FIA WEC

Résumé de course / 6 Heures de Silverstone

Victoire de justesse pour Toyota, Jackie Chan DC Racing, Ford et Clearwater Racing s’imposent également

Le dernier tiers de l'épreuve réservait de nombreux rebondissements qui chamboulaient les hiérarchies en LMP2 et en LMGTE Pro et Am. Au général, la Toyota avait fort à faire pour défendre sa première place face à des Porsche bien plus compétitives que durant les qualifications.

  • LMP1

Si la #8 était en mesure de prendre trois secondes d’avance sur la Porsche #2, elle ne parvenait pas à augmenter cette avance par la suite, restant sous la pression des deux 919 Hybrid. Le jeu des ravitaillements plaçaient même la #2 en tête avant de repasser par les stands, en décalage par rapport à la TS050 de pointe.

La Toyota bénéficiait d’un avantage de 15 ou 16 secondes sur le duo des Porsche et ne pouvait se permettre aucun relâchement, les 919 Hybrid semblant de plus en plus à l’aise avec la piste qui accumulait de la gomme et de l’adhérence.

Il restait 32 minutes quand Brendon Hartley sortait de son dernier arrêt devant la Toyota de Sébastien Buemi avec 8 secondes d’avance mais des gommes usées pour des pneus frais au Suisse. Buemi rattrapait Hartley à 15 minutes de l’arrivée sur une piste arrosée dans certains virages par une légère averse.

Logiquement, la Toyota finissait par prendre le meilleur et décrochait une première victoire en 2017

Classement Voiture Team
1 8 Toyota TS050 Hybrid Toyota Gazoo Racing
2 2 Porsche 919 Hybrid Porsche LMP Team
3 1 Porsche 919 Hybrid Porsche LMP Team
  • LMP2

Bien qu’elle ait perdu tout le bénéfice de son très bon début de course, l’Alpine conservait la tête en LMP2 et creusait immédiatement un petit écart devant l’Oreca #28 TDS Racing qui avait pris le dessus sur la #38 du Jackie Chan DC Racing. Quatrième, la #31 Rebellion Racing accusait déjà plus d’une minute vingt de retard sur le leader.

Le jeu des dépassements des retardataires permettait à Vaxivière de passer l’Alpine de Rao, plaçant l’Oreca du TDS Racing aux commandes du LMP2. Mais à ce stade de la course, les choix de pilotes variaient d’une équipe à l’autre, certains comme Alpine plaçant le Silver dans la voiture. Les arrêts aux stands modifiaient encore la hiérarchie. En effet, la #31 Rebellion prenait la tête devant la #38 Jackie Chan DC et l’Alpine #36 qui se retrouvait sous la menace de la #28 du TDS Racing.

De retour au volant de la #36, Lapierre se lançait dans un nouveau rush à plus d’une heure de l’arrivée avec pour objectif de remonter sur le podium… au minimum, mais devant lui, avec des montures techniquement identiques, on amusait pas la galerie et Oliver Jarvis s’accrochait à la plus haute marche du podium avec la #38 du Jackie Chan DC Racing, devant la #28 du TDS Racing et la #31 Rebellion Racing. Quatrième après avoir dominé plus des deux tiers de l’épreuve, l’Alpine ne pouvait plus espérer grand chose de mieux à la régulière.

Le TDS Racing effectuait un dernier arrêt rapide à 20 minutes du terme et descendait en troisième place.

© FIA WEC

 

Classement Voiture Team
1 38 Oreca 07-Gibson Jackie Chan DC Racing
2 31 Oreca 07-Gibson Rebellion Racing
3 28 Oreca 07-Gibson TDS
  • LMGTE Pro

Revenu dans la course, la Ford #67 mettait sous pression la Porsche #91 pour la troisième place. La voiture partie en pole passait rapidement la 911 RSR et remontait sur la Ferrari #51. Elle prenait même la tête au bénéfice des ravitaillements.

Après que tout le monde soit passé une fois encore par les stands, la Ford #67 menait devant la Ferrari #71, la deuxième Ford et la seconde Ford, la Porsche #91 restant devant les deux Aston Martin.

La fin de l’épreuve se jouait sur l’obligation ou non pour les différents concurrents d’effectuer un ultime arrêt dans la dernière heure. La Ford de tête #67 s’arrêtait à 19 minutes du terme pour un splash and dash et pouvait ressortir derrière la Porsche #91, la troisième place étant l’apanage de la Ferrari #51 alors que la Ford #66 était 10 secondes derrière l’italienne.

Mais la Porsche reculait dans le classement dans les dernières minutes, permettant à la Ford #67 de convertir sa pole en victoire. Mais à 5 minutes de l’arrivée, cette dernière avait à nouveau sa portière droite qui s’ouvrait de manière intempestive.

© Ford Performance
Classement Voiture Team
1 67 Ford GT Ford Chip Ganassi Team UK
2 51 Ferrari 488 GTE AF Corse
3 91 Porsche 911 RSR Porsche GT Team
  • LMGTE Am

La V8 Vantage #98 se retrouvait deuxième derrière la Porsche #86 Gulf Racing UK qui avait profité des neutralisations pour renverser la vapeur. L’anglaise devait se méfier de la Ferrari #61 Clearwater qui ne pointait qu’à 5 secondes.

L’Aston reprenait cependant son dû devant les Ferrari #61 et #54, les trois voitures se tenant cependant en une dizaine de secondes. La #51 Claerwater se retrouvait dans l’aspiration directe de l’Aston à 35 minutes du drapeau à damier, Matt Griffin mettant une pression maximale sur Pedro Lamy pour tenter de décrocher la victoire.

Griffin parvenait à trouver une ouverture et ne manquait pas l’opportunité pour s’en aller offrir une victoire à la Ferrari du Clearwater Racing. Las, la 488 GTE devait repasser une dernière fois au stand à moins de 5 minutes de l’arrivée, rendant les lauriers à l’Aston Martin. La #61 perdait même la deuxième place au profit de la #54 de Spirit of Race.

Mais dans les derniers mètres, la Ferrari #61 récupérait la victoire pour un souffle devant l’Aston Martin et la Porsche #77 du Dempsey-Proton Racing qui profitait d’une sortie de la Ferrari #54 après que cette dernière ait heurté l’Aston, ce qui expliquait la victoire finale de l’autre 488 GTE.

© FIA WEC
Classement Voiture Team
1 61 Ferrari 488 GTE Clearwater Racing
2 54 Aston Martin V8 Vantage GTE Aston Martin Racing
3 77 Porsche 911 RSR Dempsey-Proton Racing

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page