Blancpain Endurance Series

Résumé de course / 3 Heures de Monza

H+1 – Un drapeau rouge, une Bentley exclue et la Ferrari SMP qui mène

Le départ était marqué par un carambolage qui provoquait un drapeau rouge. Au second départ, les batailles étaient ouvertes et Bentley se faisait remarquer en allant au clash avec la direction de course.

Pour minimiser les risques d’incidents au passage de la première chicane, deux tours de formation étaient imposés derrière la voiture de sécurité, mais le miracle n’avait pas lieu quand Guy Smith et la Bentley #7 partie quatrième envoyait une Lamborghini en toupie au milieu de la meute avant même le premier freinage. La voiture de sécurité était déployée pour nettoyer la ligne droite des stands des nombreuses voitures restées sur le carreau alors que la Jaguar #114 rentrait au stand avec l’avant droit bien endommagé.

Logiquement, le drapeau rouge était présenté aux concurrents. Parti de la pole, Lathouras et la Ferrari #50 figurait au cinquième rang, la 488 GT3 #72 SMP menant devant la #7, les Lambo #63 GRT et #27 Orange 1, l’Aston Martin figurant toujours en tête du Pro-Am en sixième place.

10 GT3 restaient sur le carreau, dont la Lamborghini #19 Grasser Racing Team, L’Audi #5 WRT – déjà touchée lors de la qualification – la Nissan #23, la McLaren #59 en Pro Cup, l’Audi #26 Saintéloc, les Mercedes #31 Zakspeed, #89 AKKA ASP, #15 Black Falcon et la Ferrari #AF Corse #51 en Pro-Am Cup et enfin la Ferrari #888 du Kessel Racing. Le chrono était arrêté et il restait donc 2h50 à disputer. Montée en deuxième position, la Bentley voyait son Team Manager appelé à la direction de course. La Bentley écopait d’un stop & go de 15 secondes pour l’accrochage avec l’autre Huracàn GT3 Grasser. De son côté, l’Audi #5 repartait finalement, avec 6 tours de retard.

Tardant à observer sa pénalité, pendant que son team tentait de la faire sauter, Smith restait très actif dans le trio de tête qui s’isolait avec quelques secondes d’avance sur la Lamborghini Orange 1, elle-même nantie de quelques longueurs d’écart sur la Ferrari #50 et l’Aston Martin, dont le pilote Am, Ahmad Al Harthy, résistait bien mais finissait par céder aux assauts des pilotes Pro qui le suivaient. Belle performance de la Porsche 911 GT3 R #911 qui passait la Mercedes Black Falcon #4 pour la neuvième place. Derrière, Maxi Buhk était lancé dans une belle remontée vers les devants de la scène.

Guy Smith se voyait imposer de s’arrêter par la direction de course au seizième tour, mais la Bentley ne s’exécutait pas et se voyait présenter le drapeau noir. Curieusement, le Britannique passait par la voie des stands et repartait en piste. Débarrassés de la Continental GT3, Molina et Bortolotti se disputaient la tête de la course avec une bonne dizaine de secondes d’avance sur la Lambo de Crestani.

En Pro-Am, Renauer réalisait un très bon début de course et s’emparait des commandes de la classe devant l’Aston Martin, démontrant toute la compétitivité de la Porsche, les deux GT3 évoluant dans le Top 10 au général.

Pro Cup

Pos. Num. Voiture Équipe Écart
1 72 Ferrari 488 GT3 SMP Racing
2 63 Lamborghini Huracàn GT3 Grasser Racing Team  + 1s
3 19 Lamborghini Huracàn GT3 Orange 1 Team  + 16s

 

Pro-Am Cup

Pos. Num. Voiture Équipe Écart
5 911 Porsche 911 GT3 R Herberth Motorsport  +22s
6 97 Aston Martin V12 Vantage GT3 Oman Racing Team  +28s
17 86 Mercedes-AMG GT3 HTP Motorsport +40s

 

Am Cup

Pos. Num. Voiture Équipe Écart
29 488 Ferrari 488 GT3 Rinaldi Racing
30 961 Ferrari 488 GT3 AF Corse
35 777 Lamborghini Huracàn GT3 HB RacingTeam

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page