Blancpain Endurance Series

Résumé de qualifications / 3 Heures de Barcelone

Audi et WRT en pole, Maxime Soulet et la Bentley hors du Top 20

Avec un plateau aussi compétitif, que la course dure 30 minutes ou trois heures, les positions de grille restent primordiale. Les qualifications revêtaient donc une importance non négligeable. Pour ajouter au suspense, la Q1 débutait sous une pluie fine pour ensuite voir la piste sécher au fil des minutes, laissant les protagonistes s'affronter sur une trajectoire sèche en fin de Q3. Avec des sorts très différents pour les deux principaux candidats au titre, la course promettait !

  • Q1

Lancée sous une fine pluie, cette première partie de qualifications prenait potentiellement d’une importance inhabituelle. Avec la possibilité de conditions d’adhérence qui pourraient empirer, rester en piste et signer un top chrono en Q1 devenait un objectif évident là où, en général, tout se jouait en Q3.

Il ne fallait que quelque minutes pour un premier incident majeur quand Guys Smith envoyait sa Bentley #7 dans le mur de la ligne droite des stands en perdant le contrôle en sortie du dernier virage. Le drapeau rouge était décrété.

La séance repartait avec 12 minutes à disposition des pilotes pour se hisser au sommet de la hiérarchie. La pluie augmentait d’intensité et nombreux étaient ceux qui rentraient dès leur tour de « sortie » pour chausser des gommes pluie à la place des intermédiaires. Un choix fait immédiatement par Caldarelli avec la Lamborghini GRT #63 qui signait le premier chrono significatif en 1:59.022, 1,7 s devant la voiture soeur #19. Venaient ensuite la Ferrari #55 Kaspersky Motorsport et la Lambo #12 Ombra Racing, mais la Mercedes AKKA-ASP #88 et la #84 HTP Motorsport venaient s’immiscer dans les débats.

Fässler se rapprochait à 452 millièmes avec l’Audi #5 WRT. Hormis la Lmaborghini des candidats au titre, on retrouvait principalement des Mercedes AKKA-ASP et des Audi WRT aux avant-postes, mais c’est une autre AMGT GT3, la #4 Black Falcon de Stolz qui s’emparait du meilleur chrono en 1:55.626, plus de 2 secondes plus rapide que Fässler. Suiviaent deux autres Audi WRT et la Lamborghini #63, cinquième chrono. Clairement en délicatesse dans ces conditions, la Bentley #8 avec Abril, leader du classement, pointait au 31e rang.

Q1
Pos. Cat. Num. Voiture Équipe Chrono Écart
1 Pro 4 Mercedes-AMG GT3 AMG – Team Black Falcon 1:54.787
2 Pro 5 Audi R8 LMS Audi Team WRT 1:57.465 +2.678
3 Pro 17 Audi R8 LMS Audi Team WRT 1:58.721 +3.934
4 Pro 2 Audi R8 LMS Audi Team WRT 1:59.015 +4.228
5 Pro 63 Lamborghini Huracan GT3 Grasser Racing Team 1:59.022 +4.235
10 Pro-Am 89 Mercedes-AMG GT3 AKKA-ASP 1:59.883 +5.096
35 Am 777 Lamborghini Huracan GT3 Team HB Racing 2:02.864 +8.077
  • Q2

Plus à l’aise, Maxime SOulet signait le meilleur temps en début de Q2 en 1:55.232 avant que Chyio ne place la Nissan #23 au deuxième rang provisoire de la hiérarchie générale en 1:54.984. La piste s’améliorant, Soulet passait sous la barre de 1 minute 53 en 1:53.468.

La gestion du trafic s’avérait essentielle. Les Lambo GRT impressionnaient avec Vervisch et la #19 et Engelhart avec la #63 qui accéléraient le rythme. Alfred Renauer plaçait la Porsche #911 Pro-Am devant tout le monde en 1:51.955, battu ensuite par Fisichella et la Ferrari #55. Les améliorations continuaient au fil des tours, la trajectoire s’asséchant. Maxime Soulet tentait le pari des slicks à 3 minutes 30 de la fin de Q2. ET le Belge hissait la Bentley au troisième rang de cette deuxième partie de qualifications, juste devant la Lambo #63 rivale dans la course au titre, mais Engelhart parvenait à replacer la GT3 italienne au sommet de la feuille des temps, s’emparant de la pole provisoire.

Q2
Pos. Cat. Num. Voiture Équipe Chrono Écart
1 Pro 63 Lamborghini Huracàn GT3 Grasser Racing Team 1:49.554
2 Pro 4 Mercedes-AMG GT3 AMG – Team Black Falcon 1:49.978 +0.424
3 Pro 72 Ferrari 488 GT3 SMP Racing 1:50.109 +0.555
4 Pro 8 Bentley Continental GT3 Bentley M-Sport 1:50.178 +0.624
5 Pro 82 Lamborghini Huracàn GT3 Grasser Racing Team 1:50.359 +0.805
9 Pro-Am 66 Lamborghini Huracàn GT3 Attempto Racing 1:51.002 +1.448
<39 Am 488 Ferrari 488 GT3 Rinaldi Racing 1:58.924 +9.370
  • Q3

Sur une piste de plus en plus sèche, les Mercedes reprenaient la marche en avant affichée samedi lors des essais libres. La session était placée sous drapeau rouge après que la Jaguar #14 se soit arrêtée en bord de piste et que l’Audi #26 Saintéloc de Haase soit sortie dans le virage 2, se retrouvant bloqué dans les graviers. On dénombrait alors quatre Mercedes dans le Top 4 dont les trois meilleurs chronos.

La séance repartait avec 9 minutes 25 restantes. En 1:46.257, Bortolotti battait la pole de 2016 mais Frijns faisait mieux dans la foulée avec l’Audi #17. Avec le deuxième chrono, la Lamborghini #63 prenait un ascendant sur la Bentley #8 seulement 42e à 3 minutes de la fin de la Q3. Soucek parvenait quand même à remonter au 28e rang, mais cela restait insuffisant face aux rivaux du Grasser Racing Team qui plaçait ses trois Huracan devant la Continental GT3.

La pole revenait donc à l’Audi #17 du Team WRT en 1:46.019 devant la Lamborghini #63 GRT et trois Mercedes.

Q3
Pos. Cat. Num. Voiture Équipe Chrono Écart
1 Pro 17 Audi R8 LMS Audi Team WRT 1:46.019
2 Pro 63 Lamborghini Huracàn GT3 Strakka Racing 1:46.257 +0.238
3 Pro 88 Mercedes-AMG GT3 AKKA-ASP 1:46.493 +0.474
4 Pro 84 Mercedes-AMG GT3 HTP Motorsport 1:46.723 +0.704
5 Pro 85 Mercedes-AMG GT3 HTP Motorsport 1:46.728 +0.709
7 Pro-Am 87 Mercedes-AMG GT3 AKKA-ASP 1:46.930 +0.911
35 Am 888 Ferrari 488 GT3 Kessel Racing 1:48.235 +2.216

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page