Avec la Porsche #2 qui récupérait la tête de l'épreuve juste avant l'entrée dans la dernière heure de course, le dernier suspenses concernait le LMGTE Pro avec 4 protagonistes à la plus haute marche du podium pour autant de marques. Au terme d'un dernier tour d'anthologie, Aston Martin remportait la catégorie devant Ford et Corvette. Jackie Chan DC Racing gagnait le LMP2 avec un double podium tandis que Dries Vanthoor remportait ses premières 24 Heures du Mans en LMGTE Am!

  • LMP1

La #2 récupérait la tête du classement général à un peu plus d’une heure de l’arrivée et poursuivait sa marche en avant vers une victoire inespérée. Un succès obtenu certes par élimination mais également au bénéfice d’une combativité exceptionnelle. Pour rappel, elle était repartie en avant-dernière position – 55e – après environ 4 heures de course. Deuxième de la catégorie et neuvième du général à 10 tours des vainqueurs, la Toyota #8 sauvait l’honneur du constructeur japonais, remportant el point du meilleur tour en course.

C’était une toute première victoire au Mans pour Brendon Hartley, associé à Timo Bernhard et Earl Bamber, la dix-neuvième de Porsche dans la classique mancelle.

Pos.VoitureNuméroÉquipeÉcart
1Porsche 919 Hybrid2Porsche Team
9Toyota TS050 Hybrid8Toyota Gazoo Racing+10T
14Porsche 919 Hybrid1Porsche TeamAb.

 

  • LMP2

Le coup ne sera pas passé si loin que ça pour l’Oreca 07 #38 du Jackie Chan DC Racing qui termine finalement deuxième du classement général et remporte la catégorie LMP2.

Coup de théâtre à 41 minutes du terme quand Negrao – Alpine #35 – sortait large à Mulsane et se plantait dans les graviers. Il repartait quelques centaines de mètres seulement devant la #13, chargé de graviers. Negrao rentrait au stand pour « nettoyer » la voiture et espérer repartir sans perdre la troisième marche du podium. L’Alpine était entrée dans son box, ce qui offrait le podium à la #37 du Jackie Chan DC Racing qui terminait donc aux première et troisième places du LMP2.

Cinquième, la Ligier #32 de United Autosport n’avait pas à rougir d’une course régulière malgré un déficit de performances par rapport aux Oreca.

Le drapeau à damier saluait donc la victoire du trio Ho-Pin Tung, Oliver Jarvis et Thomas Laurent.

©V-IMAGES/Fabre
Pos.VoitureNuméroÉquipeÉcart
2Oreca 07-Gibson38Jackie Chan DC Racing+1T
3Oreca 07-Gibson35Vaillante/Rebellion+4T
4Oreca 07-Gibson37Jackie Chan DC Racing
+4T

 

  • LMGTE-Pro
SUR LE MÊME SUJET :
Le Podium n'était pas loin pour le TDS Racing, Emmanuel Collard, François Perrodo et Matthieu Vaxivière

Le final était intense entre la Corvette #63, sur une stratégie décalée, la Porsche #91, l’Aston Martin #97 et la Ford #67 pour savoir qui monterait sur le podium d’une catégorie qui aura été disputée du premier au dernier tour.

Alors que Magnussen affolait le chrono avant de céder le volant à Taylor, la Corvette ressortait sous le nez de l’Aston Martin #97 d’Adam tandis que la consigne était claire pour Tincknell dans la Ford : Push as hard as you can! Dernier larron, la Porsche #91 de Makowiecki faisait de même au troisième rang.

La lutte pour la victoire concernait principalement la Corvette et l’Aston, l’anglaise étant placée dans le diffuseur de l’américaine tout en bénéficiant d’une meilleure vitesse de pointe. Jordan Taylor parvenait à rester devant en gérant un peu mieux le trafic. La Porsche #91 rentrait pour un splash & dash à 14 minutes de l’arrivée et changeait de pneus, ce qui offrait la troisième place à la Ford #67.

Adam plongeait à Mulsane mais trainait trop tard et Taylor croisait la trajectoire à la ré-accélération, les deux voitures se touchaient et la Corvette gardait les commandes en profitant pour prendre 30 mètres d’avance. Il restait moins de 5 minutes ou deux tours à tenir pour l’Américain. Ce dernier ratait son freinage à la deuxième chicane des Hunaudières et surfait au dessus des graviers, ne perdant ni ne gagnant de temps. Mais ses pneus sales permettaient à l’Aston Martin de revenir dans son aspiration. Les deux voitures croisaient leurs trajectoires dans le dernier virage à l’entame du dernier tour. Taylor tentait de répliquer à la chicane Dunlop mais il se loupait et la Corvette perdait gros avec une crevaison. Tout s’écroulait pour Corvette Racing qui perdait même la deuxième et place au bénéfice de la Ford #67.

Nouvelle victoire pour Aston Martin pour la dernière participation de la V8 Vantage avec Darren Turner, Johnny Adam et Daniel Serra.

©V-IMAGES/Fabre
Pos.VoitureNuméroÉquipeÉcart
17Aston Martin V8 Vantage GTE97Aston Martin Racing+27T
18Ford GT67Ford Chip Ganassi Racing+27T
19Chevrolet Corvette C7.R63Corvette Racing+27T

 

  • LMGTE-Am

Une première participation et déjà une première victoire aux 24 Heures du Mans pour le Rookie belge Dries Vanthoor, associé à Will Stevens et Rob Smith dans la Ferrari 488 GTE #84 du JMW Motorsport. Le drapeau à damier saluait un triomphe de la marque américaine avec trois GTE au cheval cabré sur le podium. Victorieuse en 2016, Scuderia Corsa montait cette fois sur la troisième marche du podium, derrière la #55 de Spirit of Race.

©V-IMAGES/Fabre
Pos.VoitureNuméroÉquipeÉcart
27Ferrari 488 GTE84JMW Motorsport+34T
28Ferrari 488 GTE55Spirit of Race+35T
30Ferrari 488 GTE62Scuderia Corsa+36T

Pensez à nous suivre sur Facebook et à vous abonner à notre newsletter ! Nous sommes également sur YouYube.

Article précédentH+23: Porsche récupère la tête des 24 heures du Mans!
Article suivantDries Vanthoor épate pour ses débuts au Mans en remportant sa catégorie