée.

Tequila Patron ESM a donc réalisé sa meilleure course jusqu’à présent en 2017 avec cette deuxième place finale dans les rues de Long Beach, décrochée par la paire Ryan Dalziel – Scott Sharp, qui s’étaient élancés depuis la sixième position sur la grille de départ. Il s’agit de leur premier podium de la saison 2017 de l’IMSA WeatherTech SportsCar Championship.

L’équipe a dévoilé de gros progrès pour ce nouveau programme DPi après deux courses difficiles à Daytona et Sebring en Floride. Entre la première séance d’essais libres et les qualifications, Ed Brown a amélioré de 4 secondes  son meilleur chrono avec la Nissan Onroak DPi #22 pour signer son meilleur chrono absolu sur le tracé de Long Beach. Scott Sharp a également démontré toute sa pointe de vitesse durant la séance qualificative, signant le troisième chrono avant de rentrer au stand pour le reste de la session. Au grand désarroi de l’équipe, la piste s’est alors bien améliorée, permettant à certains concurrents de trouver davantage de rythme et reléguer la #2 au sixième rang.

Les problèmes ont débuté pour la paire Brown-van Overbeek au départ, dans le premier tour quand un autre concurrent – la Ferrari #62 – a heurté la #22. La Nissan Onroak DPi a souffert de dommages importants et a dû se ranger dans la pit lane, incapable de poursuivre la course.

Pour sa part, Scott Sharp a connu un départ propre avec la #2, conservant sa position durant la première demi-heure, restant à l’écart du carnage lors des deux premières neutralisations. Avec une heure restant à courir, Sharp a ravitaillé durant la troisième neutralisation pour laisser le volant à Ryan Dalziel. Ce dernier reprenait la piste au sixième rang, mais en échappant de justesse à un incident à l’épingle lui a permis de se hisser au quatrième rang. Lors de l’arrêt obligatoire des Prototypes, les ingénieurs de Tequila Patron ESM décidèrent de se contenter du ravitaillement en carburant, ce qui permettait à Dalziel de ressortir en tête. Mai sen raison de l’arrêt supplémentaire des protos, les GTLM s’étaient placées devant, ainsi que les meilleures GTD, forçant le pilote de la #2 a se frayer son chemin au travers du trafic des voitures plus lentes. Avec 20 minutes restantes , Dalziel a pris le leadership au classement général, signant le meilleur tour en course.

Avec une victoire en point de mire, tous les yeux étaient fixés sur le chronomètre avec 5 minutes restant avant le drapeau à damier, le trafic permettait à la Cadillac #10 de Jordan Taylor de revenir dans ses échappements. Dalziel continua à signer les meilleurs tours en course, mais un retardataire le bloquait et offrait la possibilité à Taylor  de prendre les commandes 3 tours avant l’arrivée. Il a bien tenté de récupérer son bien, mais le trafic a continué à le gêner jusqu’au drapeau à damier, avec pour conséquence une deuxième place finale.

Un résultat doux-amer après être passé aussi près de la victoire, mais Tequila Patron ESM a décroché son premier podium avec la nouvelle Nissan NISMO Onroak DPi, démontrant des progrès significatifs durant le dernier mois. Le prochain rendez-vous aura lieu au Circuit des Amériques (COTA) à Austin au Texas, du 4 au 6 mai.

© Tequila Patrón ESM

Ryan Dalziel : « Dans le fond, c’est un bon résultat. Si nous étions venus ce weekend en pensant que nous allions menés plusieurs tours, être compétitifs et terminer deuxièmes, nous aurions été enchantés. Avoir mené autant de tours, voir combien nous étions compétitifs et être écartés de la victoire par des voitures plus lentes conduisant comme des imbéciles est frustrant. Nous avons fait tout ce que nous pouvions. La voiture était excellente et la stratégie parfaite. Je me sens un peu déçu, mais on fera avec cette deuxième place. »

Scott Sharp : « Ce fut un grand pas en avant pour l’équipe ce weekend. Nous avons travaillé sur la fiabilité et ça a porté ses fruits. La performance était meilleure et il semble que nous ayons été compétitifs dans chaque session. L’équipe a fait du super boulot en optant pour une stratégie risquée en ravitaillant durant une neutralisation pour changer de pilotes très tôt, mais ça a fonctionné. Ryan a fait un boulot parfait. Parfois le trafic vous est favorable, parfois non. Malheureusement pour nous c’est la deuxième option qui nous a concerné cette fois. »

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page