FIA WEC

Interview / 6 Heures de Spa-Francorchamps

Romain Dumas : L’objectif, c’est la victoire

En prélude des choses sérieuses ce weekend, nous avons rencontré Romain Dumas, de retour dans le paddock du WEC, dans le baquet de l'Alpine A470 #36. L'Alésien remplace Nicolas Lapierre à Spa et au Mans, ce dernier officiant sur la troisième Toyota en LMP1. Nous en avons profité pour poser quelques questions à l'ex-pilote Porsche LMP1.

Heureux d’être de retour dans le paddock du FIA WEC ?
« Oui, c’est certain. C’était important de venir ici pour bien préparer Le Mans surtout. Les deux premières courses de l’année, Silverstone et Spa, sont vraiment des belles courses ; je n’ai pas fait Silverstone mais être à Spa et faire le Mans ensuite, ce sont les deux manches à faire absolument.

Cette année ça s’est décidé tardivement mais c’est bien d’être dans cette voiture car je pense que nous avons une belle catégorie avec un gros niveau, et il y aura une sacrée bataille donc ça va être très intéressant. »

Maintenant que tu as roulé en LMP2, et en voyant le bond en performances qu’elles ont fait depuis l’an dernier, quelles sont les principales différences avec une LMP1 ?
« Elles ont beaucoup progressé mais ça n’est toujours pas une LMP1. Les dernières années, les moteurs étaient vraiment étouffés, elles allaient moins vite qu’une GT en ligne droite et c’était un peu ridicule. Maintenant ça commence à avoir une vraie pointe de vitesse. Après, en termes de pneumatiques, la catégorie reste assez restreinte car ce sont des pneus dits « du commerce », donc je pense que le jour où il y aura des pneus de développement en LMP2 ce sera très rapide.

Autre particularité en LMP2, il y a un pilote amateur, est-ce que cela change ton approche au sein de l’équipage ?
Clairement, car l’amateur joue un rôle prépondérant dans le résultat final. C’est à la fois très bien et délicat car si tu as le bon, tant mieux, sinon c’est compliqué. Nous verrons, mais avec Matt Rao sur ma voiture je pense que nous avons un bon équipage, après les autres ont bien préparé leur coup aussi.

Au niveau de l’équipe Alpine, tu t’attendais à une équipe de ce niveau-là en LMP2 ou pas ?
L’équipe est très bonne, ils mettent beaucoup de moyens pour et essayent de faire ça au mieux. Pour une équipe de LMP2 c’est vraiment surprenant. Je connaissais le LMP2 d’il y a 10 ans aux USA avec Penske donc je sais ce qu’est capable de faire une équipe de cette catégorie mais, en voyant Alpine et le team Signature, ils font vraiment les choses correctement. J’ai de la chance d’être dans cette équipe : j’ai parlé avec plusieurs équipes cet hiver pour ne rien vous cacher, mais le franco-français et la qualité ont fait que je sois venu ici.

L’objectif sera la victoire ?
Clairement pour moi c’est la victoire ! Ce n’est pas de faire des courses pour me promener (rires). Avec ce qui s’est passé et à mon âge, si j’en fais c’est pour gagner sinon je peux rester chez moi.

Ici à Spa, vous avec roulé avec une configuration avec des réglages 100% Le Mans ou vous essayez quand même de régler en fonction du circuit ?
Non, nous allons rouler en fonction du circuit pour essayer d’avoir la meilleure performance possible.

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page