Blancpain Endurance Series

Résumé de course / 3 Heures de Barcelone

La victoire pour AKKA-ASP, le titre pour Grasser Racing Team et Bortolotti-Engelhart-Caldarelli

Quoi qu'il arrive, cette finale allait accoucher d'un champion inédit et de première il aura été question avec le premier succès de AKKA-ASP en Endurance Cup cette saison, le premier titre du Grasser Racing Team et de Lamborghini avec le trio Bortolotti-Engelhart-Caldrarelli.

La dernière heure offrait un superbe duel entre Tristan Vautier au volant de la Mercedes #88 AKKA-ASP qui subissait une pression intense de Robin Frijns avec l’Audi #17 WRT qui était un peu plus rapide mais ne parvenait pas à trouver l’ouverture. Alors troisième et sur le podium provisoire, la Lamborghini #63 GRT avait pour objectif principal de terminer la course dans le Top 6 pour s’offrir la couronne en Endurance Cup.

Derrière les trois premiers, on retrouvait un quatuor de Mercedes-AMG GT3 avec les #4 Black Falcon, #84 HTP, #90 AKKA-ASP et #85 HTP. Le Top 10 était alors complété par les Audi #75 ISR et #2 WRT et encore une Mercedes, la #48 MANN Filter HTP.

Las Frijns devait composer avec une Audi dont les pneus se dégradaient, d’autant plus qu’il attaquait dans le sillage de son adversaire, là où la Mercedes faisait parler le point fort de la GT3 à l’étoile, la conservation des gommes en fin de relais.

Il restait 33 minutes quand la Mercedes #87 se retrouvait bloquée dans le bac à graviers au virage 4, mais les commissaires la remettait en piste et évitaient un FCY. En tête, Frijns ne lâchait rien et maintenait la pression sur Vautier en espérant une opportunité dans le trafic.

Très rapide, Buhk – Mercedes HTP #84 – tentait de prendre la quatrième place à Christodoulou – Mercedes Black Falcon #4 – et éventuellement remonter sur la Lamborghini pour décrocher un podium pour cette finale de la saison. Mais l’Allemand ne parvenait pas à trouver l’ouverture.

On entrait dans les cinq dernières minutes quand Frijns profitait du trafic pour revenir houspiller Vautier, le Néerlandais tentant plusieurs attaques, sans succès finalement.

Troisième, la Lamborghini #63 d’Engelhart, Caldarelli et Bortolotti cumulait les titres, Pilotes en GT Series et Endurance Cup et Teams en Endurance Cup, premiers sacres majeurs pour Lamborghini en GT3.

Le triomphe de la firme au Taureau sabrait également le champagne avec la victoire en Pro-AM Cup de la #77 victorieuse devant la Ferrari #333 Rinaldi Racing et la Mercedes #89 AKKA-ASP, qui profitait de la sortie dans le bac à graviers de la Mercedes #15 Black Falcon jusqu’alors deuxième.

En Am Cup, le titre revenait à la Ferrari du Kessel Racing, troisième de la course derrière la Lambo #777 Team HB Racing et la 488 GT3 #488 Rinaldi Racing.

Notons enfin la belle performance d’ensemble des deux Jaguar du Emil Frey Jaguar Racing, la #14 terminant dixième, juste devant la #114 soeur. Une belle fin pour la GT développée par le préparateur suisse avant un passage exclusif à la Lexus en 2018 ?

 

Pro Cup
Pos. Num. Voiture Équipe Écart
1 88 Mercedes-AMG GT3 Team AKKA-ASP
2 17 Audi R8 LMS Team WRT +2s
3 63 Lamborghini Huracan GT3 Grasser Racing Team +40s

 

Pro-Am Cup
Pos. Num. Voiture Équipe Écart
16 77 Lamborghini Huracan GT3 Barwell Motorsport +1T
20 333 Ferrari 488 GT3 Rinaldi Racing +1T
21 89 Mercedes-AMG GT3 Team AKKA-ASP +1T

 

Am Cup
Pos. Num. Voiture Équipe Écart
32 488 Ferrari 488 GT3 Rinaldi Racing +3T
38 777 Lamborghini Huracan GT3 Team HB Racing +4T
39 888 Ferrari 488 GT3 Kessel Racing +7T

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page