Blancpain Endurance Series

Résumé de qualifications / 3 Heures de Monza

La Ferrari AF Corse en pole et 32 voitures en moins d’une seconde

Sur un tracé transalpin qui fait la part belle à la vitesse maxi et à la capacité d'enjamber les vibreurs, les Ferrari - enfin bien représentées en catégorie reine - étaient attendues au sortir de la Parabolica. Après des essais libres et des pré-qualifications un peu obscures quant à la hiérarchie effective du peloton, la vérité allait ressortir des qualifications. Et c'est une Ferrari qui décrochait la timbale.

  • Q1 – Une Audi WRT out, une Nissan au top

La première partie de ces qualifications, généralement la plus lente des trois, s’ouvraient sous des conditions idéales avec une piste encore fraîche et des températures estivales – 23°C – sous un soleil éclatant. La Bentley #8 rencontrait des soucis pour sortir de la pit lane. Mais la Q1 était rapidement mise sous drapeau rouge après que la Lambo #66 Attempto Racing ait heurté l’Audi #2 WRT de Berthon au premier freinage, l’avant de la Huracàn GT3 étant détruit, alors que la R8 LMS avait l’arrière en piteux état.

La Q1 repartait avec un peu plus de 11 minutes à disposition des concurrents. Le premier à signer un chrono significatif était la Jaguar #114 de Seefried en 1’48.806. Il devançait alors la McLaren Strakka #44 et la seconde Jaguar Emil Frey Racing. Lucas Ordonez et sa Nissan #23 améliorait la marque de 115 millièmes tandis que Marcel Fässler hissait l’Audi WRT #5 au sixième rang, juste derrière la première Pro-Am, mais les dernières minutes voyaient plusieurs changements dans le classement.

Q1

Pos. Cat. Num. Voiture Équipe Chrono Pilote
1 Pro 23 Nissan GT-R GT3 Motul Team RJN 1’48.658 L. Ordonez
2 Pro 114 Jaguar XK-R G3 Emil Frey Racing 1’48.806 M. Seefried
3 Pro 44 McLaren 650S GT3 Strakka Racing 1’49.232 S. Tordoff
4 Pro 84 Mercedes-AMG GT3 HTP Motorsport 1’49.474 J. Eriksson
5 Pro 14 Jaguar XK-R G3 Emil Frey Jaguar 1’49.486 L. Frey
6 Pro-Am 67 Lamborghini Huracàn GT3 Attempto Racing 1’49.542 M. Clement
28 Am 961 Ferrari 488 GT3 AF Corse 1’51.210 E. Abigail

 

  • Q2 – Les italiennes prennent la main

Le rythme s’est accéléré durant cette deuxième salve de chronos, certaines voitures n’ayant que deux pilotes jouaient leur qualification sur cette Q2. Traditionnellement à l’aise à Monza, la Nissan de pointe était une fois encore attendue en haut de la feuille des temps.

Au volant de la Jaguar #14, Albert Costa signait le temps à battre en 1’48.561 mais il était vite battu par la Ferrari #11 Kessel Racing de Cressoni, battu de 45 millièmes par une autre 488 GT3, la #50 AF Corse de Rugolo. Gianmaria était le premier à passer sous la barre des 1’48 en 1’47.999 avec la Huracàn GT3 #19 du GRT. Il devançait un quatuor de Ferrari et les deux Jaguar, décidément très en verve.

La première Audi était la #5 WRT au huitième rang, juste devant la meilleure des Mercedes – la #84 HTP – et la plus véloce des McLaren, la #44 Strakka.

Q2

Pos. Cat. Num. Voiture Équipe Chrono Pilote
1 Pro 19 Lamborghini Huracàn GT3 Grasser Racing Team 1’47.999 R. Gianmaria
2 Pro 72 Ferrari 488 GT3 SMP Racing 1’48.044 M. Molina
3 Pro 55 Ferrari 488 GT3 Kaspersky Motorsport 1’48.065 J. Calado
4 Pro 50 Ferrari 488 GT3 AF Corse 1’48.197 L. Rugolo
5 Pro-Am 11 Ferrari 488 GT3 Kessel Racing 1’48.226 M. Cressoni
6 Pro 14 Jaguar XK-R G3 Emil Frey Racing 1’48.251 A. Costa
37 Am 961 Ferrari 488 GT3 AF Corse 1’50.255 E. Abigail

 

  • Q3 – Ferrari au rendez-vous

C’est dans cette dernière étape de la séance qualificative que s’est jouée la course à la pole. Pier Guidi signait le meilleur temps de ce début de Q3 en 1’47.540 avec la Ferrari #50 AF Corse. Mais les débats semblaient un peu plus ouverts et plus variés en termes de marques représentées dans le haut du classement.

Jonny Adam plaçait un moment l’Aston Martin Pro-Am au troisième rang, en passant lui aussi sous la barre des 1’48. Kane se rapprochait à 63 millièmes de la pole provisoire avec la Bentley #7. Davide Rigon améliorait le temps de référence de 30 millièmes avec la Ferrari #72 SMP Racing.

Dans un rush final, Rugolo parvenait à reprendre la pole, avant d’être battu par Pier Guidi qui améliorait pour un tour en 1’47.423. Au terme de ces qualifications, 32 voitures se tenaient en moins d’une seconde. Septième, l’Aston Martin du Oman Racing Team s’offrait la pole en Pro-Am tandis que c’est la Ferrari #488 du Rinaldi Racing qui était la plus rapide en Am Cup au 28e rang.

Q3

Pos. Cat. Num. Voiture Équipe Chrono Pilote
1 Pro 50 Ferrari 488 GT3 AF Corse 1’47.423 A. Pier Guidi
2 Pro 19 Lamborghini Huracàn GT3 Grasser Racing Team 1’47.485 N. Siedler
3 Pro 72 Ferrari 488 GT3 SMP Racing 1’47.510 M. Molina
4 Pro 7 Bentley Continental GT3 Bentley M-Sport 1’47.603 S. Kane
5 Pro 63 Lamborghini Huracàn GT3 Grasser Racing Team 1’47.691 M. Bortolotti
7 Pro-Am 97 Aston Martin V12 Vantage GT3 Oman Racing Team 1’47.807 J. Adam
28 Am 488 Ferrari 488 GT3 Rinaldi Racing 1’48.295 R. Mastronardi

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page