Formule 1

Actualité / GP du Mexique

Interlagos, une course toujours spectaculaire qui plait à Ricciardo et Verstappen

Le Grand Prix du Brésil propose l'un des tracés les plus intéressants de la saison, avec Spa et Suzuka et la venue à Interlagos réserve toujours des courses spectaculaires. À plus forte raison avec des acteurs libérés puisque sans enjeu majeur, les titres Pilotes et Constructeurs étant d'ores et déjà décernés à Hamilton et Mercedes. De quoi aiguiser les ambitions des pilotes Red Bull

 

Auteur d’une remontée fantastique sous la pluie en 2016, Max Verstappen arrivera à Rio avec l’envie de faire aussi bien, même si le Néerlandais sait pertinemment que sans la pluie, il lui sera compliqué d’être aussi compétitif qu’à Mexico ou que la saison passée, comme il l’a confié lors de la conférence de presse FIA :  » Comme vous pouvez l’imaginer, j’espère une nouvelle course sous la pluie, sachant que je ne pense pas que nous pourrons y être compétitifs sur le sec, plus spécialement avec les dénivelés dans la ligne droite, ce qui n’est clairement pas notre point fort. « 

Articles similaires

Avant cela le récent vainqueur du Grand Prix du Mexique ne dérogeait pas à son état d’esprit habituel : « Nous espérons une autre bonne performance à Interlagos après y avoir connu une course vraiment fun l’an dernier. J’ai vraiment adoré 2016, avec quelques belles bagarres et dépassements qui ont débouché sur un podium mérité. Je me souviens avoir connu un moment chaud près de l’entrée de la pit lane, j’étais parvenu à gérer ça et à éviter le crash pour terminer avec un bon résultat. »

Revenant sur les particularités locales Max se réjouit de revivre les sensations si spéciales dans la ligne droite, étroite et très proche des tribunes dans lesquelles les fans locaux expriment toujours leur passion débordante avec générosité, créant une atmosphère toujours très spéciale, surtout avant le départ :  » Je pense que l’histoire de la F1 au Brésil démontre que la tradition est profondément inscrite dans le public et cela appraît clairement tout au long du weekend. »

Détil amusant, le jeune prodige avoue sa frustration culinaire :  » La nourriture est vraiment très bonne. Les restaurants Churrascaria servent une viande grillée incroyable. Bien que nous approchions de la fin de saison, je dois rester prudent avec ce que je mange et surveiller mon poids. C’est vraiment dommage car j’aimerais tellement profiter des spécialités locales. »

D’un tempérament très latin, son équipier Australien apprécie lui aussi cette escale du calendrier :  » J’aime beaucoup l’Amérique du Sud en général et c’est donc toujours excitant de venir au Brésil. L’an dernier, la course sous la pluie fut sympa et je ne serais pas contre davantage de pluie cette année sachant que je pourrais faire mieux encore. Je suis confiant quant à mes chances de décrocher un bon résultat même si je n’ai pas encore connu de course exceptionnelle au Brésil. Avec un peu de réussite, ça changera cette année. « 

Et Ricciardo de s’attarder sur le tracé en lui-même :  » Le circuit n’est pas à proprement parler le genre de tracés que j’aime. Il n’y a pas de véritable virage rapide comme je les apprécie tant, c’est assez lent et court, ce qui n’est guère excitant, mais cela ne signifie pas que je m’investirai moins pour obtenir un solide résultat. « 

Comme son équipier, Daniel met par contre l’accent sur le public extraordinaire :  » Les fans au Brésil sont parmi les plus bruyants, avec beaucoup de trompettes et cornes de brume et une ambiance générale de carnaval. La ville où se trouve le circuit est assez authentique avec de nombreux fans qui constituent un public avec une véritable âme et de la passion. Mais, outre le support des supporters brésiliens, j’ai hâte de profiter de la nourriture « Churrasco » à Fogo de Chao. « 

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page