FIA WEC

Actualité / 6 Heures de Shanghai

AF Corse est Champion du Monde des Constructeurs GT

Avec la 3ème place de la Ferrari 488 GTE #51, et la 6ème de la #71, AF Corse a marqué suffisamment de points au Championnat des Constructeurs en GTE pour permettre à Ferrari de remporter le titre dès l'avant-dernière course.

5 titres en 6 ans, c’est l’incroyable bilan de la campagne de Ferrari en GTE depuis la création du FIA World Endurance Championship. Grâce à AF Corse, son bras armé dans toutes les compétitions GT du monde, la marque au Cheval Cabré domine largement ses concurrents, que ce soit avant ou après le changement de réglementation aérodynamique.

Il ne manquait pas beaucoup de points pour que le sacre tombe à nouveau dans l’escarcelle des Rouges, et malgré une course compliquée aux 6 heures de Shanghai, Alessandro Pier Guidi, James Calado, Davide Rigon et Sam Bird ont pu ramener le nombre d’unités nécessaires.
En effet, dès le début de la course, les deux 488 GTE-Pro ont chuté au classement, dominées par les Ford et les Porsche, au-dessus du lot, et même par les Aston Martin. Leur déficit en vitesse de pointe était fort pénalisant sur le circuit chinois. La #51 a donc volontairement sacrifié son début de course en chaussant des gommes usagées dans l’optique d’avoir des neuves lors du dernier relais: seulement deux pneus ont été changés lors des deux premiers ravitaillements, ce qui a permis a Calado et Pier Guidi de chausser 4 neufs à mi-course. La stratégie de la #71, moins agressive, était similaire cependant. Les deux GTE rouges ont donc pu remonter au classement, la #51 obtenant la 4ème position avant que les soucis de pneus de la Ford devant elle ne lui offre le podium. La #71 a eu moins de réussite avec la 6ème place finale.

En Am, les deux Ferrari ont connu une course encore plus compliquée. Après 1h20 de course, les deux voitures du Spirit of Race et du Clearwater Racing se trouvaient côte à côte à l’extérieur dans le premier virage, avec l’Oreca 07 #37 de Gommendy les doublant à l’intérieur. Malheureusement, le prototype de l’équipe chinoise est parti à la faute, tapant d’abord la #61 pour l’envoyer frapper de plein fouet la #54. Cette dernière en restait là, alors que celle du Clearwater a pu rallier l’arrivée à la 4ème place, après avoir perdu 6 tours à réparer.

Du coté du titre pilote rien n’est joué: Calado et Pier Guidi gardent deux petites unités d’avance sur Makowiecki et Lietz, et 7,5 sur Priaulx et Tincknell. Ces deux derniers équipages ont fait la bonne opération aujourd’hui en grappillant sur les leaders du championnat avec la première place de la Ford et la seconde de la Porsche.

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page