WRC

Résumé de rallye / Rallye d'Allemagne

Et de deux pour Tanak

Ott Tänak est l'un des hommes en forme de cette deuxième partie de championnat et l'a encore prouvé ce week-end en Allemagne en remportant son premier rallye asphalte au terme d'une domination sans faille.

Il y a eu deux moments clef lors de ça rallye d’Allemagne. Tout d’abord la journée de vendredi, avec ses conditions climatiques sales et glissantes qui ont éliminé de la course à la victoire les pilotes les plus fragiles comme Sordo et Paddon pour Hyundai, les Toyota ou encore les Citroën de Meeke – déjà hors jeu le jeudi soir – et Breen. Puis le deuxième moment décisif fut l’abandon de Thierry Neuville lors de la première spéciale de samedi. Depuis, les positions semblent figées, plus personne n’attaque vraiment, chaque pilote a l’air satisfait de sa position et ne veut pas prendre de risques pour tenter d’en grappiller une.

Ott Tanak est confortablement installé en tête de la course depuis vendredi après-midi et a prouvé avoir la ressource nécessaire si un adversaire venait à le titiller. Andreas Mikkelsen, intérimaire chez Citroën, veut assurer son résultat pour pérenniser son avenir chez les rouges. Dans le même temps sa position lui convient bien comme il l’a déclaré hier. Il veut aider Thierry Neuville dans sa lutte pour le titre. Et en étant devant Sébastien Ogier – et surtout en parvenant à le tenir à distance – il le prive de trois points supplémentaire, voire plus si M-Sport jouait les consignes d’équipe, donc peut-être même 10 points potentiels qui n’iront pas dans la musette du Français. Et Sébastien Ogier ne veut pas prendre de risques en allant chercher Mikkelsen, il aurait tout à perdre mais surtout une occasion unique de faire le plein de points alors que Thierry Neuville va repartir d’Allemagne sur un score vierge.

Articles similaires

Le pilote belge ne réussira pas son pari de glaner des points à la Power Stage, dernier objectif possible vu sa situation en course. Avec une sixième place dans le dernier exercice du rallye, c’est un score totalement vierge pour la Hyundai #5. En plus de rencontrer quelques soucis d’huile dans son moteur comme en témoigne le remplissage du réservoir d’huile juste avant le départ de la Power Stage, Thierry n’a pas su retrouver le rythme en ce dimanche matin : « J’ai du mal ce matin mais nous allons tenter notre chance dans la Power Stage. Je me bats un peu avec le pilotage de la voiture et ma confiance. »

La Power Stage a cependant été remportée par Dani Sordo, devant les Toyota de Lappi et Latvala. Ogier et Breen ferment le top 5 des pilotes engrangeant quelques points supplémentaires. Tanak et Mikkelsen ont joué la sécurité, terminant respectivement 10e et 8e de la Power Stage. Andreas était heureux comme tout à l’arrivée : « Un très bon week-end pour moi, Anders et toute l’équipe Citroën. Ce fut un rallye difficile, surtout vendredi. J’ai vraiment poussé à la limite. Hier et aujourd’hui furent des journées agréables pour piloter, avec quelques petites erreurs mais nous sommes satisfait dans l’ensemble. Est-ce que je serai de retour dans la C3 WRC ? Si ça continue comme ça, j’aimerais bien ! »

Sébastien Ogier est lui aussi satisfait du résultat et des 17 points qu’il reprend à son adversaire : « C’était le chose la plus importante et nous avons travaillé tout le week-end pour ça. Ce ne fut pas toujours facile mais après l’abandon de Thierry, je ne voulais plus pousser au maximum. J’ai manqué un peu de vitesse mais c’est un bon résultat dans l’optique du championnat. »

Ott Tanak remporte donc sa deuxième victoire de la saison après avoir ouvert son score en Sardaigne plus tôt dans la saison. L’Estonien est décidément l’homme fort de cette deuxième partie de saison et il faudra compter avec lui pour la victoire quelque soit la surface et les conditions, le bonhomme est rapide partout mais surtout il termine de plus en plus de courses sans rencontrer de problèmes. Un candidat au titre en 2018 ?

POS # DRIVER TIME DIFF PREV DIFF 1ST
1. 2 ESTO. TÄNAK 2:57:31.7
2. 9 NORA. MIKKELSEN 2:57:48.1 +16.4 +16.4
3. 1 FRAS. OGIER 2:58:02.1 +14.0 +30.4
4. 11 FINJ. HÄNNINEN 2:59:20.9 +1:18.8 +1:49.2
5. 8 IRLC. BREEN 2:59:33.2 +12.3 +2:01.5
6. 3 GBRE. EVANS 2:59:35.1 +1.9 +2:03.4
7. 10 FINJ. LATVALA 3:01:29.9 +1:54.8 +3:58.2
8. 4 NZLH. PADDON 3:02:04.1 +34.2 +4:32.4
9. 14 DEUA. KREMER 3:07:51.1 +5:47.0 +10:19.4
10. 33 FRAE. CAMILLI 3:08:16.0 +24.9 +10:44.3

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page