Qu'elles soient consécutive aux 24 Heures du Mans ou aux essais du Nürburgring, l'Oreca du G-Drive Racing et l'Alpine #35 ont écopé de pénalités avant le départ de l'épreuve de ce midi.

Concernant l’Oreca 07 #26 « russe », il y aura double sanction. Non seulement, la voiture devra observer un stop & go de 3 minutes suite au contact de Roman Rusinov avec la Porsche LMGTE-Am dans les virages Porsche aux dernières 24 Heures du Mans, mais en plus, elle se retrouve destituée de sa pole pour patin excessivement usé – l’usure maximale tolérée est de 5mm – et elle sera contrainte de s’élancer du fond de grille.

Quant à l’Alpine #35 du trio Ragues-Panciatici-Negrao, elle s’était qualifiée au cinquième rang du LMP2. Une place qu’elle conservera sur la grille de départ. Par contre, elle devra observer un stop & go de 30 secondes, une pénalité consécutive à une petite erreur dans la gestion du trafic qui a contraint Kobayashi à passer dans l’herbe avec la Toyota #7 pour éviter un contact entre les deux prototypes.

SUR LE MÊME SUJET :
Toyota est devant en Essais Libres 1

Si la scoumoune se poursuit pour le G-Drive qui perd plus d’un tour avec cet arrêt forcé de 3 minutes, rien de rédhibitoire pour l’Alpine qui restera pleinement dans la course à un bon résultat au sein d’un peloton relevé.

Pensez à nous suivre sur Facebook et à vous abonner à notre newsletter ! Nous sommes également sur YouYube.

Article précédentSainz chez Renault F1, Pierre Gasly chez Toro Rosso ?
Article suivantToto Wolff : « Grosjean devrait être content d’être encore en Formule 1 »