Formule 1

Déclaration d'avant course / GP de Bahreïn

Gros challenge en vue pour Stoffel Vandoorne et Fernando Alonso

Après des EL3 sans problèmes, en dépit des hautes températures, les qualifications furent plus décevantes pour McLaren Honda et ses deux pilotes, Stoffel Vandoorne et Fernando Alonso.

Respectivement douzième et quinzième des EL3, Alonso et Vandoorne ont couvert 10 et 15 tours, travaillant sur différents réglages et répétant les arrêts au stand. En qualifications, les deux pilotes ne furent pas en mesure de pleinement capitaliser leur temps de passé en piste. Stoffel, ayant pâti d’un temps de roulage limité durant les essais libres vendredi, n’avait que trop peu roulé au crépuscule. Il a terminé la Q1 au dix-septième rang. De son côté, Fernando prenait la quinzième place, ce qui l’envoyait en Q2, mais un problème de MGU-H dans son tour lancé l’empêchait de signer le moindre chrono dans la deuxième partie des qualifications, le condamnant à la quinzième place sur la grille de départ.

Fernando Alonso : « Malheureusement, mon tour en Q2 était bon. Je pense que jusqu’au dernier virage, j’étais une demi seconde plus rapide qu’en Q1. Mais quand j’ai appuyé sur l’accélérateur, il y a eu un souci au niveau du moteur. C’est dur, parce que nous avions une chance de nous hisser quelques places plus haut, et demain nous devrons installer une nouvelle unité de puissance, ce qui ne permettra pas d’avoir les meilleurs réglages ni la bonne calibration. Le premier tour que le moteur effectuera sera le tour de formation, donc il n’aura aucun déverminage. Nous n’aurons aucun roulage pour le régler et, de ce fait, nous devrions connaître une course encore plus compliquée que ce à quoi nous nous attendions. »

Articles similaires

Et l’Espagnol d’ajouter : “Les gars dans le garage travaillent jour et nuit pour préparer la voiture, il y a des pièces que nous changeons, nous testons des mises à jour, il ya un dur labeur derrière chaque weekend de course, mais nous n’avons pas une motorisation compétitive pour nous battre aux avant-postes. Ce n’est pas la situation idéale, mais il n’y a rien que nous puissions faire pour le moment, donc nous verrons ce que nous pourrons faire demain. »

Stoffel Vandoorne : « Tout était plus ou moins bon durant mes tours chronométrés. J’ai eu un peu de mal avec les freins sur le second essai et subi quelques blocages, du coup j’ai manqué un peu de confiance. Mais je pense que les tours étaient plus ou moins le maximum que je pouvais donner – je ne pense pas que je pouvais tirer beaucoup plus de la voiture. Nos résultats sont similaires à ce que nous avons connu les courses précédentes, donc je ne pense pas que nous puissions attendre grand chose de différent ce weekend. Nous savons qu’une fois en qualifications, les autres peuvent booster leur moteur et disposer d’un peu plus de vitesse à disposition, donc nous pouvons juste faire un tour parfait et voir où ça nous place.

Ne pas avoir beaucoup roulé en EL2 nous a coûté un peu, et ça implique que ce fut compliqué pour moi d’avoir une idée du grip disponible sur la piste dans ces conditions et du comportement des super tendres, mais au bout du compte c’est plus ou moins ce à quoi je m’attendais. Nous ferons de notre mieux demain, comme toujours. Nous savons que notre rythme en course est en retrait, plus particulièrement avec la vitesse de pointe que nous avons, mais nous verrons ce que nous pouvons faire. Les chronos en soirée sont un peu plus rapides qu’en journée, mais le revêtement du circuit reste très chaud, donc c’est difficile de gérer les pneus. Demain, ça jouera un rôle important. »

Et le Belge de conclure : « Nous ne nous définissons pas d’objectif pour demain. Nous avons juste besoin de rester à l’écart des problèmes, faire du bon boulot et, avec un peu de chance, nous décrocherons un bon résultat. On verra bien. La course sera délicate et les conditions sont difficiles en piste. Il s’agira d’une course longue et éprouvante pour tout le monde, mais peut-être pourrons-nous en tirer profit et faire la différence. »

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page