WeatherTech SportsCar Championship

Déclaration d'après course / Laguna Seca

BMW Team RLL victorieux sur le fil d’une course riche en émotions

Quel contraste dans les émotions ressenties par la paire John Edwards-Martin Tomczyk qui s'est retrouvée bonne dernière du pelton après le premier virage pour l'emporter d'un fifrelin au passage du drapeau à damier.

La BMW M6 GTLM #2, noire comme le mélange de toutes les couleur, a connu une course ponctuée de moult émotions. Le désarroi lorsqu’au sortir du premier virage du premier tour de l’épreuve, la bavaroise se retrouvait à contresens, devant laisser passer la totalité des concurrents avant de pouvoir reprendre la piste, s’imposant une remontée fantastique. L’espoir quand une longue neutralisation permettait au BMW Team RLL de replacer la #24 dans le haut du classement, à nouveau en lice pour un bon résultat. La crainte quand était décidé de parier sur un très long relais, au risque de tomber à court de carburant. La peur quand dans les rétroviseurs du coupé munichois grossissait la Ferrari de Vilander. La délivrance au moment de passer la ligne d’arrivée, d’un souffle – quelques centimètres tout au plus – devant la GTE italienne pour s’offrir une victoire inespérée mais méritée. Le premier succès pour Edwards et Tomczyk en tant qu’équipiers et les seizièmes lauriers pour BMW Team RLL depuis les débuts de cette collaboration en 2009.

Presque à l’autre bout du classement GTLM, leurs coéquipiers Bill Auberlen et Alexander Sims terminaient huitièmes – sur neuf concurrents – de la catégorie, retardés par un tête-à-queue de l’Américain qui plantait la #25 dans le bac à graviers au 57e tour. Alors qu’ils avaient prix le départ de la course en deuxième position au championnat Pilotes, les deux compères ont désormais perdu toute chance de décrocher le titre à Petit Le Mans pour la finale du championnat dans deux semaines.

Bobby Rahal, Team Principal : « Nous n’avions pas la voiture la plus rapide aujourd’hui (lisez dimanche, ndlr), mais nous avons mis en place la stratégie parfaite. John a réalisé un boulot fabuleux pour économiser assez de carburant pour pouvoir pousser quand c’était nécessaire. Il ne restait pratiquement plus rien dans le réservoir. Gagner à Laguna Seca, un circuit que j’adore, est très spécial. Cette victoire fait partie de celles dont je sais que nous la savourerons longtemps. »

John Edwards, BMW M6 GTLM #24 (P1) : “La dernière fois que j’ai piloté une BMW noire (la Z4) à Laguna Seca, Lucas (Luhr) et moi avions gagné avec 20 secondes d’avance. Ce fut spectaculaire de pouvoir remettre ça, cette fois avec Martin (Tomczyk), avec une BMW M6 noire. Je pense que stressant fut le mot clé de cette course. J’avais économisé assez de carburant, mais j’ai perdu du temps derrière un prototype et la Ferrari était juste derrière moi dans le dernier virage. Heureusement, j’ai pu le garder derrière. »

Martin Tomczyk, BMW M6 GTLM #24 (P1) : “Cette journée fut éprouvante. John a réalisé un boulot fantastique ce weekend. C’est ma première victoire Outre-Atlantique. C’est vraiment un sentiment génial. »

Bill Auberlen, BMW M6 GTLM #25 (P8) : “Je me débrouillais bien en troisième position quand j’ai été touché à l’arrière par la Ford #67. Je ne pense pas qu’il ait essayé autre chose que de me déstabiliser un peu pour me dépasser, mais ce fut suffisant pour m’envoyer dans les graviers. Pour rester dans le positif, la voiture soeur a réalisé une course magnifique pour décrocher son premier succès de l’année. Je pense que tout espoir au championnat Pilotes est perdu pour Alexander et moi, mais nous nous battrons à nouveau pour la victoire et rien d’autre à Petit Le Mans. »

Alexander Sims, BMW M6 GTLM #25 (P8) : “Cette course fut conforme à ce à quoi nous nous attendions et bien plus mouvementée que nous l’aurions espéré. C’était terminé pour nous quand Bill s’est retrouvé en toupie et que nous avons malheureusement perdu toute possibilité de bon résultat. »

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page