Blancpain Endurance Series

Résumé de qualifications / 24 Heures de Spa-Francorchamps

Mercedes et AKKA-ASP impriment le rythme

Couché du soleil mais petite pluie, il n'en fallait pas plus pour les concurrents des 24 Heures de Spa. La première séance de qualification s'est terminée sur un drapeau rouge suite à la sortie de Kamui Kobayashi.

Le début de la séance voyait rapidement Marciello signer un chrono significatif avec la Mercedes #90 AKKA-ASP en 2:18.562. Mais après 20 minutes, on comptait pas moins de 27 GT3 en moins d’une seconde.

Dans le Top 10, AKKA-ASP faisait un tir groupé avec la #88 au quatrième rang, séparée de la voiture-soeur par l’Audi WRT #2 de Mies et la Ferrari Kaspersky #55 aux mains de Fisichella. Le Top 10 était alors complété par la Bentley #8 de Soulet, l’Aston Martin #97 – première du Pro-Am – du Turc Yoluc, la Mercedes HTP #84, la Jaguar Emil Frey #14 de Costa, la BMW ROWE #99 de Eng et la Ferrari AF Corse #50 pilotée par Lathouras. En forme lors des deux premières séances de la journée – libres et pré-qualifications – la Lamborghini GRT #63 pointait au quatorzième rang, juste derrière la Porsche #117 des pilotes officiels de Stuttgart. Première Am, la Ferrari Kessel Racing #888 détenait le quarante-troisième chrono après 50 minutes dans la session.

Parmi les ténors en difficulté, on dénombrait la BMW ROWE #98, à créditer du trente-neuvième chrono à 25 minutes du terme, les Audi WRT #1 et #5, la Saintéloc #25 ou encore les bentley M-Sport #7 et ABT #9 ainsi que les deux Nissan GT-R NISMO GT3.

À un quart d’heure de l’arrivée, il n’y avait que 726 millièmes de seconde entre le plus rapide et le vingtième temps, soit le contingent qui accèdera à la Super-Pole. Le Top 10 n’avait toujours pas changé, suivaient les Audi #75 et #76 I.S.R., la Porsche #117, l’Audi #25 Saintéloc, la Lamborghini GRT #63, la Mercedes Black Falcon #4, la première McLaren, la #59 etc. Mais les 10 dernières minutes voyaient nombre de concurrents repartir à l’assaut du chrono avec la tombée du jour pour se placer dans les vingt premiers, les prévisions annonçant des conditions moins favorables pour la session nocturne.

Mais à 6 minutes du terme, le drapeau rouge venait interrompre la séance suite à une sortie de Kobayashi avec la McLaren « nipponne » 00 dans le Raidillon. L’arrière de l’AMG GT3 était détruit, mais le pilote semblait indemne.

Le meilleur chrono restait donc l’apanage de la Mercedes AKKA-ASP #90 en 2:18.562.

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page