Formule 1

Actualité / GP du Japon

Lewis Hamilton : la Mercedes a de gros problèmes

Selon le Britannique, sa monture 2017 ne serait pas aussi dominante et réussie que les précédents opus. La Mercedes W08 souffrirait de gros défauts. Ce qui expliquerait ses hauts et ses bas en fonction des tracés empruntés et des spécifications de pneumatiques utilisées.

Si Lewis Hamilton domine bel et bien le classement du championnat du Monde, il n’en reste pas moins que sa monoplace ne bénéficie pas de la même compétitivité que les saisons précédentes. Certes toujours très véloce en qualifications, même sur des tracs moins favorables, la W08 a régulièrement souffert d’un manque de rythme en course face aux Ferrari et/ou aux Red Bull. Les deux dernières courses, à Singapour et en Malaisie, en attestent.

Dans les rues de Singapour, les Ferrari étaient clairement supérieures aux Mercedes et il aura fallu un accrochage aussi spectaculaire que dommageable entre les monoplaces italiennes et la Red Bull de Verstappen pour permettre à Hamilton de s’imposer. Quant à Sepang, si Hamilton a pu signer la pole, profitant du boost habituel de sa monture en qualifications, le pilote à l’étoile n’a jamais été en mesure de contrer la Red Bull de Verstappen ni de contester la victoire du Néerlandais. Un constat qui serait lié à la fois à certains détails de conceptions de la W08 ainsi qu’aux difficultés des monoplaces grises à exploiter au mieux les spécifications les plus tendres de Pirelli.

Articles similaires

Un bilan que tirait le triple champion du Monde après la course en Malaisie : « J’ai souffert avec les deux trains de pneus, un peu moins en tendres. La voiture est évidemment bonne sur certains circuits mais, sur d’autres, les défauts de la voiture apparaissent davantage, ce qui nous pose de gros problème. »

S’il reconnaît que la performance en soi n’est pas à remettre en cause, comme en atteste sa deuxième place à Sepang, acquise à la régulière, l’itération 2018 des Flèches d’argent souffre tout de même de grosses difficultés dans certains contextes et avec les gommes tendres, super tendres ou ultra tendres, comme le confiait le pilote britannique à nos confrères d’ESPN : « Il y a vraiment de gros problèmes dont je ne peux pas vraiment vous parler. Nous avons pas mal de boulot, mais il n’y a rien à faire, la voiture est conçue comme ça. Toute l’année, les gens ont dit que nous avons la meilleure voiture. Certes, sur certaines courses c’était la meilleure, mais dans l’ensemble, des choses n’ont pas fonctionné. »

Selon Hamilton toujours, il s’agit de problèmes liés à la conception même de la Mercedes W08. Il sera donc impossible d’y remédier en cours de saison et les solutions n’arriveront que la saison prochaine.

Pour autant, dans la course au titre qui l’oppose à Sebastian Vettel, Lewis Hamiton peut se réjouir d’un bilan plus que positif au sortir de deux épreuves qui s’annonçaient pourtant délicates face à Ferrari et Red Bull puisque il en ressort avec une victoire et une deuxième place pour un abandon et une quatrième place à son rival.

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page