Si l'Allemand doit jouer son va-tout pour espérer empêcher son rival d'être couronné dès ce weekend, le Néerlandais voit sa saison de malchance se poursuivre avec une pénalité qui le contraindra à s'élancer en fond de grille.

Autant dire que les espoirs de remporter le Grand Prix des USA dimanche se sont envolés pour Max Verstappen. La raison de ce nouvel écueil : le changement d’éléments de son power unit – sixièmes moteur thermique et MGU-H – qui le verront reculer de 15 places sur la grille de départ.

Une nouvelle tuile pour le fougueux batave qui rejoint Hulkenberg, Hartley et Vandoorne sur la liste des pilotes pénalisés. Le Néo-Zélandais, qui débute en F1, écopera de 25 places de pénalité pour un sixième moteur, un sixième MGU-H, un cinquième boitier électronique et un cinquième système de stockage de l’énergie.

Le pilote Renault reculera lui de 20 places pour avoir utilisé ses cinquièmes moteur, turbo et MGU-H, tandis que Vandoorne perdra cinq places pour son huitième moteur de la saison.

© Mark Sutton/Sutton Images

De son côté, Sebastian Vettel a ressenti une sensation bizarre au niveau du train avant en EL2, non sans avoir au préalable effectué une belle glissade au virage 19 plus tôt dans la séance. Après analyse, il a été décidé de changer le châssis de l’Allemand, bien qu’il soit parvenu à signer le troisième chrono de ladite séance, tout en ayant bouclé que 11 tours.

Un choix judicieux si l’on s’en réfère au deuxième chrono à seulement 92 millièmes de Hamilton dont s’est fendu le pilote de la Scuderia en EL3.

Pensez à nous suivre sur Facebook et à vous abonner à notre newsletter ! Nous sommes également sur YouYube.

Article précédentHamilton reste devant mais Vettel se rapproche
Article suivantLewis Hamilton prend une option sur son quatrième titre, Vettel en première ligne