WeatherTech SportsCar Championship

Résumé d'essais libres / Petit Le Mans

Visit Florida ouvre le bal, Laurens Vanthoor directement dans le rythme

La finale de l'IMSA WeatherTech SportsCar Championship est bel et bien lancée et c'est une LMP2 qui a signé le tour le plus rapide des premiers essais libres tandis que Porsche pointe le bout de son nez aux devants du GTLM, à l'instar de Lamborghini en GTD.

Petit Le Mans – Essais libres 1

Prototype
Sur la lancée de sa victoire à Laguna Seca, Renger van der Zande a signé le meilleur chrono des EL1 avec la Ligier JSP217 #90 du Visit Florida Racing en 1:12.650. Il devance la Cadillac DPi-V.R #10 du Wayne Taylor Racing et les trois Oreca 07 dont la plus véloce fut celle du Team Penske, immédiatement dans le coup devant celles de JDC-Miller Motorsports et Rebellion Racing. Si les trois premiers se tiennent en 41 millièmes, on remarquera surtout que neuf des dix concurrents sont regroupés en 1,011 seconde.

Prototype Challenge
Pour la dernière apparition des Oreca FLM09, la plus véloce en EL1 fut la #38 Performance Tech Motorsports en 1:16.328, devant les deux engagées par BAR1 Motorsports.

GTLM
Sur ce tracé rapide et rythmé, on retrouve une Porsche 911 RSR au sommet de la hiérarchie du GTLM au terme de cette première séance. Avec un chrono de 1:18.320, Laurens Vanthoor a placé la #912 devant les Corvette C7.R #4 et #3 et la Ferrari 488 GTE #62 de Risi Competizione. Huit des neuf voitures engagées se tiennent en 254 millièmes. Il va y avoir du sport du côté des GT « Pros ». Seule la BMW M6 GTLM #24 n’est créditée d’aucun chrono suite à un problème mécanique.

GTD
Comme souvent, c’est une Lamborghini Huracan GT3 qui a signé le meilleur temps en essais libres, mais il s’agit de la #16 du Change Racing cette fois. En 1:20.408, elle prend le pas sur l’Audi #29 Montaplast by Land Motorsport et l’Acura #93 du Michael Shank Racing. Cinquième chrono de la séance, la Ferrari #63 Scuderia Corsa – leader du championnat – n’a pu aligner les tours comme espéré en raison d’un soucis d’ordre mécanique.On dénombre déjà douze GT3 en moins d’une seconde.

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page